vain

 

définitions

vain ​​​ , vaine ​​​ adjectif

(choses)
littéraire Dépourvu de valeur, de sens. ➙ dérisoire, insignifiant. Un vain mot. ➙ creux. —  Qui n'a pas de base sérieuse. ➙ chimérique, illusoire. Un vain espoir.
Sans efficacité. ➙ inefficace, inutile. Faire de vains efforts. —  impersonnel Il est vain de songer à cela.
(personnes) littéraire Fier de soi sans avoir de bonnes raisons de l'être. ➙ glorieux, vaniteux ; vanité.
En vain locution adverbiale : sans obtenir de résultat, sans que la chose en vaille la peine. ➙ inutilement, vainement. J'ai protesté en vain, en pure perte.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce n'est pas en vain qu'elle est frappée de tant d'orages ; et d'en bas l'homme y aide.Jules Michelet (1798-1874)
Ces espèces de trêves, jointes aux négociations qui avaient lieu et qu'on s'efforçait en vain de rendre secrètes, firent souvent croire à la paix bien avant quelle ne fût conclue.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
A quoi me sert-il de vous parler de mes sentiments si je cherche en vain les moyens de vous convaincre ?Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Partout où une telle épouse porte la lumière, elle attire le regard du public ; son mari et sa famille deviennent visibles aux yeux importuns qu'ils voudraient en vain éviter.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'ai dû utiliser la loupe qui, comme vous le savez, permet d'agrandir sur l'écran de votre ordinateur les mots des différents documents et j'ai cherché, cherché mais en vain.Europarl
Dès lors, il ne pouvait qu'être flatté, dans sa vanité d'homme de quarante-cinq ans, d'avoir pour femme une personne, qu'un jeune homme aimait – et aimerait – en vain !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
J'étois certain que ces deux oiseaux étoient précisément les mêmes que j'avois en vain guettés si long-tems ; car depuis cet instant il n'en reparut pas d'autres.François Levaillant (1753-1824)
C'est la raison pour laquelle il est vain de regarder en arrière et d'adopter une attitude nombriliste, bien que nous devions nous attaquer aux problèmes.Europarl
J'ajouterai que ce sera probablement en vain, car les ordres du jour des réunions doivent être approuvés par les deux parties pour pouvoir être consignés.Europarl
Nous nous cramponnions de nos mains qui glissaient, de nos pieds qui se crispaient en vain sur leurs aspérités visqueuses.Gustave Flaubert (1821-1880)
J'essayai en vain de lui parler ; l'entretien tombait toujours, comme un volant qu'on ne vous renvoie pas.Émile Souvestre (1806-1854)
Duroy cherchait en vain quelque compliment à lui faire, et, ne trouvant rien, il s'occupait de sa fille, lui versait à boire, lui tenait ses plats, la servait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quant aux gens qui y chercheraient autre chose, je les avertis qu'ils chercheront en vain.Alfred Franklin (1830-1917)
Rien ne restera de tout ce que nous élevons, et l'amour des bibelots n'est pas plus vain que tous les autres amours.Anatole France (1844-1924)
Je voudrais en vain vous écrire plus longtemps : voici l'heure où il a promis de venir et toute autre idée m'abandonne.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Croire que, pour être aimé et compris, il faut des gens qualifiés, décorés, vêtus, dressés de telle ou telle façon, est le plus vain des préjugés.George Sand (1804-1876)
Je ne le traite à la légère, ici, que grâce à une impression dont je voudrais, en vain, me défendre.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
En vain lui présenta-t-on les plus jolies femmes de la cour, il n'adressa la parole à aucune, et il y en eut même plusieurs qu'il refusa de recevoir.Gaston Maugras (1850-1927)
Or, mes chers collègues, ne laissons pas passer la journée de la pauvreté en vain !Europarl
Faustine eût essayé en vain, comme la veille, de distraire son amer souci par le travail.Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VAIN, VAINE » adj.

Qui n'a point de solidité, de principes certains & asseurez. La Geomance, la Chiromance, l'Astrologie Judiciaire, sont des sciences vaines, qui n'ont aucun fondement dans la nature.
 
VAIN, se dit aussi de ce qui n'est qu'en apparence, qui trompe les yeux, qui est chymerique. Tous les plaisirs de ce monde sont vains & trompeurs. Les Courtisans se repaissent de vaines esperances. Ce sont là de vains discours qui ne prouvent rien.
 
On appelle vaine gloire, celle qui n'est appuyée sur aucun merite.
 
Un vain tombeau, c'est un monument dressé à la memoire de quelqu'un avec quelque eloge, ou une epitaphe, encore que son corps n'y soit pas enfermé.
 
Un temps vain, se dit d'un temps couvert & échauffé, où on a de la peine à respirer, où on étouffe. On ne sçauroit gueres faire de besogne par un temps si vain.
 
Un cheval vain, celuy qui est foible par trop de chaleur, ou pour avoir pris quelques remedes, ou pour avoir été mis à l'herbe, ensorte qu'il ne peut gueres travailler.
 
Vaine pasture, ou vain pasturage, se dit de terres & prez dépouillez, aprés que la faulx y a passé, en chaumes, en friches, en terres non ensemencées, vacantes, ou non labourées, bruyeres, hayes & buissons, en bois non deffensables, & generalement en tous heritages non fermez, où il n'y a semences, ni fruits, qu'on appelle aussi terres vaines & vagues.
 
VAIN, en Morale signifie, Glorieux, superbe, qui a bonne opinion de luy-même. Les Auteurs sont vains la plus-part du temps, sont trop entestez de leur merite. Cette femme fait la vaine de sa beauté, de ses beaux habits.
 
VAIN, se dit aussi de celuy qui a remporté quelque marque d'honneur qui luy donne de la satisfaction. Les Capitaines étoient bien vains, quand on leur decernoit l'honneur du triomphe.
 
EN VAIN. adv. Inutilement. C'est un axiome, que la nature ne fait rien en vain. En vain garde-t-on la ville, si le Seigneur ne la garde pas.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020