pâturage

 

définitions

pâturage ​​​ nom masculin

Lieu couvert d'une herbe qui doit être consommée sur place par le bétail. ➙ pacage, prairie, pré ; herbage.
 

synonymes

pâturage nom masculin

herbage, alpage, champ, pacage, pâquis, pâtis, pâture, prairie, savane (Acadie, Louisiane)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je leur persuadai d'aller chercher le pâturage dans des endroits plus éloignés, plus difficiles, mais beaucoup mieux fournis que nos herbes épuisées par trop d'usage.George Sand (1804-1876)
Le prix énorme du blé, le bas prix des bestiaux indiquent assez que la terre reste en pâturage.Jules Michelet (1798-1874)
À cause des pluies, qui ne permettaient pas de les laisser au pâturage, on tenait les bêtes dans une écurie, mais voilà que, sans qu'on sache comment.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je suis heureux de voir que les brebis galeuses ont la meilleure part au pâturage.Henry Gréville (1842-1902)
Je vivais dans l'abondance, car cette prairie élevée servait de pâturage aux bestiaux de la commune voisine.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Voyons, mettez-moi ces bêtes-là au pâturage, et venez nous dire ce que vous avez vu et entendu.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
C'est moi qui vais la conduire dans le pâturage et qui la ramène le soir.Jules Vallès (1832-1885)
Depuis la réunion de ces différentes possessions, ce n'était plus qu'un pâturage où les vaches s'arrêtaient lorsqu'elles commençaient à monter au printemps, et lorsqu'elles redescendaient pour l'hiver.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
La résidence est obligatoire pour 6 ans sur la terre d'agriculture et de pâturage ; mais sur cette dernière on a un an de temps pour s'y installer.Ernest Michel (1837-1896)
Cet empiétement audacieux, en tranchant dans le vif sur leur propriété, la dépouillait d'un superbe pâturage et d'une futaie magnifique.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Il y a encore 10,000,000 d'acres en forêts ; 12,000,000 d'acres sont propres à l'agriculture et 42,000,000 au pâturage.Ernest Michel (1837-1896)
Le taureau commençait à comprendre qu'il n'y avait guère que des coups de lance à gagner du côté des picadores, et sentait le besoin de retourner au pâturage.Théophile Gautier (1811-1872)
Voyez-vous, à la tombée du jour, les plus petits courir à travers bois au-devant de l'aîné, qui ramène deux génisses du pâturage ?Eugène Sue (1804-1857)
Cette province payait à elle seule le tiers des impôts du royaume ; seule, elle était riche et de toute richesse, pâturage, labourage et commerce.Jules Michelet (1798-1874)
Du point de vue du bien-être animal, enfin, ce serait plus de temps passé au pâturage, une alimentation plus saine, plus fraîche et plus variée.Europarl
La femme faisait le ménage et la cuisine, le mari menait au pâturage une vache et deux chèvres qui composaient tout notre troupeau.George Sand (1804-1876)
Ils allaient ainsi d'un pâturage à un autre, et trouvaient la table toujours servie pour leurs convives à quatre pattes.Jules Verne (1828-1905)
Il importait d'ailleurs de ne pas séjourner longtemps loin d'un pâturage, car les chevaux étaient déjà affaiblis par la faim.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Les terres à pâturage sont aussi louées aux enchères, en lots pouvant contenir 5,000 moutons ou 1,000 têtes de gros bétail.Ernest Michel (1837-1896)
Un jour, sa femme la mène au pâturage ; à son retour, le paysan demande à la chèvre si elle a bien mangé.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PASTURAGE » s. m.

Lieu où les bestiaux vont à l'herbe pour se nourrir. La Hollande est un grand pays de pasturages. Les meilleurs domeines sont ceux qui consistent en pasturages, il n'y faut point de reparations. On disoit autrefois pasquis, & pasturaux, & pascages.
 
PASTURAGE, signifie aussi le droit de pasturer qu'on a sur certaines terres. Les Communes d'un tel village ont droit de pasturage dans ces varenes, il ne leur couste rien pour le pasturage de leurs bestiaux. Dans quelques Coustumes on les appelle padoüens, & padoüentages. On disoit autrefois padoüire, pour dire, paistre.
Le dessous des mots La ribouldingue du samedi soir La ribouldingue du samedi soir

En ces temps moroses où les réjouissances nous sont chichement comptées, laissons-nous aller à recenser les multiples mots désignant le fait de s’amuser sans retenue.

Marie-Hélène Drivaud 12/02/2021