idylle

 

définitions

idylle ​​​ nom féminin

Petit poème à sujet pastoral et amoureux. ➙ églogue, pastorale.
Aventure amoureuse naïve et tendre. ➙ amourette.
souvent ironique Situation sans conflit ; entente parfaite.
 

synonymes

idylle nom féminin

amourette, aventure, passade, romance, béguin (familier), flirt (familier), oaristys (littéraire)

entente, lune de miel

églogue, bucolique, pastorale

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'idylle n'est pas un genre qui puisse indifféremment venir en tout temps et partout ; il y faut une part de naturel, même quand l'art doit s'en mêler.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
J'approuvais cette idylle, sachant fort bien qu'elle n'empêcherait pas le camarade de faire tout son devoir – et même je m'y intéressais.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Touché terre, l'idylle agonise dans une mutuelle indifférence ; les deux amoureux ont un peu cette stupeur des gens réveillés à qui l'on raconte ce qu'ils ont dit en dormant.Charles le Goffic (1863-1932)
Ici, la solitude n'invitait pas à l'idylle comme celle que j'avais traversée quelques heures auparavant, mais à la vie hasardeuse et mâle.Émile Souvestre (1806-1854)
Après cela, transformez les habitants en bergers de l'idylle, et vous n'aurez pas fort à faire, un dimanche surtout.Gérard de Nerval (1808-1855)
Je m'étois remis à ma place, lorsque l'idylle fut proclamée, et l'auteur invité à venir recevoir le prix.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Elle devait garder toute la vie, de sa première idylle, une prédilection maladive pour les manœuvres et particulièrement pour les maçons.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il est allé plus loin, il est entré dans la poésie pure, il a écrit des vers d'amour délicats, voluptueux, charmants, dignes de l'idylle antique.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ce passage où deux jeunes paysannes vont laver leur linge à l'eau courante, ne fait-il pas penser à un passage d'idylle antique ?Auguste Angellier (1848-1911)
Même, il se défendait mal d'une emphase apparente aux lignes de son visage : c'était lorsqu'il gonflait l'idylle, selon sa marotte, jusqu'à l'imaginer une humanité réduite et ployée en sa main.René Boylesve (1867-1926)
Goethe raconte lui-même l'origine de ce roman, qui commence par une idylle et qui finit par un coup de feu.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La première idylle, par exemple, est du ton plein et moyen de la poésie bucolique.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Le dialogue entre le fier toucheur de bœufs et la jeune laveuse est à lui seul une idylle accomplie ; combien nous regrettons de ne pas le reproduire en entier !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Une idylle, fraîche et simple comme toutes les idylles ; aucune science voulue du contrepoint ou de la fugue, pas d'arpèges.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Une femme de mon monde s'accommoderait peut-être de ce roman monstrueux qui termine, après dix-huit ans de probité conjugale, une idylle innocente !Louis Ulbach (1822-1889)
Un souffle le traverse ; il a la grandeur, une poésie abondante et naturelle ; c'est une idylle tragique qui a quelque chose de fruste, de primitif et de mystérieux.Jules Lemaître (1853-1914)
J'ai songé bien souvent à ce tableau touchant qui m'apparut, comme une idylle, au milieu des hideurs des lendemains de bataille.Jules Claretie (1840-1913)
Et ils demeurèrent quelques minutes à causer dans cette pose d'idylle, par-dessus le pupitre qui leur tenait lieu de barrière fleurie.Fernand Vandérem (1864-1939)
Le soir même, elle le forçait d'accepter des consommations dites « de remerciement » et la « nuit des noces » terminait cette idylle.Oscar Méténier (1859-1913)
Apercevant, sur un balcon où le lierre grimpe aux colonnes minces, deux enfants dont l'amour précoce unit les lèvres, ils n'osent railler l'innocente idylle.Hector Bernier (1886-1947)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IDYLLE » s. m.

Petit Poëme esgayé qui contient des descriptions ou narrations de quelques adventures agreables. Theocrite a fait des Idylles. les Italiens ont ramené l'usage des Idylles. Rampale a fait d'excellens Idylles de la Nymphe Salmacis, d'Europe ravie, &c. qui sont imitez du Preli Italien. Ce mot vient du Grec edyllion, d'eidos, figure, representation. Le propre de la Poësie est de representer vivement les choses. D'autres disent que ce mot vient d'eidos, entant qu'il signifie espece ; & qu'on appelle eidyllia des Poëmes de differente sorte. Voyez Scapula sur ce mot eidos.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020