placide

 

définitions

placide ​​​ adjectif

Qui est doux et calme. ➙ paisible. Rester placide sous les injures. ➙ flegmatique, imperturbable.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je traversais un de ces moments d'irritation pendant lesquels l'individu le plus placide ressent un désir violent d'étrangler quelqu'un ou de casser quelque chose.Jean de la Brète (1858-1945)
Elle s'avança donc vers la reine mère avec ce sourire placide et doux qui faisait sa principale beauté.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un homme âgé et bien pris, à l'œil noir et vif, à la figure placide et bronzée, se tenait tout près.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
En somme, une femelle peu engageante pour les terriens honnêtes, friands de blondines potelées et d'humeur placide.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il l'avait peinte de cette manière déjà appliquée à des créatures du même ordre, en lui laissant son œil vague et sa figure placide.Théodore Duret (1838-1927)
Auquel cas, il met tout bonnement au rancart cette placide vertu des gros naïfs, la bonté.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Ma voiture s'arrêta devant une petite entrée particulière, où cependant parut un huissier en livrée rouge, au placide visage, qui me fit passer dans un très modeste parloir.Pierre Loti (1850-1923)
Paul était riche, ses goûts et ses aptitudes le destinaient évidemment à la vie placide de la campagne.Jules Lermina (1839-1915)
Une fois ou deux, des mouvements d'impatience lui étaient échappés, lui qu'elle avait toujours trouvé complètement placide et doux !Pierre Zaccone (1818-1895)
Son type, son bonnet, l'honnêteté placide de sa personne, tout cela est du vieux temps.Pierre Loti (1850-1923)
C'était la moitié de mon âme qui m'était rendue ; je retrouvais la notion de la vie, le sentiment placide et sublime de l'éternelle possession.George Sand (1804-1876)
Le dessin même des personnages a toujours quelque chose d'ironique ; il accentue, avec une exagération placide, les traits caractéristiques.Jules Lemaître (1853-1914)
La lune commençait à se lever, et je pensai au regard placide dirigé vers le plafond blanc par celui qui n'était plus.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Les jeunes gens non plus n'avaient pas d'enfants, mais ils n'y tenaient guère, vivant tranquilles dans leur étroite et placide honnêteté.Guy de Maupassant (1850-1893)
Son front placide, ses joues immobiles, son teint pâle, ses yeux ternes, sa bouche muette n'annoncent aucune énergie.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Elle avait vu ou rêvé un nuage sombre, une tristesse inconnue, sans précédent, au fond du placide regard de son mari.George Sand (1804-1876)
Un grand chapeau de paille rond se rabattait sur son placide visage, et une robe d'indienne lilas très-propre et très-fine, dessinait sa taille un peu forte.Louise Colet (1810-1876)
En réalité, il y avait beaucoup de folie dans la contemplation placide avec laquelle j'examinai d'abord ma situation.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Enfin, la porte du petit salon s'ouvrit et la placide figure des hommes de l'art dut rassurer l'empoisonneuse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Levaque, sans s'arrêter, échangea deux phrases avec son logeur, gros garçon brun de trente-cinq ans, l'air placide et honnête.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020