Email catcher

éternel

définitions

éternel ​​​ , éternelle ​​​ adjectif et nom masculin

Qui est hors du temps, qui n'a pas eu de commencement et n'aura pas de fin. Dieu est conçu comme éternel.
nom masculin L'Éternel : Dieu. Louer l'Éternel. Ce qui a une valeur d'éternité*.
Qui est de tous les temps ou qui doit durer toujours. ➙ infini, perpétuel. locution proverbiale La vie est un éternel recommencement. Religion La vie éternelle, après la mort. Le repos éternel : la mort. locution L'éternel féminin, caractères psychologiques supposés immuables, attribués à la femme.
Qui dure très longtemps, dont on ne peut imaginer la fin. ➙ durable, impérissable. Serments, regrets éternels. Rome, la Ville éternelle. Les neiges éternelles, qui ne fondent pas.
(avant le nom)
Qui ne semble pas devoir finir ; qui ennuie, fatigue par la répétition. ➙ continuel, interminable, sempiternel. Ses éternelles récriminations. (personnes ; actes) Qui est toujours dans le même état. C'est un éternel mécontent.
(avec un possessif) Qui se trouve continuellement associé à qqch., à qqn. ➙ inséparable. Avec son éternel parapluie.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette omnipotence est systématiquement le retour à un éternel originaire, neuf, sacré, virginal, pur.TOPIQUE, 2011, Philippe Bessoles (Cairn.info)
Ceux qui ont du mal à s'endormir opteront pour l'éternel remède de grand-mère : le verre de lait.Ça m'intéresse, 19/12/2021, « Voilà la technique pour devenir centenaire ! »
Le must de l'éternel chic parisien a un prix : 15.500 euros la nuit.Capital, 09/12/2016, « Bienvenue dans les plus belles suites des palaces parisiens »
Cette figure mythologique, image originelle universelle et éternelle, serait issue des multiples résidus d'expériences plurimillénaires.Cahiers de psychologie jungienne, 2017, Ève Pilyser (Cairn.info)
Pas un professionnel n'oublie d'évoquer l'isolation, éternelle star de ce genre de salon où l'on promet de belles économies sur le long terme.Ouest-France, 19/03/2017
S'il y a une question éternelle en matière d'immobilier, c'est bien celle-ci.Capital, 22/10/2021, « Immobilier : selon vous, est-il préférable d'acheter ou de rester… »
Le public était hyperréceptif et les prix obtenus ont répondu à mes éternelles craintes de légitimité sur scène.Ouest-France, 28/03/2019
Cette mise en scène matérielle prolonge en quelque sorte le poids de la parole présidentielle de l'éphémère actio à l'éternelle fama.Communication & langages, 2013, Émeline Seignobos (Cairn.info)
Il y a d'abord, bien sûr, l'éternelle différence de traitement entre les fonctionnaires et les salariés du privé.Capital, 10/01/2014, « Inégalités : ils font le même métier mais pas dans… »
Il est inadmissible, par exemple, que la question de la non discrimination des femmes européennes soit condamnée au blocage éternel de l'unanimité.Europarl
Cette grâce qu'il implore n'est pas, loin de là, la jouissance du présent éternel.XVIIe siècle, 2008, Tetsuya Shiokawa (Cairn.info)
Quant au houx, qui reste vert toute l'année, il était aussi le symbole de la vie éternelle, comme s'il conservait la lumière du soleil.Géo, 20/12/2021, « Gui et houx : comment les différencier ? »
C'est l'une de nos missions, en rappelant à nos libérateurs notre reconnaissance éternelle pour leur sacrifice.Ouest-France, 11/04/2017
Le nomadisme est le rêve d'un éternel voyage et la musique est l'intercesseur de ce rêve.Ouest-France, 18/02/2014
Si elle continuait ainsi, les minutes seraient éternelles.Hector Malot (1830-1907)
Cette peur éternelle et mauvaise conseillère pour qui veut vivre en démocratie.Lignes, 2020, Sophie Wahnich (Cairn.info)
De cet éternel regret est née une vie imaginaire qu'il a décidé de coucher sur le papier.Ouest-France, 06/11/2017
Leur configuration leur garantissait également un repos éternel en empêchant les intrusions extérieures.Ça m'intéresse, 06/12/2021, « Pourquoi les pharaons ont construit les pyramides ? »
Ironie du sort, les supporters parisiens ont fêté ce but comme il se doit, privant l'éternel rival du bonheur.Ouest-France, Maxime RABE, 23/05/2021
Cette préoccupation ne le quittera jamais : comment encourager les hommes à agir selon la morale si la crainte d'une punition éternelle n'existe plus ?Commentaire, 2003, Stephen Ingle, Jean-Pierre Bardos (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ETERNEL » s. m.

Qui n'a eu ni commencement ni fin. En ce sens il ne se dit proprement que de Dieu. Prions l'Eternel. C'est l'Eternel qui le commande.
 
ETERNEL, ELLE. adj. On le dit aussi de Dieu & de ses attributs. Le Pere eternel, le Verbe eternel, la Sagesse eternelle, la Providence eternelle. Ç'a esté une grande erreur de croire le monde eternel. Les axiomes de Geometrie sont des propositions d'eternelle verité.
 
ETERNEL, se dit aussi de ce qui doit durer toûjours. Dieu a promis à ses Saints une gloire eternelle, une beatitude eternelle ; & aux reprouvez, une peine, une mort eternelle. L'enfer estoit appellé par les Payens l'ombre eternelle.
 
ETERNEL, se dit aussi des choses qui durent long-temps, ou plus qu'il ne faut. Cet homme est un parleur, un censeur eternel. Je vous auray une eternelle obligation. Voilà un homme eternel, il ne meurt point. La chicane rend les procés eternels.
 
ETERNEL, signifie aussi, Continuel, qui ne change point. Aux Isles Fortunées il y a un eternel printemps. En Espagne il y a une mode eternelle, constante.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022