poindre

définitions

poindre ​​​ verbe

verbe transitif littéraire Blesser, faire souffrir. L'angoisse le poignait (➙ poignant).
verbe intransitif littéraire Apparaître. ➙ pointer. L'aube commence à poindre (➙ point du jour).

conjugaison

actif

indicatif

présent

je poins

tu poins

il point / elle point

nous poignons

vous poignez

ils poignent / elles poignent

imparfait

je poignais

tu poignais

il poignait / elle poignait

nous poignions

vous poigniez

ils poignaient / elles poignaient

passé simple

je poignis

tu poignis

il poignit / elle poignit

nous poignîmes

vous poignîtes

ils poignirent / elles poignirent

futur simple

je poindrai

tu poindras

il poindra / elle poindra

nous poindrons

vous poindrez

ils poindront / elles poindront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une douleur commençait à poindre dans sa tête ; ses idées devenaient pénibles, troubles, lui faisaient mal.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle avait, dans son œil bleu, cette lumière qu'on voyait poindre chaque fois qu'il était possible de constater la justesse de ses prévisions.René Boylesve (1867-1926)
Sa cervelle s'agitait : la trouvaille voulait poindre, elle surgissait ; il la tenait, enfin, complète, heureuse, triomphante !Louis Mullem (1836-1908)
Il est bon pourtant d'ajouter que la fin du vieux gueux souleva dans le pays l'indignation d'un parti qui commençait de poindre à l'horizon politique, comme on disait alors élégamment.Jules Sandeau (1811-1883)
Notre aide peut en effet contribuer à ce que ces pays voient poindre le développement économique et social indispensable pour offrir une perspective aux habitants de ces régions.Europarl
L'aurore venait de poindre quand deux chaises de louage amenèrent dans l'hôtel la cargaison des neuf drôles destinés à composer le personnel de l'ambassade.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle me prit la main, me regarda un instant, et je vis deux larmes poindre au coin de ses paupières.René Boylesve (1867-1926)
Je ne vois pas encore poindre tout à fait dans celui-ci les passages prétendus dramatiques et passionnés, comme il en introduit dans tous ses romans, même les plus comiques.Eugène Delacroix (1798-1863)
A six heures, l'aube commença à poindre, et avec les premières lueurs de l'aurore disparut l'éclat électrique du narwal.Jules Verne (1828-1905)
Ensuite, elle commença à s'endormir tout doucement ; le jour se mit à poindre, et je la laissai, comme de coutume avant le soleil, dormant d'un bon sommeil tranquille.Pierre Loti (1850-1923)
La lune commençait à poindre, mais sa lumière était trop faible ; ils marchaient au hasard au milieu des dangers.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
La mer était encore grosse et houleuse, mais le vent diminuait sensiblement et le jour commençait à poindre.Charles Deguise (1827-1884)
Quelques secondes s'étaient à peine écoulées, qu'ils virent poindre, derrière eux, au bout du sentier, la silhouette d'un homme, qui portait le costume du pays.Pierre Zaccone (1818-1895)
Une légère écume venait poindre de temps en temps sur les lèvres du malade, et la nourrice l'essuyait avec une fine batiste brodée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans sa seconde symphonie (en ré) le style s'élargit sans que la forme change ; on voit poindre déjà le style instrumental expressif, passionné, accidenté, dramatique.Hector Berlioz (1803-1869)
Dès qu'un jeune ménage voit poindre l'espoir d'avoir à élever une petite famille, la question des moyens d'éducation ou plutôt d'instruction à employer est débattue et mise à l'étude.Louise d'Alq (1840-1910)
Ce qui touche infiniment dans l'homme adolescent où la nature est tout encore, c'est le premier rayon, l'aube de la conscience lorsqu'elle vient à poindre.Jules Michelet (1798-1874)
A chaque page de cet ouvrage et à mesure que j'arrivais à la conclusion, je voyais poindre de faibles lueurs, mais pas encore la lumière éclatante.Champfleury (1821-1889)
Une arrivée impétueuse de flots assaillit l'ourque, et l'on sentit poindre cette danse effrayante par laquelle les navires accueillent la tempête.Victor Hugo (1802-1885)
Le moment commençait à poindre où les idées purement politiques et les idées purement socialistes devaient creuser des abîmes entre les partisans de la démocratie.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POINDRE » v. act. & n.

Piquer. Il ne se dit gueres qu'en ce proverbe : Oignez vilain, il vous poindra. Poignez vilain, il vous oindra : qui marque le mauvais naturel & l'ingratitude des paysans & de la populace. On dit aussi, que le remords de conscience est un ver qui point continuellement.
 
POINDRE, signifie aussi, Commencer à paroistre. Le Soleil commençoit à poindre, à monter sur l'horison. Lors que les herbes commencent à poindre au printemps, elles sont dans leur force. La barbe commence à poindre aux jeunes gens à l'âge de dix-huit ans.
 
POINDRE, signifie encore, Causer une douleur aiguë. Je sens une douleur qui me point dans le costé, dans le dos : & de là vient que cette douleur qui est ordinairement causée par un vent enfermé s'appelle un point. La goutte ne commence qu'à poindre, la douleur n'est pas dans sa grande force.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 10/06/2021