manant

définitions

manant ​​​ nom masculin

Histoire (au Moyen Âge) Roturier assujetti à la justice seigneuriale. Manants et vilains*.
vieux et péjoratif Paysan.
au figuré, vieux Homme grossier, sans éducation. ➙ rustre.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les meilleurs gentilshommes portaient, comme sobriquet ou même comme nom, les mots de « vilain » et de « manant ».Oscar de Poli (1838-1908)
Un d'eux, qui tenait le milieu entre le bourgeois et le manant, reçut ses agaceries avec une majesté officielle, dont je ne pus m'empêcher de rire.Émile Souvestre (1806-1854)
Arrière, manant ; sinon te ferai pendre haut et court, toi et les lâches bandits qui t'accompagnent.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
C'est par le silence de la pitié, du reste, qu'un homme sage doit répondre aux injures d'un manant, surtout quand ce manant est un frère.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Le manant d'autrefois était tenu de se découvrir devant son seigneur ; aujourd'hui il n'y a plus de seigneur ; plus on a de valeur, moins on doit paraître le savoir.Jules Rostaing (1824-?)
Tu as laissé la niaise profession que t'avait imposée ton père ; employé, tu as déserté ton emploi et renoncé aux sourires et aux pourboires ministériels ; dépravé que tu es, manant !Pétrus Borel (1809-1859)
Le malheur c'est qu'en gesticulant je cassai une carafe que ce manant me fit payer !Félix Galipaux (1860-1931)
Demi-bourgeois, demi-manant, il portait le dimanche un costume mixte entre le paysan et le monsieur.George Sand (1804-1876)
Nous ne ferons pas comme ce brave manant grec, quoi qu'il soit évidemment plus difficile d'être toujours beau que d'être toujours juste.Théophile Gautier (1811-1872)
Le manant geignit, s'ébroua, chassa d'un coup d'ongle le moustique importun : mais sa tête avait glissé.Victor Segalen (1878-1919)
Ces gens, si respectueux du principe monarchique chez eux, jugeaient fort plaisant de voir un souverain incarcéré par des créanciers hargneux, comme un vil manant.André Le Glay (1785-1863)
C'était, disait sa mère, une nécessité d'humilier ce manant sous ses yeux, afin qu'elle apprit à ne pas trop écouter son bon cœur, et à tenir les paysans à distance.George Sand (1804-1876)
Le vieux a emporté son fils presque sans dire merci, comme un manant qui a gagné le gros lot, et se sauve avec.Alphonse Daudet (1840-1897)
J'ai passé comme cela quelques semaines à faire le veilleur, et le manant, et escholier.Jules Vallès (1832-1885)
Nous ne ferons pas comme ce brave manant grec, quoiqu'il soit évidemment plus difficile d'être toujours beau que d'être toujours juste.Mademoiselle George (1787-1867)
Un demi-manant, capitaine anglais au petit cabotage, fit quelques objections à mes contes, je lui répondis gaiement et en bon enfant.Stendhal (1783-1842)
C'est li qui m'a boissonné comma, çu manant ; c'est li, pour que je rentre point.Guy de Maupassant (1850-1893)
Vous n'êtes point gentilhomme, mon cher ami, puisque vous ne savez pas manier une épée ; vous êtes tout simplement un manant, c'est autre chose.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cela me répugnerait à moi, qui ne suis qu'un manant, et je n'ai jamais pu comprendre qu'on s'en fît honneur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Écoute-moi bien : si je revois l'écriture de ce manant sur une lettre qu'il aurait l'audace de t'envoyer, j'ouvre l'enveloppe et je fais la lecture du contenu à ton père.Daniel Lesueur (1854-1921)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MANANT » subst. masc.

Paysan, habitant en un village, ou en une metairie à la campagne. On a fait assembler les manans & habitans de la Parroisse pour eslire des Collecteurs. La plus-part des causes de la Cour des Aydes sont pour des manans & habitans des Parroisses, qui soustiennent les taxes des tailles. Cet Hobereau est si grossier, qu'il passe pour un manant, pour un paysan. On appelle proprement manants, ceux qui sont originaires du lieu ; & habitans, ceux qui y sont venus demeurer.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020