soigné

 

définitions

soigné ​​​ , soignée ​​​ adjectif

Qui prend soin de sa personne. Des mains soignées.
Fait avec soin. Cuisine soignée.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le soir venu, les moines, consternés de voir qu'il n'avait pas touché au dîner, non plus qu'au déjeuner, lui servirent un souper plus soigné encore que les précédents repas.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais parmi cette foule joyeuse sous le masque, n'est-il point de cœurs qui frémissent d'une indignation secrète, et que le déguisement le plus soigné peut trahir à demi ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il y avait quinze jours qu'il était admirablement soigné, et il commençait à reprendre un peu ses idées, lorsqu'il s'aperçut un soir que ses hôtesses avaient l'air fort troublé.Stendhal (1783-1842)
S'il est mal soigné loin de vos yeux, s'il languit, s'il meurt, vous vous le reprocherez éternellement !George Sand (1804-1876)
Et à présent vous voilà un amour d'homme, grave, soigné, un homme dans tout son beau, quoi !Paul Féval (1816-1887)
Le premier client qui se présenta semblait découpé dans un catalogue de bon tailleur, tant il était verni, soigné, impeccable.Michel Corday (1869-1937)
Bellequeue commençait à prendre des années, et à poser quelquefois le talon à terre ; mais il n'en était pas moins coquet et moins soigné dans sa coiffure.Paul de Kock (1793-1871)
Je suis bien soigné ici... je vous assure, je ne manque de rien... seulement il fait froid... il fait très froid.Auguste Angellier (1848-1911)
Vivant, nous l'avons soigné, adoré ; il n'est plus depuis quelques minutes à peine, son corps n'est pas encore refroidi, et nous nous éloignons.Hector Malot (1830-1907)
Comme il débutait dans le pays, il avait soigné les choses ; et il apporta, lui-même, au dessert, une pièce montée qui fit pousser des cris.Gustave Flaubert (1821-1880)
Et lorsque tout cela bien propre, habillé, soigné, par elle avec sa mère, s'en allait un dimanche d'été à la messe, c'était une sorte de fête.Jules Michelet (1798-1874)
On l'avait parfaitement soigné ; il baignait dans une eau pure et qui avait évidemment été renouvelée le matin.Alphonse Karr (1808-1890)
Tout avait été prévu, combiné, arrangé : j'avais soigné les détails comme seul je sais les soigner.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ainsi j'ai soigné une dame qui, avant d'être malade, était exquise de bonté, de bienveillance, de politesse.Charles Burlureaux (1851-1927)
Ma chère, vous allez préparer un dîner soigné pour aujourd'hui ; quelque chose de bon à manger et à boire, n'est-ce pas ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il était assez bon coq pour deux poules, il rêvait une vie de pacha, soigné, caressé, gorgé de jouissance.Émile Zola (1840-1902)
J'ai soigné ma toilette ; sans être coquet, je suis bien aise d'être habillé avec goût ; en secret je désire plaire.Paul de Kock (1793-1871)
Lorsque je rentrais dans ma chambre, j'étais quelquefois surpris d'y trouver des vases de fleurs nouvelles, ou quelque beau fruit qu'elle avait soigné elle-même.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Sans être spécialiste pour les « maladies » d'enfants, je me rappelle avoir été appelé en consultation, en province, pour un enfant de six mois soigné par deux distingués confrères.Charles Burlureaux (1851-1927)
Elle l'a préservé, elle l'a soigné comme une mère, et maintenant elle l'aime : qui est-ce qui peut la blâmer de l'aimer ?Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020