Email catcher

patronner

définitions

patronner ​​​ verbe transitif

Donner sa protection, son crédit à (➙ patronage). Être patronné par un personnage influent. ➙ protéger. Patronner une candidature. ➙ appuyer.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je patronne

tu patronnes

il patronne / elle patronne

nous patronnons

vous patronnez

ils patronnent / elles patronnent

imparfait

je patronnais

tu patronnais

il patronnait / elle patronnait

nous patronnions

vous patronniez

ils patronnaient / elles patronnaient

passé simple

je patronnai

tu patronnas

il patronna / elle patronna

nous patronnâmes

vous patronnâtes

ils patronnèrent / elles patronnèrent

futur simple

je patronnerai

tu patronneras

il patronnera / elle patronnera

nous patronnerons

vous patronnerez

ils patronneront / elles patronneront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les intérêts s'inquiétaient des avantages commerciaux que la diplomatie britannique, toujours pratique, prétendait se faire accorder par les ministres qu'elle patronnait.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ceci au travers de leurs entreprises créatrices d'emplois, ou parfois des fondations ou associations qu'ils patronnent, permettant d'améliorer le sort des plus défavorisés.Ouest-France, 17/05/2019
C'est pour une œuvre de bienfaisance patronnée par beaucoup de nobles dames...Henri Ardel (1863-1938)
Non seulement il me patronna dans la haute société, comme c'était un peu son devoir, mais il voulut m'introduire chez ses amis particuliers.François Coppée (1842-1908)
Si l'administration avait eu le tact de patronner un candidat possible, nous aurions tous voté pour lui....Émile Zola (1840-1902)
Le bal s'ouvre, je m'accroche au bras d'un joli prince russe, qui est un valseur accompli ; il s'était chargé de patronner mes débuts.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Une parfaite alliance entre produits bruts, cuisine travaillée et roborative, une hygiène irréprochable, et l'image d'une femme patronne dans son restaurant, qui ne manque pas d'aplomb.Ouest-France, Daphné CAGNARD-BUDIMAN, 23/10/2019
Ça vous amuse, n'est-ce pas, de patronner les gens ?Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Pour ma part, je compte commander le mien à un inventeur de génie que j'ai découvert et que je patronne.Henry de Graffigny (1863-1934)
Au contraire, le laisserait-il agir, sans le patronner ni le combattre, et lui permettrait-il de courir l'aventure à ses risques et périls ?Albert Vandal (1853-1910)
Il ne s'agit pas de plaire aux directeurs et aux éditeurs, qui veulent toujours des noms patronnés pour écouler leur marchandise.George Sand (1804-1876)
Quelques-unes étaient de véritables bas-bleus possédant une haute instruction ; d'autres étaient de sévères observatrices de la loi évangélique, et patronnaient certains ministres.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
De divers côtés, des sociétés d'agriculture se sont constituées pour patronner les méthodes nouvelles.Émile de Laveleye (1822-1892)
Regardez maintenant par qui a été patronnée la loi du divorce, qui s'est élevé contre elle ?Hugues Le Roux (1860-1925)
Une opération patronnée par le conseil départemental, dans le cadre de la quinzaine des espaces naturels sensibles.Ouest-France, 18/05/2015
Elle consentit à patronner la favorite moyennant cent mille livres, trente mille francs pour les frais, et un régiment pour son frère.Émile Gaboriau (1832-1873)
Page 336 : « patroné » remplacé par « patronné » (en position d'être patronné sans inconvénient).Honoré de Balzac (1799-1850)
Il avait recommandé à madame la duchesse de patronner cet enfant dans le monde.Paul Féval (1816-1887)
Dans le même temps, il passe son brevet de navire marchand qui lui permet de patronner.Ouest-France, Chloé REBAUDO, 12/04/2021
Ce ton est patronné par nos meilleurs romanciers.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PATRONNER » v. n.

Enduire de couleurs par le moyen d'un patron. Ce mot se dit particulierement chez ceux qui font les cartes à joüer, qui ont des patrons pour marquer & faire leurs cartes, en passant pardessus un enduit de couleurs. Ce sont d'autres cartes percées à jour, & dont les pieces sont emportées aux endroits où il faut qu'il y ait certaines couleurs marquées sur la carte.
Drôles d'expressions Être comme un coq en pâte Être comme un coq en pâte

Le roi de la basse-cour n’est pas devenu le totem des Français par hasard.

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 21/12/2021