Email catcher

niaisement

Définition

Définition de niaisement ​​​ adverbe

D'une façon niaise.

Exemples

Phrases avec le mot niaisement

Croyez-vous, homme puéril, rêveur niaisement vertueux, que j'eusse respecté cette fille si l'abus du plaisir ne m'eût rendu impuissant ?George Sand (1804-1876)
Les embêtements bêtes s'y succèdent régulièrement, niaisement, bourgeoisement ; les chagrins, les blessures même de l'existence n'ont pas de surprise.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ses joues plus en talus que niaisement rondes étaient en harmonie avec son corps sec, ses jambes fines et sa main potelée.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les animaux, en général si niaisement dédaignés par les peintres, ont des attitudes et des visages autrement étonnants, autrement insoupçonnés, autrement éloquents.Gustave Coquiot (1865-1926)
Vous imagineriez-vous que j'emploie niaisement l'arsenic ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Les procédés qu'ils employèrent, en cette occasion, pour se rendre compte des choses, furent même blâmés comme par trop bénins et trop niaisement ingénieux.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
La laide parure, quand il les balance niaisement, comme s'il ne savait qu'en faire.Émile Zola (1840-1902)
Elle fut gênée, maladroite, niaisement sérieuse.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Mais au lieu de réagir sur la presse parisienne, elle attend humblement, niaisement son mot d'ordre.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il sourit assez niaisement, ne sachant trop si elle se moquait de lui.Hugues Rebell (1867-1905)
L'aplomb qui le distingua plus tard si éminemment, et qu'il commençait à prendre, l'empêcha de s'ébahir niaisement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Lorsque le sort en eut fatalement décidé, la princesse ajouta à ces erreurs de jugement des actions niaisement ridicules.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Ce commentaire, au surplus, est récité assez niaisement par un petit cercle de braves gens qui semblent avoir eu quelque difficulté pour apprendre par cœur leur leçon ().Matériaux, 2008, Laurent Véray (Cairn.info)
Quelque niaisement innocente que je fusse encore, les scandales de cette coterie étaient tellement saillants que je ne pouvais m'empêcher de les voir, et j'en fus révoltée.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Une admiration soutenue, même exprimée un peu niaisement, avait toujours du succès.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Lautrec devint tout d'un coup plus libre en ses propos et plus dur ; et quelques anciens familiers, niaisement déconcertés, alors, épouvantés, s'enfuirent.Gustave Coquiot (1865-1926)
Jusqu'à quand va-t-on continuer aussi niaisement à confondre émergence de nouvelles classes de nouveaux super-riches avec développement économique de nos pays !Question(s) de management, 2015, Soufyane Frimousse, Jean-Marie Peretti (Cairn.info)
Déjà quelques curieux s'amassaient niaisement sur le boulevard.Honoré de Balzac (1799-1850)
La face paterne, la bouche niaisement entr'ouverte il regardait la scène d'un œil indifférent et immobile en apparence, mais qui embrassait toute l'assistance.Eugène Chavette (1827-1902)
Tout cela me parut bien niaisement fat.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de NIAISEMENT adv.

D'une maniere Niaise, sottement & en Niais.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.