patronner

 

définitions

patronner ​​​ verbe transitif

Donner sa protection, son crédit à (➙ patronage). Être patronné par un personnage influent. ➙ protéger. Patronner une candidature. ➙ appuyer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je patronne

tu patronnes

il patronne / elle patronne

nous patronnons

vous patronnez

ils patronnent / elles patronnent

imparfait

je patronnais

tu patronnais

il patronnait / elle patronnait

nous patronnions

vous patronniez

ils patronnaient / elles patronnaient

passé simple

je patronnai

tu patronnas

il patronna / elle patronna

nous patronnâmes

vous patronnâtes

ils patronnèrent / elles patronnèrent

futur simple

je patronnerai

tu patronneras

il patronnera / elle patronnera

nous patronnerons

vous patronnerez

ils patronneront / elles patronneront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle consentit à patronner la favorite moyennant cent mille livres, trente mille francs pour les frais, et un régiment pour son frère.Émile Gaboriau (1832-1873)
À sa droite était assise une jeune dame minuscule qu'elle semblait patronner.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
La nouvelle que le gouvernement renonçait à patronner un candidat courut la ville, où elle produisit une grande émotion.Émile Zola (1840-1902)
Qui m'a encouragé, non pas à vous servir de garantie, mais à vous patronner ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Au contraire, le laisserait-il agir, sans le patronner ni le combattre, et lui permettrait-il de courir l'aventure à ses risques et périls ?Albert Vandal (1853-1910)
De divers côtés, des sociétés d'agriculture se sont constituées pour patronner les méthodes nouvelles.Émile de Laveleye (1822-1892)
Nous avons été habitués à un système plus protecteur, à compter davantage sur le gouvernement pour patronner ce qui est noble et bon.Ernest Renan (1823-1892)
Cette dame tenait à toute force à la patronner et s'était arrogé le soin de la former aux manières du grand monde.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Oui, une maison de crédit créée surtout dans le but de patronner de grandes entreprises, qu'il indiqua d'un mot.Émile Zola (1840-1902)
Ça vous amuse, n'est-ce pas, de patronner les gens ?Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il avait recommandé à madame la duchesse de patronner cet enfant dans le monde.Paul Féval (1816-1887)
Le bal s'ouvre, je m'accroche au bras d'un joli prince russe, qui est un valseur accompli ; il s'était chargé de patronner mes débuts.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Si l'administration avait eu le tact de patronner un candidat possible, nous aurions tous voté pour lui....Émile Zola (1840-1902)
Moi j'en doute, car je les sais trop fins, ils hésiteront à patronner un candidat si compromis déjà...Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PATRONNER » v. n.

Enduire de couleurs par le moyen d'un patron. Ce mot se dit particulierement chez ceux qui font les cartes à joüer, qui ont des patrons pour marquer & faire leurs cartes, en passant pardessus un enduit de couleurs. Ce sont d'autres cartes percées à jour, & dont les pieces sont emportées aux endroits où il faut qu'il y ait certaines couleurs marquées sur la carte.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020