plaisanter

 

définitions

plaisanter ​​​ verbe

verbe intransitif
Faire ou (plus souvent) dire des choses destinées à faire rire ou à amuser. ➙ blaguer. Elle adore plaisanter.
Dire ou faire qqch. par jeu, sans penser être pris au sérieux. Il ne plaisante pas, il prend tout au sérieux. Ne plaisantez pas avec cela. Sur ce sujet, elle ne plaisante pas : elle est stricte, intraitable sur ce sujet.
verbe transitif littéraire (complément : personne) Railler légèrement, sans méchanceté. ➙ taquiner. Elle aime bien me plaisanter sur mon accent.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je plaisante

tu plaisantes

il plaisante / elle plaisante

nous plaisantons

vous plaisantez

ils plaisantent / elles plaisantent

imparfait

je plaisantais

tu plaisantais

il plaisantait / elle plaisantait

nous plaisantions

vous plaisantiez

ils plaisantaient / elles plaisantaient

passé simple

je plaisantai

tu plaisantas

il plaisanta / elle plaisanta

nous plaisantâmes

vous plaisantâtes

ils plaisantèrent / elles plaisantèrent

futur simple

je plaisanterai

tu plaisanteras

il plaisantera / elle plaisantera

nous plaisanterons

vous plaisanterez

ils plaisanteront / elles plaisanteront

 

synonymes

plaisanter

verbe intransitif

s'amuser, badiner, rire, zwanzer (Belgique), blaguer (familier), rigoler (familier), bouffonner (littéraire), galéjer (familier, Provence), [à tout propos] avoir toujours le mot pour rire

verbe transitif

se moquer de, railler, taquiner, charrier (familier), mettre en boîte (familier), gouailler (vieilli), chiner (vieux)

pour plaisanter

pour rire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle punissait beaucoup, et quand, par hasard, elle voulait plaisanter, elle était blessante et peu convenable.George Sand (1804-1876)
Il n'osait pas approcher d'elle, pour qu'elle ne le vît pas trembler, n'osait plaisanter avec elle, ayant peur de la trouver trop spirituelle et un peu frivole.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Il ne faut pas plaisanter avec mon amour, qui me rend malheureux déjà et qui, peut-être, brisera ma vie.Paul Féval (1816-1887)
Il éclata d'un beau rire, s'égayant tout seul à plaisanter ainsi l'âge héroïque et démodé de l'indépendance.Émile Zola (1840-1902)
Lui-même avait conservé toute sa présence d'esprit et il ne cessait de plaisanter sur son accident.Gaston Maugras (1850-1927)
Pierre les avait fait entrer, et une émotion indicible le serrait à la gorge, en l'entendant plaisanter si gaiement, en la regardant se mouvoir à l'aise, si vive, si gracieuse.Émile Zola (1840-1902)
Ça commence par plaisanter avec vous, ça rit, ça vous tire de votre chemin, ça vous emmène et puis ça ce fâche, et ça vous périt dans quelque fondière.George Sand (1804-1876)
Il aimait à plaisanter, à rire, égayant par sa présence et ses réparties l'intérieur un peu sévère de cette maison patriarcale.Jules Verne (1828-1905)
Ça n'empêche pas de plaisanter, de faire des projets, d'être gai, de bien dîner ensuite.Daniel Lesueur (1854-1921)
La récente mésaventure d'un de ses collègues, que des faussaires avaient abusé, lui servit de prétexte à plaisanter les érudits.Fernand Vandérem (1864-1939)
J'ai voulu plaisanter un moment, voilà tout ; vous avez eu peur, j'ai continué afin de vous épouvanter davantage ; il paraît que j'ai réussi au delà de mes espérances.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Ce courage est bon, mais il n'en faut pas trop suivre les inspirations, car vous nous trouveriez assez peu disposé à plaisanter.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Voyons, ma chère mère, – c'est à vous que je pourrais reprocher de plaisanter avec un sujet si sérieux.Henry Gréville (1842-1902)
Elle se sentait d'humeur à plaisanter, à trouver tout cocasse, grotesque, et au fond elle avait l'impression d'être enfin guérie, délivrée de sa crise.Fernand Vandérem (1864-1939)
Pardon, messieurs, je n'ai pas l'habitude de plaisanter dans de pareils cas ; mais réellement c'est significatif, sinon professionnel.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Je le voyais de nouveau, le soir, avec son étoile sur son habit noir, dans son salon brillamment éclairé, plaisanter au milieu de son cercle, rire et causer gaiement.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il s'en laissa plaisanter, et continua, bien content d'avoir occasion de s'exercer, car c'était, je le crois, la première fois qu'il faisait danser le monde.George Sand (1804-1876)
Il semblait plaisanter ; mais c'était l'absolue vérité, qu'en jouant, il subissait la complexe influence de son talent et de sa séduction de femme.Henri Ardel (1863-1938)
Vous commencez par plaisanter, fort spirituellement sans doute, sur la loi de contradiction dont je me suis servi pour tracer la marche de la théorie socialiste.Frédéric Bastiat (1801-1850)
J'en voulois plaisanter moi-même : mais ce jour-là, depuis le matin jusqu'au soir, je ne fis que pleurer.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PLAISANTER » v. neut.

Faire le plaisant, l'agreable, tascher à divertir. C'est un gaillard qui plaisante continuellement.
 
Il signifie aussi, Tourner en raillerie. Il n'a pas dit ces paroles serieusement, ce n'étoit que pour plaisanter.
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020