jalousie

 

définitions

jalousie ​​​ nom féminin

vieux Treillis de bois ou de métal au travers duquel on peut voir sans être vu.
Volet à lames orientables. ➙ store.

jalousie ​​​ nom féminin

Sentiment hostile qu'on éprouve en voyant un autre jouir d'un avantage qu'on ne possède pas ou qu'on désirerait posséder seul. ➙ dépit, envie. Jalousie entre rivaux.
Sentiment douloureux que font naître les exigences d'un amour inquiet, le désir de possession exclusive de la personne aimée, la crainte de son infidélité.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A trouvé moyen d'affirmer si bien sa supériorité que la jalousie des confrères y a elle-même perdu ses droits.Pierre Véron (1833-1900)
Enfin, malgré la jalousie que j'inspirais, malgré quelques reproches que l'on pouvait me faire, j'étais aimé au régiment.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Cette conduite singulière se comprend par la défiance et la jalousie qu'ils se portent mutuellement.Jules Verne (1828-1905)
La contrée où ils vont fixer leur séjour est occupée par des peuplades qui ne voient qu'avec jalousie les nouveaux arrivants.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Le mécontentement que manifestent parfois les députés à propos de leurs salaires ne relèverait-il pas, de la part de certains, de la simple jalousie ?Europarl
Si j'avais été l'objet de quelque préférence, si ces préférences avaient fait naître quelques sentimens de jalousie, avec quel plaisir on s'en dédommageait alors !Louis Constant Wairy (1778-1845)
Dans le drame, les basses passions elles-mêmes, la haine, la jalousie, avaient quelque chose d'emporté et de magnifique.Guy de Maupassant (1850-1893)
Prêtant l'oreille, il la soupçonne d'abord de chercher à le trahir ; transporté de jalousie, il s'approche pour écouter.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il fut poussé sans doute à faire cette question par la dernière des mille pensées qui s'étaient secrètement enroulées dans une méditation lucide, quoique précipitamment activée par la jalousie.Honoré de Balzac (1799-1850)
En lui montrant votre jalousie, vous auriez l'avantage de lui apprendre le prix de la femme qui le préfère, et il vous devrait l'amour qu'il prendrait pour elle.Horace-Napoléon Raisson (1798-1854)
Mon triomphe serait bien moins grand, la jalousie vous ferait perdre une grande partie de votre supériorité sur moi.Eugène Sue (1804-1857)
Il lui devenait une épouvante, maintenant que sa jalousie envers sa rivale revêtait un caractère aigu d'enquête soupçonneuse.Paul Bourget (1852-1935)
Regarde, mes sourcils se joignent sur mon nez comme une paire de petites moustaches ; on dit que c'est signe de jalousie... j'ai bien peur que le proverbe ne soit vrai.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Et puis, j'en avais peur : il me laissait des huit, dix jours sans s'occuper si j'avais de quoi manger ; il me battait, il était d'une jalousie féroce.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Après la première émotion passée, son cœur était redevenu presque calme, sans jalousie et sans haine, mais soulevé de mépris.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ses frères n'étaient pas encore contents ; ils cherchaient ensemble le moyen de le perdre, et la princesse, qui voyait leur jalousie, s'en affligeait.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
La jalousie met en jeu les sentiments les plus violents, l'amour-propre, l'orgueil, la crainte, l'espérance... et l'amour vit surtout d'agitations.Eugène Sue (1804-1857)
Encore son mari avait-il commencé ; elle, du moins, elle avait l'excuse de la blessure reçue et de la jalousie.Daniel Lesueur (1854-1921)
Simone, qui fut sensible à cette transformation, se sentit tout à coup le cœur labouré de jalousie.Daniel Lesueur (1854-1921)
Leur jalousie réclame de la femme un abandon complet d'elle-même, les ardeurs et les sacrifices d'un cœur qui s'est donné tout entier et qui ne s'appartient plus.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JALOUSIE » s. f.

Passion de l'ame qui naist de l'envie qu'on a de la gloire du bonheur d'autruy, ou de l'amour propre, qui nous fait craindre de perdre ce que nous possedons, ou ce que nous desirons de posseder. Il se dit sur tout de l'amitié, & encore plus de l'amour. Un sujet qui devient trop puissant donne de la jalousie à son Prince. une grande amour est d'ordinaire accompagnée de jalousie. la jalousie fait haïr fortement les rivaux.
 
On dit figurément d'une place forte sur une frontiere, qu'elle tient en jalousie les Estats & les Princes voisins, non seulement parce qu'ils ont envie de la posseder, mais encore parce qu'ils craignent qu'elle ne facilite les moyens de les attaquer. On dit aussi, qu'une armée en campagne, tient plusieurs places en jalousie, lors qu'elles craignent toutes d'estre attaquées, & qu'elles ne peuvent juger à laquelle le Prince ennemi en veut.
 
JALOUSIE, est aussi une fenestre treillissée par laquelle on peut voir ce qui se fait au dehors sans estre apperceu. Le grand Seigneur voit par une jalousie tout ce qui se passe dans son Divan.
 
JALOUSIE, est aussi un nom que quelques-uns donnent à l'amaranthe ou passe-velours.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020