infini

définitions

infini ​​​ , infinie ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
En quoi on ne peut observer ni concevoir aucune limite. L'univers est-il infini ? —  (dans le temps) Qui n'a pas de fin, de terme. ➙ éternel.
Très considérable (par la grandeur, la durée, le nombre, l'intensité). ➙ illimité, immense. Une patience infinie, sans bornes.
nom masculin
Ce qui est infini, plus grand que tout ce qui a une limite. L'infini mathématique (signe ∞). Les « deux infinis », selon Pascal : l'infiniment grand et l'infiniment petit.
Photographie Zone éloignée où les objets donnent une image nette dans le plan focal. Régler l'objectif sur l'infini.
Ce qui semble infini. L'infini de l'océan.
À l'infini locution adverbiale : sans qu'il y ait de borne, de fin (perceptible ou imaginable). Droite prolongée à l'infini. —  Indéfiniment. On peut discuter là-dessus à l'infini.

synonymes

infini nom masculin

infinité, immensité, infinitude (littéraire), vastitude (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce mouvement se produit dans un temps infini sous la forme d'une évolution continue, avec des alternances périodiques de développements et de disparitions, de progressions et de régressions.Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
Sa condamnation est même une chose qui lui a fait dans sa partie un honneur infini...Honoré de Balzac (1799-1850)
Si l'on travaille tous les jours aussi doucement qu'aujourd'hui, le procès durera encore un temps infini.Madame de Sévigné (1626-1696)
Le beau temps vraiment étonnant qui éclaire tout cela depuis très longtemps ajoute un agrément infini.Eugène Delacroix (1798-1863)
Si la dette n'est pas réduite de façon draconienne, ces pays seront contraints de la rembourser à l'infini.Europarl
Mais, parvenu au premier moteur, il sent bien qu'on ne peut plus rien chercher en dehors de lui ; car ce serait se perdre dans l'infini.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Dans les démocraties, les citoyens règnent sur la chose publique qui, se divisant à l'infini, se répartit entre tous les citoyens qui composent le peuple souverain.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Il est clair que l'on peut investir à l'infini dans une telle politique, mais est-ce sage ?Europarl
Une législation stricte est nécessaire également dans ce secteur, sans quoi les mêmes erreurs continueront de se reproduire à l'infini.Europarl
Ses gestes me séduisaient, sa voix me ravissait, toute sa personne me faisait un plaisir infini à regarder.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le temps ne manquant pas, elles furent établies avec un soin infini, pourvues d'épaulements en terre, de plates-formes, de petits magasins à poudre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Dans le nombre infini des objets du monde extérieur, je n'avais de pensées que pour les dents.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Tout de même, un sentiment de regret infini l'envahit, en la revoyant dans son esprit, prostrée à ses pieds, sanglotant comme un petit enfant !...Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ta plénitude jette ses regards sur les mers mugissantes, elle cherche et attend ; le désir infini de la plénitude jette un regard à travers le ciel souriant de tes yeux !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Ton mariage purement social, et mon mariage qui n'est qu'un amour heureux, sont deux mondes qui ne peuvent pas plus se comprendre que le fini ne peut comprendre l'infini.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le sens du merveilleux est dans l'enfant la première forme de ce sens de l'infini sans lequel un homme est comme un oiseau privé d'ailes.Charles Wagner (1852-1918)
Il lui témoignait la passion physique qu'éprouve toujours un jeune homme pour une jolie femme ; mais le rêve, l'infini, l'au-delà de l'amour appartenaient à une autre.Albert Delpit (1849-1893)
Le savoir est infini, c'est pourquoi on ne peut pas dire de celui qui sait beaucoup, qu'il sait plus que celui qui sait très peu.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Ou alors, croyez-vous vraiment que douze scientifiques très calés, habitués à travailler en profondeur, peuvent travailler aussi bien si on élargit à l'infini leur domaine de compétences ?Europarl
L'idée du temps et de l'espace sert au morcellement de l'infini pour le profit des êtres finaux.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INFINI, IE » adj.

Qui n'a commencement ni fin. Dieu seul est un estre increé & infini. On le dit aussi de ses attributs. sa justice, sa sagesse, sa clemence sont infinies.
 
INFINI, se dit aussi de ce qui a eu commencement ; mais qui n'aura point de fin. Ce que les Theologiens appellent infinitum à parte ante, & à parte post, comme, les esleus auront une gloire infinie, dans une éternité infinie.
 
INFINI, se dit encore aussi de ce qui n'est point terminé. Plusieurs Philosophes Payens se sont trompez, quand ils ont crû que le monde estoit infini, qu'il y avoit des mondes infinis.
 
On dit en Geometrie, Tirer une ligne infinie, pour dire, indeterminée, sur laquelle on fait aprés ses operations.
 
INFINI, signifie aussi, Innombrable ; & se dit même hyperboliquement d'une quantité mediocre qu'on ne s'amuse point à compter. Le monde est composé d'atomes infinis. ce Regent a un nombre infini d'escoliers, ce Medecin a gueri des malades infinis. Je vous ay des obligations infinies.
 
Il est aussi substantif. Les Philosophes monstrent qu'il n'y a point d'infini dans la nature.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020