posséder

 

définitions

posséder ​​​ verbe transitif

Avoir (qqch.) à sa disposition ; avoir parmi ses biens. ➙ détenir. Posséder une fortune, une maison.
au figuré Avoir en propre (une chose abstraite). Il croit posséder la vérité. ➙ détenir. —  Elle possède une excellente mémoire.
Avoir une connaissance sûre de (qqch.). ➙ connaître. Posséder à fond son sujet.
Jouir des faveurs de (qqn) ; s'unir sexuellement à (qqn). Posséder une femme.
familier Tromper, duper. Tu nous a bien possédés ! ➙ avoir, feinter, rouler.
Dominer moralement. La jalousie le possède, le tient, le subjugue.
littéraire Maîtriser (ses propres états).
pronominal Se posséder. ➙ se dominer, se maîtriser. Il ne se possède plus de joie : il ne peut contenir sa joie.
(forces occultes) S'emparer du corps et de l'esprit de (qqn) (➙ possédé).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je possède

tu possèdes

il possède / elle possède

nous possédons

vous possédez

ils possèdent / elles possèdent

imparfait

je possédais

tu possédais

il possédait / elle possédait

nous possédions

vous possédiez

ils possédaient / elles possédaient

passé simple

je possédai

tu possédas

il posséda / elle posséda

nous possédâmes

vous possédâtes

ils possédèrent / elles possédèrent

futur simple

je posséderai / ro je possèderai

tu posséderas / ro tu possèderas

il possédera / ro il possèdera / elle possédera / ro elle possèdera

nous posséderons / ro nous possèderons

vous posséderez / ro vous possèderez

ils posséderont / ro ils possèderont / elles posséderont / ro elles possèderont

 

synonymes

posséder verbe transitif

avoir (à sa disposition), bénéficier de, détenir, disposer de, être en possession de, être détenteur de, être maître de, être pourvu de, être titulaire de, jouir de, tenir

comporter, compter, contenir, être constitué de, renfermer

savoir, connaître, dominer, maîtriser

hanter, envoûter, habiter, obséder

[familier] duper

[une femme] avoir un, des rapport(s) (avec), jouir des faveurs de, prendre, coïter (rare), copuler (plaisant), s'accoupler (plaisant), forniquer (avec) (Religion ou plaisant), coucher (avec) (familier), s'envoyer en l'air (avec) (familier), baiser (très familier), se faire (très familier), se taper (vulgaire), enfiler (vulgaire), niquer (vulgaire), tringler (vulgaire)

posséder beaucoup de

abonder en, fourmiller de, regorger de

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Reconnaissons notre incapacité à donner à nos concitoyens, pour l'instant en tous cas, ce à quoi ils aspirent réellement et qu'ils rêvent de posséder.Europarl
Sa joie de posséder une femme riche n'était gâtée par aucun contraste ; le sentiment s'harmonisait avec le milieu.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais pour cela on aurait eu besoin de posséder huit ou dix mille hommes de plus en bonnes troupes, et on ne les avait pas.Adolphe Thiers (1797-1877)
Lorsque la forme seule existe, l'homme qui la possède sans posséder l'idée, réussit parfois et alors son exemple devient extrêmement dangereux.Émile Zola (1840-1902)
En premier lieu, parce que, selon l'amendement 4, l'autorité compétente devra posséder l'expérience nécessaire pour le chargement et le déchargement des vraquiers.Europarl
J'avais fait cela en riant ; mais, dès qu'elle fut chez moi, le désir de la posséder m'envahit.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je me réjouis de voir que tu as l'air de posséder toute ta vie et ta raison.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Dans cette région, des personnes soupçonnées de posséder des caractéristiques surnaturelles avaient déjà fait l'objet d'attaques.Europarl
Ce débat porte sur le soutien aux travailleurs qui se rassemblent pour posséder leur entreprise et y travailler ensemble à de meilleures fins.Europarl
Lionel décrivait dans ses lettres son bonheur immense de posséder une femme, à la fois intelligente, simple et bonne.Daniel Lesueur (1854-1921)
En effet, si c'est être amoureux que de ne pouvoir vivre sans posséder ce qu'on désire, d'y sacrifier son temps, ses plaisirs, sa vie, je suis bien réellement amoureux.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Il n'est pas donné à chacun de posséder, de comprendre ou de créer de belles choses.Charles Wagner (1852-1918)
On ne peut pas réfuter des conditions d'existence : on peut seulement... ne pas les posséder.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Mais l'acharnement à attaquer ce que possède autrui, est une preuve nouvelle de l'importance extraordinaire que nous attachons à posséder.Charles Wagner (1852-1918)
Pour s'amuser de tout cœur il faut se sentir sur une base solide, il faut croire à la vie et la posséder en soi.Charles Wagner (1852-1918)
Il y a bien loin entre savoir que des principes sont utiles, et posséder l'art de les faire adopter aux autres hommes.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Tous se montrèrent très désireux de posséder des plumes rouges, qui avaient une valeur considérable.Jules Verne (1828-1905)
Si nous persuadons tous les deux notre gouvernement qu'il devrait commencer par posséder lui-même une garde côtière, je suis sûr que nous y parviendrons.Europarl
Quand nous considérons la situation dans son ensemble, il apparaît que chaque pays veut posséder sa propre agence.Europarl
Contre toute probabilité, il advient tel et tel événement et celui qui croit posséder une chose la perd tout d'un coup.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POSSEDER » v. act.

Jouïr d'une chose, en disposer, en être maistre. Le Turc possede de grands Estats. Le Roy possede un beau Royaume. Ce Seigneur possede une belle terre. Ce bourgeois possede une belle maison.
 
En Jurisprudence on possede à plusieurs titres ; en proprieté, lors qu'on a la disposition absoluë d'une chose, qu'on la peut vendre, engager, &c. On possede par usufruit, ou à titre de precaire, quand on n'a que la jouïssance des fruits, comme celle d'un doüaire, d'un benefice. Posseder d'esprit, se dit lors qu'on abandonne ses heritages pour voyager, dans le dessein de retourner. Posseder en fief, à titre de foy & hommage ; en roture, à titre de cens ; en main morte, avec servitude ; par indivis, en commun ; par engagement, à faculté de rachat. Posseder au nom d'autruy, c'est à dire, à ferme, à loüage.
 
POSSEDER, se dit aussi des choses mobiliaires. Il possede de grands biens, de grands tresors. Un amant possede sa maistresse, en a la jouïssance.
 
POSSEDER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Le favori possede l'esprit du Prince. Le Roy possede les coeurs de son peuple. Les Bienheureux possedent la gloire éternelle. Ce Docteur possede bien sa Theologie, il la sçait à fonds ; il possede bien la Bible, les Peres, les Conciles, il les a bien leus. La colere, la fureur, la rage, l'amour, l'avarice le possedent, pour dire, il est maistrisé par ces passions. Cet homme se possede bien, il est maistre de luy-même. Un Orateur doit bien se posseder, s'entendre parler, n'être point troublé par la veuë du peuple.
 
On dit aussi, Faisons cette affaire, tandis que je vous possede, pour dire, tandis que vous estes chez moy, que je jouïs de vostre loisir. Cette beauté possede tous les dons du ciel & de la nature.
 
On dit aussi, qu'un homme est possedé du Demon, du malin Esprit, soit lors que le Diable est entré dans son corps & le tourmente effectivement, soit lors que son esprit se porte à entreprendre quelque grande méchanceté.
 
POSSEDÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020