philosopher

 

définitions

philosopher ​​​ verbe intransitif

Penser, raisonner (sur des problèmes philosophiques, abstraits).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je philosophe

tu philosophes

il philosophe / elle philosophe

nous philosophons

vous philosophez

ils philosophent / elles philosophent

imparfait

je philosophais

tu philosophais

il philosophait / elle philosophait

nous philosophions

vous philosophiez

ils philosophaient / elles philosophaient

passé simple

je philosophai

tu philosophas

il philosopha / elle philosopha

nous philosophâmes

vous philosophâtes

ils philosophèrent / elles philosophèrent

futur simple

je philosopherai

tu philosopheras

il philosophera / elle philosophera

nous philosopherons

vous philosopherez

ils philosopheront / elles philosopheront

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand mon oncle n'avait pas eu le temps de philosopher pendant le jour, par compensation, il philosophait en rêvant.Claude Tillier (1801-1844)
Mais ce n'est pas mon état de tant philosopher, et je demande que ceux qui savent m'instruisent.George Sand (1804-1876)
Cependant j'approuve beaucoup plus votre façon de philosopher, procédant d'après des observations, rassemblant des faits, et ne concluant que d'après ces faits.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Nous osons dire qu'ils n'ont même pas soupçonné qu'une telle manière de philosopher fût la vraie.Albert Farges (1848-1926)
Nous passerons nos soirées à lire, à faire de la musique, à philosopher avec nos amis.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Nous devons réfléchir aux options qui s’offrent à nous avant de philosopher sur la façon dont elles se termineront.Europarl
Elle continua de philosopher avec lui et de recevoir ses papillons, ses bouquets et ses poulets, dans lesquels il glissait toujours par-ci par-là un peu de madrigal.George Sand (1804-1876)
Et cette ignorance de toute loi était particulièrement attestée, en ce siècle, par la grandissante rage de philosopher sur l'histoire.Léon Bloy (1846-1917)
Pour opérer complétement cette importante réforme, le langage scientifique aura lui-même besoin d'être convenablement épuré, puisqu'il s'est formé jusqu'ici sous l'influence prépondérante de cette fausse manière de philosopher.Auguste Comte (1798-1857)
Ils aimèrent, plusieurs matins, philosopher ainsi au pas de leurs chevaux, sans trop se soucier des pluies battantes, ni du sifflement d'une balle que la patrouille russe adressait.Paul Adam (1862-1920)
Sa folie était de philosopher sur les passions quand je lui parlais de la mienne.Émile Faguet (1847-1916)
Si purs esprits qu'ils deviennent à force de philosopher, ils auront toujours quelques appétits matériels à satisfaire.Charles Turgeon (1855-1934)
Je suis cependant convaincue que vous me permettrez de philosopher quelque peu sur ce sujet.Europarl
On ne peut philosopher qu'avec des mots, et la recherche de toute chose peut se réduire extérieurement à l'étude de l'oraison.Charles de Rémusat (1797-1875)
Au reste ta douleur n'est pas bien forte, puisqu'elle te permet encore de philosopher tout à ton aise, non toutefois sans un peu d'humeur et beaucoup de prévention.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Vouloir parler sans idée, à plus forte raison vouloir philosopher sans idée, n'a plus aucun sens, mais il faudrait le confesser loyalement, au lieu de vouloir l'ignorer.Albert Farges (1848-1926)
Sans doute, quand on est au mur de la pelote basque, ce n'est pas le temps de philosopher.Maurice Barrès (1862-1923)
Troisièmement, les jouissances de la sensibilité : telles que contempler, penser, sentir, faire de la poésie, de l'art plastique, de la musique, étudier, lire, méditer, inventer, philosopher, etc.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
Il n'y a qu'un moyen de philosopher sans concept, c'est de « se laisser vivre », sans même se regarder vivre et partant ne pas philosopher du tout.Albert Farges (1848-1926)
Rien n'est si aisé que de philosopher sur les maux de la vie quand on n'en connaît que les biens.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PHILOSOPHER » v. n.

Vaquer à la Philosophie, à la recherche des causes de la nature, à la connoissance de Dieu & de soy-même. Il s'est mis dans la retraite pour vaquer à la contemplation & philosopher.
 
PHILOSOPHER, se dit aussi ironiquement, pour dire, Repliquer, objecter une raison. Un superieur dit à son inferieur, Il faut faire ce qu'on vous ordonne sans philosopher, sans tant raisonner.
Le dessous des mots La ribouldingue du samedi soir La ribouldingue du samedi soir

En ces temps moroses où les réjouissances nous sont chichement comptées, laissons-nous aller à recenser les multiples mots désignant le fait de s’amuser sans retenue.

Marie-Hélène Drivaud 12/02/2021