imperturbable

 

définitions

imperturbable ​​​ adjectif

Que rien ne peut troubler, émouvoir. ➙ impassible. Rester imperturbable. —  (choses) Une confiance absolue, imperturbable. ➙ inébranlable.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne se sentait pas cette impudence imperturbable, et la conviction de n'être pas à la hauteur de son rôle ajoutait à son effroi.Émile Gaboriau (1832-1873)
Grâce à mes nombreuses séances, j'avais heureusement acquis une assurance imperturbable et une confiance en moi-même, que la réussite de mes expériences avait constamment justifiées.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Elle se tenait droite sur son fauteuil, d'un air majestueux, imperturbable, impassible, qu'il semblait que rien au monde ne fut capable de troubler.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Le dévouement imperturbable de ces bonnes sœurs leur avait valu l'estime et le respect des généraux ennemis, et nos blessés s'en étaient ressentis.Agathon-Jean-François Fain (1778-1837)
Marceline les pare de toutes les vertus, les appelle ses anges, idéalise avec une imperturbable naïveté ce qu'elles lui laissent savoir des aventures de leurs sens.Jules Lemaître (1853-1914)
Quand je la voyais passer, je lisais de loin, sur son front, comme dans un devoir d'écolière, l'imperturbable candeur, voilée seulement d'une vague mélancolie, que j'avais si soigneusement préservée.Louis Ulbach (1822-1889)
Aouda, un peu fatiguée, remonta dans son appartement, après avoir « à l'anglaise » serré la main de son imperturbable sauveur.Jules Verne (1828-1905)
Si sa parole ne fut plus dédaigneuse, un imperturbable silence, qui sauvait sa supériorité de père de famille, domina sa conduite.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les yeux sont très beaux, d'un grand silence imperturbable ; c'est comme de la lumière qui dort.Georges Darien (1862-1921)
Ses allures sont assez comiques, si un tel mot peut s'accorder avec l'imperturbable sérieux de la nature.Judith Gautier (1845-1917)
Le voyageur reste à sa place avec l'imperturbable sécurité que j'avais déjà tant admirée en lui et qui dans cette circonstance devenait une grâce d'état.Astolphe de Custine (1790-1857)
Enfin il cite son bon air lorsqu'il s'habille le dimanche, et sa mémoire imperturbable, qui a retenu les plus belles complaintes de la côte.Ernest Capendu (1826-1868)
On dit que celui-ci, avec son aplomb imperturbable, l'ingéniosité de son esprit, ses infinies ressources de résistance qui ne reculent devant rien, a complètement conquis la faveur du roi...Émile Zola (1840-1902)
Il admirait sa fermeté d'amante ; elle ne faiblissait pas un instant, elle était imperturbable dans le maintien de son rôle écrasant.René Boylesve (1867-1926)
A l'imperturbable dédain avec lequel il affrontait les regards, on devinait que, pour peu qu'on l'eût poussé, il fut revenu à la seconde représentation pavoisé d'un gilet jonquille.Théophile Gautier (1811-1872)
Mais qu'il eût promptement réparé ces fautes, sans l'imperturbable présence d'esprit et le génie supérieur de son adversaire !Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Mais elles s'amusaient beaucoup de ce petit être qui les examinait avec une insolence imperturbable.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
La boussole, que je consultais fréquemment, indiquait la direction du sud-est avec une imperturbable rigueur.Jules Verne (1828-1905)
Il est de fait que ses yeux trahissaient l'imperturbable audace du général qui se résout à un changement de front sous le feu même de l'ennemi.Émile Gaboriau (1832-1873)
Fabrice regarda le caporal, il vit en lui une gravité imperturbable, et vraiment l'air de la supériorité morale ; il obéit.Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020