Email catcher

vilain

Définition

Définition de vilain ​​​ , vilaine ​​​ nom et adjectif

nom Au Moyen Âge, Paysan libre (qui n'était pas serf). ➙ manant.
adjectif vieux Vil, méprisable. spécialement Impudique.
(surtout en parlant aux enfants) Qui ne se conduit pas bien, qui n'est pas « gentil ». ➙ méchant. Qu'il est vilain ! nom Le vilain, la petite vilaine !
Désagréable à voir. ➙ laid. Elle n'est pas vilaine, elle est assez jolie. Il a une vilaine peau.
(temps) Mauvais, laid. ➙ sale.
Dont l'apparence est inquiétante. Une vilaine blessure. (au moral) Une vilaine affaire. Il lui a joué un vilain tour. ➙ sale. nom masculin Il va y avoir du vilain, un éclat, une dispute. ➙ grabuge.

Synonymes

Synonymes de vilain, vilaine

adjectif

laid, disgracieux, hideux, horrible, moche (familier)

[temps] mauvais, détestable, sale, de chien (familier)

insupportable, désagréable, exécrable

méchant, malhonnête, sale (familier)

mauvais, inquiétant, traître, sale (familier)

nom

[vieux] manant, paysan, roturier

Synonymes de il va y avoir du vilain

ça va barder (familier), ça va chauffer (familier), ça va faire des étincelles (familier), il va y avoir du grabuge (familier)

Exemples

Phrases avec le mot vilain

Et il ne me semblerait plus que ce grand vilain mur m'étouffe, de son poids et de son ombre.Paul Margueritte (1860-1918)
Ensuite, le récit présente des protagonistes du récit, qui prennent en règle générale la forme d'archétypes comme la victime, le vilain, le héros.Revue internationale de politique comparée, 2019, André Bernier (Cairn.info)
Les pauvres capitaines étaient profondément blessés des vilaines choses qu'ils entendaient.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Jeux de mains, jeux de vilains, si l'on peut dire la chose ainsi.La Cause du désir, 2016, Pierre Naveau (Cairn.info)
Les journalistes, dont c'est le vilain défaut, ont voulu tout savoir d'eux.Ouest-France, Christophe LECONTE, 22/12/2020
Dans le meilleur des cas, il était vu comme l'original, le vilain petit canard.Revue de la Société Française de Gestalt, 2006, Marie Léon (Cairn.info)
Il se décrit comme le vilain petit canard de sa fratrie de quatre enfants.Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, 2015, Almudena Sanahuja, Marie-Anne Schwailbold (Cairn.info)
Un vieux sorcier, couronne d'or sur sa vilaine tête et sceptre en main, était assis sur le trône.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Pourquoi cette vilaine princesse s'est-elle mise à examiner mes pieds ?Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Venise est, vous ne l'ignorez pas, la ville par excellence des pettegolezze, notre mot pittoresque pour traduire votre vilain mot, à vous : potins.Paul Bourget (1852-1935)
Il y a eu du bon, du très bon, du moyen, et du vilain pour finir.Ouest-France, 07/08/2021
Elles deviennent ensuite de vilaines cicatrices avec adhérences et dureté qui ne permettent plus l'élasticité nécessaire lors des accouchements.Ouest-France, 06/02/2018
Il trace un périmètre dont il n'est pas possible de sortir sans se condamner tôt ou tard au vilain rôle de paria ou d'infréquentable.Constructif, 2020, Mathieu Bock-Côté (Cairn.info)
Une vilaine maladie raidit ses mains et ralentit sa marche.Ouest-France, Frédérique JOURDAA, 19/04/2020
En outre, elles ont convaincu le président français, parmi d'autres, que le protectionnisme était un vilain mot.Europarl
Je ne puis plus m'endormir sans que ce vilain rêve me revienne.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Le 13 janvier 1918, les fils barbelés du champ de bataille lui occasionnent de vilaines plaies et c'est de nouveau l'évacuation.Ouest-France, 09/11/2019
Arrivé en 9e, il est bigleux, fragile, une sorte de vilain petit canard.Ouest-France, Claire DUBOIS, 24/11/2017
Je suis un vilain petit d'homme, et je me sens le cœur bien triste.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Il y a pourtant quelque chose qui n'est pas satisfaisant dans ce scénario historique dont le vilain est une forme politique.Pardès, 2014, Pierre Manent (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VILAIN, AINE adj.

Ce qui n'est pas agreable, qui deplaist. Il se peut dire de presque toutes les choses. Un vilain homme, un vilain cheval, une vilaine maison, un vilain habit, un vilain chemin, un vilain temps, un vilain pays.
 
VILAIN, se dit figurément en choses morales. Les vilains discours sont particulierement des paroles sales & impudiques. Une vilaine action est une action lasche honteuse. Il est bien vilain à un Prestre de s'enyvrer. On dit à un homme qui fait quelque action indecente, Fy le vilain. Une vilaine est une femme prostituée. Un vilain, c'est un homme avare.
 
VILAIN, se dit quelquefois absolument, ou adverbialement. Il fait vilain : ce qui se dit du temps. Il fait vilain marcher, les chemins sont sales.
 
On dit proverbialement, Tous vilains cas sont reniables.

Définition ancienne de VILLAIN s. m.

Roturier, paysan, villageois. Une charge de Secretaire du Roy anoblit un villain. Le villain hait naturellement le Noble. Ce mot vient de villanus, paysan demeurant dans un village ; ou de vilis. Nicod. Pasquier dit que les Nobles appellerent villains, ceux qui habitoient mollement dans les villes, au lieu de s'endurcir comme eux au travail de la campagne, pour être propres à la fatigue des armes.
 
VILLAIN, originairement est un homme de mainmorte ou de serve condition, qui rend des services vils & des peines de corps à son Seigneur ; & il est opposé à l'homme franc & bourgeois : & on a appellé une terre villaine, & rente villaine, celle qui n'est pas tenuë noblement & en fief.
 
VILLAIN, est aussi un terme de Monnoye. On appelloit ainsi autrefois un certain nombre d'especes qu'il étoit permis de faire sur le poids d'un marc, plus ou moins pesantes que le poids de l'Ordonnance. Celles qui pesoient trop, s'appelloient villains forts. Celles qui pesoient trop peu, s'appelloient villains foibles. Il y a des Reglements qui permettent un remede de quatre villains forts & de quatre villains foibles pour marc.
 
On dit proverbialement, Peine de villain n'est à rien comptée. On dit, Oignez villain, il vous poindra ; poignez villain, il vous oindra, pour dire, qu'il ne faut point flatter, ni traitter doucement les paysans, ni les malhonnestes gens. On appelle par injure un méchant cavalier, un villain botté. Graissez les bottes d'un villain, il dira qu'on les luy brusle, pour dire, qu'il y a des ingrats qui se plaignent, quand on leur fait du bien. On dit aussi, A villain villain & demi, pour dire, que quand quelqu'un fait une ladrerie, il luy en faut faire une plus grande. On dit aussi, qu'il n'y a point de plus belles armes que celles d'un villain ; car il prend celles qu'il veut. On dit aussi d'une chose qu'on met à l'enchere, C'est la fille du villain, celuy qui en donnera le plus l'aura.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.