masque

 

définitions

masque ​​​ nom masculin

Objet dont on couvre le visage humain pour transformer son aspect naturel. Masques africains, polynésiens. Masques de théâtre (Grèce antique, Chine…). Masques de carnaval. ➙ loup. —  locution Lever, jeter le masque, se montrer tel qu'on est.
Personne masquée.
Dehors trompeur. ➙ apparence, extérieur. Un masque de froideur, d'indifférence.
Aspect du visage. ➙ physionomie. Avoir un masque impénétrable. ➙ air, expression. —  Masque de grossesse (➙ chloasma).
Empreinte prise sur le visage d'une personne, en particulier d'un mort.
Appareil qui sert à protéger le visage. Masque d'escrime, de plongée (sous-marine).
Masque à gaz : appareil protégeant les voies respiratoires et le visage. —  Dispositif placé sur le visage d'une personne pour lui faire respirer des vapeurs anesthésiques. On l'a endormi au masque. Masque à oxygène.
Couche de crème, etc., appliquée sur le visage pour resserrer, tonifier, adoucir l'épiderme.
Abri, masse de terre ou obstacle naturel formant écran. Installer une pièce de mortier derrière un masque.
Informatique Outil permettant, dans un logiciel graphique, de sélectionner une portion d'image pour la modifier.

masqué ​​​ , masquée ​​​ adjectif

Couvert d'un masque. Visage masqué. Bandits masqués. —  au figuré Avancer masqué.
Bal masqué : où l'on porte des masques.
Tir masqué, à pointage indirect.
 

synonymes

masqué, masquée adjectif

dissimulé, camouflé, caché, recouvert, voilé

travesti, déguisé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « masque »

Le masque et les brodequins sont fort bons à leur place, mais vous regardez la pièce comme une réalité, au lieu de regarder la réalité comme une pièce.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Elle a la figure allongée, les yeux intelligents, quelque chose de volontaire et d'absolu, un masque énergique en un mot.Henri Bouchot (1849-1906)
Les traits énergiques de son masque, adoucis d'habitude par l'urbanité, s'accusaient avec un relief saisissant.Paul Bourget (1852-1935)
Il avait, lui, travaillé l'intelligence, et derrière ce masque si bien réussi il avait mis le plus qu'il avait pu de pensée.Victor Hugo (1802-1885)
Le fait que les cas de soupçons de fraudes et d'irrégularités aient reculé de 37 % en 2001 par rapport à l'année précédente masque la véritable portée de ce rapport.Europarl
Le masque se plaignit à un sergent qui s'apprêtait à arrêter le prince, lorsque l'officier le fit reconnaître.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Et je cherche sur les visages, à côté du masque voulu de chacun le reflet du monde intérieur.Gabriel Montoya (1868-1914)
La croissance économique spectaculaire des pays asiatiques masque de graves violations des droits humains fondamentaux.Europarl
Il masque un conflit entre souveraineté nationale et pouvoir européen et révèle le degré de maturation de la conscience européenne.Europarl
Alors la mijaurée jeta le masque ; le roi lui permit de parler haut, elle en abusa.Henri Bouchot (1849-1906)
Mais, pour faire acte d'humanité, il fallait se dissimuler sous le masque de la rigueur et de la persécution.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Sous ce masque couvaient tous les sentiments humains, les bons et les mauvais, et l'on pouvait tout attendre de cette créature.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle déposa ce masque de sévérité, qu'au fond du cœur elle savait bien que je ne méritais pas de voir sur son visage.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Et lorsque vous avez démasqué un objet, il n'est pas sûr que ce que vous apercevez soit l'objet lui-même, c'est peut-être un second masque.Émile Zola (1840-1902)
Il supportait les phrases et les regards avec un masque résigné d'acteur, et un tact dont on s'étonnait.Guy de Maupassant (1850-1893)
La jeune fille toucha avec surprise du bout des doigts les lames métalliques du masque royal.Marcel Schwob (1867-1905)
Mais toutes les femmes, quel que soit le sort qu'elles relèvent, prennent le masque de l'amour.Marcel Schwob (1867-1905)
À partir de ce moment, il lui fut au contraire impossible de garder son masque de défense.Paul Bourget (1852-1935)
En effet, elle consiste dans un mensonge réfléchi qui prend le masque de la vérité.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Mais lorsque nous nous abandonnions à cette trop confiante sécurité, de nouvelles trames s'ourdissaient sous le masque de l'amitié et de l'alliance !Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire

Exemples de « masqué »

Au delà, en avant et en face du spectateur, celle-ci forme un fer-à-cheval d'environ 1200 pieds de développement, masqué sur la droite par les rocs saillants du flanc du ravin.Volney (1757-1820)
Mais comme il parvenait au sommet de la courte montée qui mène à l'avenue, brusquement il aperçut un petit groupe que l'inclinaison du terrain lui avait jusque-là masqué.Fernand Vandérem (1864-1939)
Le sommet en était masqué par des arbres en certains endroits, et découvert en d'autres parties.Paul de Musset (1804-1880)
L'aspect, en général, est d'un grand champ de foire, d'un vaste bal masqué, à déguisements fort transparents.Jules Michelet (1798-1874)
Les deux lords ses parrains s'étaient assis à sa droite et à sa gauche, ce qui avait à peu près masqué la présence du nouveau venu.Victor Hugo (1802-1885)
Je ne pus le reconnaître au visage, puisqu'il était masqué lorsqu'il nous parla ; mais, aux premières paroles qu'il prononça, je le reconnus à la voix.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est un bourgeois masqué d'art, très opiniâtre et très laborieux, mais aspirant à se retirer des affaires.Léon Bloy (1846-1917)
Et toi-même, roi masqué d'or, qui sait si tu n'es pas horrible malgré ta parure ?Marcel Schwob (1867-1905)
Ils voulurent qu'aux fêtes célébrées en son honneur, dîner, représentation, illuminations, feu d'artifice, bal masqué, il eût sa place à leur côté.Ernest Daudet (1837-1921)
Masqué par un angle de mur, il avait pu voir tous ses mouvements sans qu'il s'en doutât.George Sand (1804-1876)
Je ne pense point que la civilisation ait tout énervé, je vois qu'elle a tout masqué.Alfred de Vigny (1797-1863)
Par bonheur pour nos héros, le cèdre qui servait comme d'escalier au souterrain, était en partie masqué par deux gros arbres du côté du fleuve.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il transforma les canti carnascialeschi, les chants de carnaval, que l'on chantait, masqué, sur des rythmes de danses.Romain Rolland (1866-1944)
Nous nous concertâmes et reconnûmes qu'il valait mieux, pour lui aussi bien que pour nous, qu'il fût masqué.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Le caractère, quelquefois masqué chez les nations, comme chez les individus, par les moments de grande passion, reparaît toujours après.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Lucile, avec une hypocrisie rouée de femme, s'était mise en lumière avantageuse, avait masqué l'intention de plaire et de se capter un mari magnifique.Hector Bernier (1886-1947)
Il fut secondé dans cette louable intention par le domestique masqué qui, avec l'habitude d'un serviteur de bonne maison, ne lui laissait pas même le temps de désirer.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et, se levant aussitôt, il s'éloigna d'elle ; et jamais depuis il ne lui parla dans un bal masqué.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il n'était point masqué, et portait un costume de femme qui lui seyait à ravir.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
D'ailleurs, un roi connaît beaucoup moins que les particuliers les hommes qui l'environnent : on est toujours masqué auprès de lui ; on épuise toutes sortes d'artifices pour le tromper.François de Fénelon (1651-1715)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MASQUE » subst. masc.

Personne deguisée qui s'est couvert le visage pour n'estre point connuë. A Caresme-prenant c'est la saison de voir des masques au cours & aux bals. Les masques ont été danser un ballet en un tel lieu. Il y avoit plusieurs compagnies de beaux masques, de gens qui couroient en masque.
 
MASQUE, est aussi un terme injurieux qu'on dit aux femmes du commun peuple, pour leur reprocher leur laideur, ou leur vieillesse. C'est une vieille masque, une laide masque qui chante pouille à tout le monde. En ce sens il est feminin.
 
MASQUE, en vieux François, signifioit, sorciere ; & vient de masca, qui signifie un faux visage. Borel le derive de tala masca, qui signifie aussi masque, & deguisement ; d'où vient qu'on appelle les lettres en chifre, litterae talamascae, comme qui diroit masquées ; & encore en quelque lieux on appelle talmache de bateau, la pointe ou l'esperon du bateau où on represente des mufles, ou des testes d'animaux qui sont comme des masques.
 
MASQUE, se dit aussi de la couverture qu'on met sur son visage pour se deguiser, pour n'estre point connu. Les Danseurs, les coureurs de bal ont des masques de Venise. Les gens du peuple ont des masques grotesques de cent sortes de figures. En Espagne les Momes mettent des masques, & dansent dans l'Eglise en plusieurs Festes solemnelles. Quelques-uns, derivent ce mot de masca, qui signifie une sorciere ; d'autres à retium maculis, fondés sur un passage de Pline.
 
MASQUE, se dit aussi dans le serieux d'une couverture que les femmes de condition mettent sur leur visage pour se garentir du hale, ou même par modestie pour estre moins veuës. On tient que c'est Popea femme de Neron qui inventa le masque pour conserver la delicatesse de son teint contre le Soleil, & le hâle, veu que c'estoit la femme la plus curieuse de se parer qu'on ait jamais vû. On portoit autrefois des masques quarrés. Maintenant on porte des loups. Les masques de campagne sont fort grands : ceux de ville sont fort petits. Le noir du velours des masques fait paroistre d'avantage la blancheur de la gorge. Cette femme est belle sous le masque.
 
On appelle aussi masque, tout ce qu'on met devant les yeux pour se cacher. Les Penitents de Lyon & d'Avignon se cachent le visage avec de grands voiles blancs qui leur servent de masques. Les Voleurs, les assassins portent des masques d'estoffe pour faire leur coup sans estre connus. Les voyageurs en portent pour se garentir de la poudre, ou de la neige.
 
MASQUE, en termes d'Architecture, se dit de certaines Sculptures ou moulures qui representent des formes de visages hideux, ou grotesques, ou de Satyres. On s'en sert pour remplir & orner quelques lieux vuides, comme frises, panneaux de portes, clefs des voutes, & sur tout dans les grottes.
 
MASQUE, se dit figurément en choses morales, pour signifier une couverture d'une méchante action, sous pretexte d'en faire une bonne. Les Hypocrites cachent bien des meschancetés sous le masque de la devotion.
 
MASQUE, se dit proverbialement en ces phrases. Lever le masque, c'est faire une chose effrontément, & à decouvert. Faire un masque à quelqu'un, c'est luy jetter quelque chose au nez qui le barbouille, qui le salisse. On dit aussi qu'un homme va toûjours en masque, pour dire, qu'il est fort dissimulé, qu'il ne fait rien paroistre de ce qu'il pense.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020