aigu

 

définitions

aigu ​​​ , aiguë ​​​ adjectif et nom masculin

Terminé en pointe ou en tranchant. ➙ acéré, coupant, pointu. Oiseau au bec aigu. —  Angle aigu, plus petit que l'angle droit (opposé à obtus).
D'une fréquence élevée, en haut de l'échelle des sons (opposé à grave). Note, voix aiguë. ➙ perçant, strident. —  nom masculin Passer du grave à l'aigu.
Accent* aigu.
Douleur aiguë, intense et pénétrante. ➙ vif, violent.
Maladie aiguë, à apparition brusque et évolution rapide (opposé à chronique).
Vif et pénétrant, dans le domaine de l'esprit. ➙ incisif, perçant, subtil. Un sens aigu des réalités.
variante du féminin ro aigüe.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne s'agit pas, je le disais, d'un problème aigu et strictement belge, mais bien d'un dossier de dimension européenne.Europarl
L'os aigu d'albatros, qui sert aux tatoueurs maoris, avait, en lignes serrées et profondes, sillonné cinq fois son visage.Jules Verne (1828-1905)
A ce moment, les trompettes lancèrent à toute volée, dans l'air lumineux, l'éclat aigu de leurs notes cuivrées.Michel Zévaco (1860-1918)
Celui-ci distingua bientôt le tintement de son grelot et, cessant de souffler dans la corne, se contenta de l'appeler sur un ton moins aigu.Louis Pergaud (1882-1915)
Ces travaux devraient leur conférer un sens aigu des responsabilités et leur permettre de mieux comprendre le processus.Europarl
Par instants, aussi, un sifflement aigu, puis le froufrou entre les feuilles sèches d'un de ces serpenteaux des brousses, longs de cinquante à soixante centimètres, heureusement inoffensifs.Jules Verne (1828-1905)
Alors l'œil du magistrat brillait aigu, dur, sinistre, et ses doigts roulaient plus précipitamment la boulette.Eugène Chavette (1827-1902)
Tout à coup et lorsqu'on y pensait le moins, on entendit le son aigu d'un fifre, mêlé à celui d'un tambour discordant.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Ce besoin est particulièrement aigu dans les petites villes et les régions rurales qui sont très éloignées des centres universitaires.Europarl
En effet, cela sentait le fauve, et, par moments, un cri aigu, un rauque rugissement, sortaient de cette ombre.Alphonse Daudet (1840-1897)
Après cet angle assez aigu, la rivière, en s'arrondissant, obliquait vers le sud-ouest, et son cours se développait sous l'ombrage de grands conifères à verdure permanente.Jules Verne (1828-1905)
Puis prenant un sifflet en or posé à côté des livres, il le porta à ses lèvres et en tira un son aigu.Ernest Capendu (1826-1868)
Son regard est devenu quelque chose de si aigu, de si terrible, que, malgré mon effronterie coutumière, je suis obligée de détourner la tête.Octave Mirbeau (1848-1917)
Ils se couchèrent sans dire un mot, éteignirent la lumière, fermèrent les yeux ; et bientôt deux ronflements inégaux, l'un plus profond, l'autre plus aigu, accompagnèrent le râle ininterrompu du mourant.Guy de Maupassant (1850-1893)
En même temps, avons-nous dit, le repos s'impose : dans l'état aigu un repos absolu au lit ; plus tard, deux heures de lever sur une chaise longue, entre les repas.Charles Burlureaux (1851-1927)
Le coup de sifflet retentit, aigu comme la pointe d'une épée, et fit frémir tous les assistants.Alfred Assollant (1827-1886)
Un deuil comme celui de cette pauvre mère ne pouvait pas se consoler, mais il devenait, grâce au temps, moins aigu, moins âpre.François Coppée (1842-1908)
Le récitatif était aigu, criard et monotone, et le second gondolier l'accompagnait de la voix, en tenant sa main sur un côté de sa bouche.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Soyons honnêtes avec nous-mêmes – après plusieurs années de vagues déclarations politiques et d'inaction, plusieurs d'entre nous ressentent un besoin aigu de lancer enfin des actions concrètes.Europarl
Elle ne recula pas, mais d'un sifflet qu'elle portait à la ceinture elle tira un son bref et aigu...Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACUT »

Terme d'Imprimerie, qui se dit d'un caractere marqué d'un accent aigu. Un é acut est l'e ouvert ou masculin, qu'on est obligé de marquer ainsi, pour le distinguer de l'e feminin. Ce mot vient du Latin acutus.

Définition de « AIGU, UË » adject.

Qui se termine en pointe, & qui est perçant ou trenchant. Cette coignée est bien aiguë. le fer de ce javelot est fort aigu, fort pointu. Ce mot vient de acutus, & aiguiser de acutiare. Menage. Les mots d'Aiguille, d'Aiguillon, d'Aiguillonner & d'Aiguillette sont ses derivez.
 
En termes de Geometrie on appelle un angle aigu, celuy qui a moins de 90. degrez : un triangle aigu ou oxigone, celuy qui a ses trois angles aigus.
 
AIGU, se dit figurément des choses spirituelles. Cet homme a l'esprit aigu, c'est à dire, fort subtil. une pensée aiguë, une pointe aiguë, c'est une pointe d'esprit fort subtile qui convient à l'Epigramme. ce discours est plus aigu que solide.
 
AIGU, se dit aussi de la voix, des douleurs. Une voix aiguë, un ton aigu, c'est à dire, une voix haute & claire. Une douleur, une fievre aiguë, c'est à dire, violente, tres-sensible.
 
En Grammaire on appelle un accent aigu, celuy qui marque que la syllabe se doit prononcer d'un ton eslevé & avec un son aigu.
 
Tous ces mots viennent du Latin acutus, qui a grand rapport avec l'oxys des Grecs.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020