insensible

 

définitions

insensible ​​​ adjectif

Qui n'a pas de sensibilité physique. Le nerf est devenu insensible. Être insensible au froid.
Qui n'a pas ou a peu d'émotions. ➙ froid, impassible, indifférent. Elle est restée insensible. —  Un homme insensible à la poésie.
Qu'on ne sent pas, qui est à peine sensible. ➙ imperceptible. La force insensible du courant.
Graduel, progressif. Une pente insensible.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je vous ouvre le mien ; l'âge ne l'a pas encore refroidi au point d'être insensible à l'amitié.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Ce n'est pas au moins qu'une telle perte m'ait trouvé insensible, je puis le dire.Hector Berlioz (1803-1869)
Mon cœur est insensible, même à la douleur ; je raille, je méprise, j'aime mieux cela.Eugène Sue (1804-1857)
Ce n'était pas par l'esprit que je pouvais être modifiée ; n'ayant pas d'esprit du tout, j'étais insensible à la raillerie, que, d'ailleurs, je ne comprenais pas toujours.George Sand (1804-1876)
À ce propos, au fil des ans, ce pays est apparu insensible aux efforts internationaux de démocratisation progressive et de réforme.Europarl
Pareillement, l'espace était un peu comme la rive de ce fleuve et insensible aux navires qui passent.Charles Nordmann (1881-1940)
Elle marchait depuis près d'une heure, insensible aux invites murmurées, aux cris plaisants, aux gestes même.Victor Margueritte (1866-1942)
Je crois qu'elles sont bien, mais je serais bien insensible à leur réussite, si je n'avais le bonheur d'être sûr que vous vous intéressez à mon sort.Gaston Maugras (1850-1927)
Plus que jamais livrée au monde par goût comme par devoir, elle n'était pas insensible aux succès qu'elle y obtenait.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Pour ses mains, elles valaient celles de son frère, de ce frère qui n'était pas insensible à leur éloge.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Je la vis émue comme une femme qui ne connaît pas l'affection et qui pourtant n'y serait pas insensible.George Sand (1804-1876)
Toutes nos coutumes, tous nos usages se sont établis d'une manière insensible, et c'est pour cela qu'il est si difficile d'en fixer l'époque.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Je passe pour un homme de beaucoup d'esprit et fort insensible, roué même, et je vois que j'ai été constamment occupé par des amours malheureuses.Stendhal (1783-1842)
Manette m'apprit plus tard que la comtesse était tombée dans un abattement qui la rendait insensible aux tracasseries du comte.Honoré de Balzac (1799-1850)
En vérité, l'expression de douleur surhumaine dont cette face de pierre était empreinte aurait touché l'homme le plus insensible.Anatole France (1844-1924)
Mais que de talent dépensé et comment demeurer insensible, si l'on connaît la tradition française, à tant d'art mis en œuvre pour renouveler nos sensations ?Paul Flat (1865-1918)
Pour garder de pareilles illusions après de pareilles expériences, il fallait être insensible à l'expérience et prédestiné aux illusions.Hippolyte Taine (1828-1893)
Avant de s'écarter de l'obéissance qu'il vous doit, il mourroit plutôt mille fois ; il en atteste ce marbre insensible.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
J'ose croire cependant que si vous le connaissiez bien vous n'y seriez pas entièrement insensible.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Il était insensible à tout ; ses regards étaient éteints, et il ne répondait rien à toutes les questions qu'on pouvait lui faire.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INSENSIBLE » adj. m. & f.

Qui est privé de l'usage des sens, qui n'a point les organes disposés pour recevoir le sentiment, pour estre esmeu des objects presens. Les vegetaux & les mineraux sont insensibles. Les aveugles sont insensibles à l'égard des couleurs ou de la lumiere ; les sourds à l'égard des sons ; les punais à l'égard des odeurs ; les malades à l'égard du goust ; les ladres à l'égard de l'attouchement.
 
INSENSIBLE, se dit aussi de ce qui eschappe à la connoissance de nos sens. Les atomes sont si petits, qu'ils sont insensibles. quoy que les plantes croissent à tout moment, & en chacune de leurs parties, cela est pourtant insensible. les Cometes en s'approchant, ou en se reculant de nous, deviennent sensibles, ou insensibles. le mouvement de la terre est insensible, on ne s'en apperçoit point par les sens.
 
INSENSIBLE, se dit figurément en Morale, de celuy qui n'est point esmeu par aucune passion de l'ame. Un Stoïque est insensible aux injures, aux assauts de la fortune. les Tyrans ont un coeur dur & insensible, ne sont point esmeus de compassion des malheurs d'autruy. On devient insensible à force de souffrir, on s'accoustume à estre miserable. les amants appellent leur maistresse cruelle & insensible, quand elle ne veut pas respondre à leur passion.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020