impassible

 

définitions

impassible ​​​ adjectif

Qui n'éprouve ou ne trahit aucune émotion, aucun sentiment. ➙ calme, froid, imperturbable. Un visage impassible. ➙ fermé, impénétrable.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce qui ne laissait pas que de me surprendre, c'est que durant toute cette scène, elle était demeurée muette et impassible.Émile Gaboriau (1832-1873)
On est prévenu, du reste, par sa figure impassible qu'encadre une barbe châtain ardent, que coupent deux lèvres minces, qu'éclairent deux yeux d'une acuité immobile.Pierre Véron (1833-1900)
Bien loin de paraître froissé de cette explosion d'indignation, le magistrat écoutait d'une physionomie impassible.Émile Gaboriau (1832-1873)
Un sanglot échappa à cet homme qui s'était cru impassible, et il se laissa glisser sur ses deux genoux.M. Maryan (1847-1927)
Nous ne sommes pas résignés à méditer de manière impassible sur la manière dont nos problèmes s'aggravent.Europarl
Elle regardait, avec étonnement cette fois, la créature qui une minute auparavant, implorait sa pitié, et qu'elle voyait maintenant impassible...Albert Delpit (1849-1893)
Celui-ci demeura impassible, indifférent en apparence à ces préparatifs dont cependant il comprit toute la menaçante signification.Gustave Aimard (1818-1883)
Il s'arrêta donc, morne, impassible, la figure allongée, piteuse, les yeux inquiets, toujours en mouvement.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Voilà, dans l'âme, le rôle de l'intelligence pure : elle voit, elle pense, elle apprécie sa situation, mais elle est impassible.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cet impassible personnage allait et venait avec son affairement habituel, mais rien ne dénonçait en lui une préoccupation inaccoutumée.Jules Verne (1828-1905)
Il y a du sauvage dans le masque, impassible de ces hommes qui nous regardent.Joseph Vilbort (1829-1911)
Mais jamais la nature, ordinairement si impassible, n'avait paru si palpitante, si effarée, si hors d'elle-même que ce soir-là.Théophile Gautier (1811-1872)
Il demeura impassible, les yeux grands ouverts, comme s'il eût voulu concentrer toute sa vie dans un dernier regard.Jules Verne (1828-1905)
Il en résultait des accidents graves pour les escortes, mais cela le laissait complètement impassible.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Seuls, parmi les faces congestionnées et aboyantes, les huissiers gardaient la gravité impassible de leurs fonctions.Émile Zola (1840-1902)
Impassible, il restait accroupi dans une pose de sphinx, comme un personnage grave qui ne veut pas se mêler à des conversations d'êtres frivoles.Théophile Gautier (1811-1872)
Il le blâmait, lui aussi ; mais il était jeune, et l'âge ne lui avait pas donné cette rigidité de conscience qui rendait le marquis impassible dans ses volontés.Albert Delpit (1849-1893)
Après un souper qui me fut servi par le stewart muet et impassible, je m'endormis, non sans quelque préoccupation.Jules Verne (1828-1905)
D'un côté, le législateur pense, invente, agit : de l'autre, la société, impassible et inerte, se laisse faire.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Elle les regardait de côté, sans parler, mûrissant une idée, et le visage tellement impassible qu'ils ne s'aperçurent de rien.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IMPASSIBLE » adj. m. & f.

Qui ne peut souffrir de douleur ni de changement. Le corps de JESUS-CHRIST aprés sa resurrection a esté impassible : il est impassible dans L'Eucharistie. les Esprits & les corps glorieux sont impassibles.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020