Email catcher

mystifier

Définition

Définition de mystifier ​​​ verbe transitif

S'amuser aux dépens de (qqn) en abusant de sa crédulité (s'oppose à démystifier). ➙ abuser, duper, leurrer. Les naïfs qu'on mystifie.
Tromper collectivement sur le plan intellectuel, moral, social. Mystifier les foules par la propagande. Tromper par des promesses.

Conjugaison

Conjugaison du verbe mystifier

actif

indicatif
présent

je mystifie

tu mystifies

il mystifie / elle mystifie

nous mystifions

vous mystifiez

ils mystifient / elles mystifient

imparfait

je mystifiais

tu mystifiais

il mystifiait / elle mystifiait

nous mystifiions

vous mystifiiez

ils mystifiaient / elles mystifiaient

passé simple

je mystifiai

tu mystifias

il mystifia / elle mystifia

nous mystifiâmes

vous mystifiâtes

ils mystifièrent / elles mystifièrent

futur simple

je mystifierai

tu mystifieras

il mystifiera / elle mystifiera

nous mystifierons

vous mystifierez

ils mystifieront / elles mystifieront

Synonymes

Synonymes de mystifier verbe transitif

tromper, abuser, berner, duper, leurrer, faire grimper à l'arbre, à l'échelle (familier), faire marcher (familier), posséder (familier)

Exemples

Phrases avec le mot mystifier

Certaines personnes sont capables de se forger des représentations personnelles conformes à leur conduite ou susceptibles de mystifier la réalité.Recherches en soins infirmiers, 2006, Didier Lecordier (Cairn.info)
Il n'y eut pas jusqu'aux femmes qui ne s'avisèrent de mystifier le pauvre envoyé.Joseph Marmette (1844-1895)
Honnêtement, je trouve que l'on essaie de mystifier l'électorat.Europarl
Ou bien ne serait-elle pas le produit d'une technique littéraire délibérément choisie par le rhéteur afin de mystifier son auditoire ?L'information littéraire, 2003, Cécile Bost-Pouderon (Cairn.info)
Ils auront de moi une mauvaise opinion, et ne manqueront pas de dire que j'ai voulu les mystifier...Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Faites donc l'ignorant maintenant, comme si vous n'étiez pas convenu avec cette petite folle de me mystifier ?Édouard Corbière (1793-1875)
Encore cette transgression reste-t-elle toujours ambiguë : sa fonction est-elle de démystifier ou de mystifier ?Littératures classiques, 2006, Claudine Nédélec (Cairn.info)
Les frontières sont floues, et c'est se mystifier que de vouloir établir des séparations absolues entre philosophie et non philosophie.Le philosophoire, 2006, Vincent Citot (Cairn.info)
Je la regardais avec étonnement, ne sachant pas trop si elle était folle ou si elle voulait me mystifier.George Sand (1804-1876)
Ce dernier, pour s'être laissé mystifier par les indigènes, prétend expliquer les données observables par des mystères.La Revue du MAUSS, 2009, Vincent Descombes (Cairn.info)
Cette joie de mystifier les juges apparaît dans tous les actes de sa vie.Gaston Leroux (1868-1927)
Elle ne dédaigne point de mystifier ses proches et emmène sa bonne à un dîner de gala, la faisant passer pour une grande dame.Commentaire, 2010, Jean-thomas Nordmann (Cairn.info)
Peut-être un mystificateur qui s'amuse à se mystifier soi-même ?Octave Mirbeau (1848-1917)
De la part de l'auteur, le jeu manifeste avec de tels lecteurs l'emporte sur le désir d'en mystifier quelques autres.Littérature, 2021, Jean-Benoît Puech (Cairn.info)
Ce serait encore se mystifier de taire ces contingences sous prétexte qu'elles n'appartiennent pas à l'esthétique proprement dite.Le philosophoire, 1999, Vincent Citot (Cairn.info)
Rien n'est plus facile à mystifier que les gens de cette espèce.Édouard Corbière (1793-1875)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots du carnaval Top 10 des mots du carnaval

De Nice à Rio, en passant par Venise, le carnaval est célébré aux quatre coins du monde. Même si les traditions varient en fonction des pays, le but...

Marjorie Jean 16/02/2023