larguer

 

définitions

larguer ​​​ verbe transitif

Lâcher ou détacher (un cordage). Larguer les amarres ; au figuré partir.
Lâcher, laisser tomber d'un avion. Larguer des parachutistes.
au figuré, familier Se débarrasser de. Se faire larguer par ses amis. ➙ abandonner, lâcher. —  Être largué : ne plus comprendre, ne plus suivre.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je largue

tu largues

il largue / elle largue

nous larguons

vous larguez

ils larguent / elles larguent

imparfait

je larguais

tu larguais

il larguait / elle larguait

nous larguions

vous larguiez

ils larguaient / elles larguaient

passé simple

je larguai

tu larguas

il largua / elle largua

nous larguâmes

vous larguâtes

ils larguèrent / elles larguèrent

futur simple

je larguerai

tu largueras

il larguera / elle larguera

nous larguerons

vous larguerez

ils largueront / elles largueront

 

synonymes

larguer verbe transitif

lancer, déverser, envoyer, jeter, lâcher, laisser tomber, parachuter, balancer (familier)

[les amarres] détacher, filer, lâcher, [une voile] déferler, déployer

[familier] abandonner, délaisser, déserter, quitter, droper (familier), lâcher (familier), laisser tomber (familier), plaquer (familier)

[familier] renvoyer, sacquer (familier), vider (familier), virer (familier)

[familier] distancer, semer, laisser loin derrière

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les jours suivants, elle fit augmenter et diminuer de voiles, fit prendre et larguer des ris, et dirigea des virements de bord.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
L'officier ordonne de larguer toutes les voiles qui, pendant la nuit, avaient été serrées.Édouard Corbière (1793-1875)
Nous courions tous du pont sur les vergues pour larguer la toile, comme de vrais écureuils.Édouard Corbière (1793-1875)
Allons, messieurs, embarquez, ou je vais donner l'ordre de larguer les amarres !Jules Verne (1828-1905)
C'est pourquoi je suis confiante quant à notre capacité à surmonter ces problèmes de commun accord pour pouvoir larguer les amarres d'une flotte de pêche européenne élargie.Europarl
Un bateau à vapeur est sur le point de larguer.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Cependant ce fut assez pour coucher le navire sur le flanc avant qu'on eût pu larguer la grande amure, qui fut coupée.Jules Verne (1828-1905)
Pendant que les gens de l'embarcation perdraient du temps, soit à lever leur ancre, soit à larguer leur chaîne, n'aurait-il pas pris assez d'avance pour se mettre hors d'atteinte ?Jules Verne (1828-1905)
Monte quatre hommes larguer les perroquets, chacun à son poste de manœuvre, et silence partout !Édouard Corbière (1793-1875)
Page 33 : « ont » remplacé par « on » (avant qu'on eût pu larguer la grande amure).Jules Verne (1828-1905)
J'ordonnai au timonnier de larguer, et, chargés de voiles, nous rejoignîmes le dow à huit heures.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Déjà les deux bricks venaient de larguer leurs grappins d'abordage, et ils commencèrent à s'éloigner en éventant quelques voiles qu'aidaient leurs avirons de galère.Jules Verne (1828-1905)
En outre, il faut disposer d’une infrastructure aérienne ou terrestre très sophistiquée pour larguer ces bombes et le personnel militaire doit avoir des connaissances spécifiques pour pouvoir les tirer.Europarl
Malgré le mauvais état de la mer, je fis larguer tout ce que nous avions de toile.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LARGUER » v. act.

Terme de Marine. Laisser aller les manoeuvres quand elles sont hallées, à la rencontre de quelque vaisseau qui crie le qui vive.
 
LARGUER, signifie aussi en general, Tirer à costé, ou mettre à la largue.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020