percer

 

définitions

percer ​​​ verbe

verbe transitif
Faire un trou dans (un objet). ➙ perforer, trouer. Percer un mur. —  Traverser, trouer (une partie du corps). Se faire percer les oreilles. Percer un abcès. ➙ inciser, ouvrir.
vieilli Blesser à l'aide d'une arme pointue. Percer qqn de nombreux coups. ➙ cribler. —  locution, au figuré Percer le cœur : affliger, faire souffrir.
Pratiquer dans (qqch.) une ouverture pouvant servir de passage, d'accès. Percer un coffre-fort.
Traverser (une protection, un milieu intermédiaire). ➙ transpercer. Le soleil perce les nuages. —  Cri qui perce le tympan (➙ perçant ; déchirer).
littéraire Parvenir à découvrir (un secret, un mystère). ➙ déceler, pénétrer. —  locution Percer à jour.
Pratiquer, faire (une ouverture). Percer un trou. Percer un tunnel, une fenêtre.
verbe intransitif
Se frayer un passage en faisant une ouverture, un trou. —  Ses premières dents ont percé. Abcès qui perce. ➙ crever. —  (personnes) L'avant-centre perce (➙ percée).
au figuré Se déceler, se manifester, se montrer. Rien n'a percé de leur entretien. ➙ filtrer, transpirer.
Acquérir la notoriété. ➙ réussir. Un acteur qui commence à percer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je perce

tu perces

il perce / elle perce

nous perçons

vous percez

ils percent / elles percent

imparfait

je perçais

tu perçais

il perçait / elle perçait

nous percions

vous perciez

ils perçaient / elles perçaient

passé simple

je perçai

tu perças

il perça / elle perça

nous perçâmes

vous perçâtes

ils percèrent / elles percèrent

futur simple

je percerai

tu perceras

il percera / elle percera

nous percerons

vous percerez

ils perceront / elles perceront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On peut être assuré que celui-là s'efforcera de percer les plus profonds mystères de la nature, quel que soit l'esprit de son pays et de son temps.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Eugénie, qui s'y était attendue, ne laissa percer sur son visage calme aucune des cruelles émotions qui l'agitaient.Honoré de Balzac (1799-1850)
On sent percer cette blessure a la façon dont il parle de la difficulté qu'il y a pour les grands à rester les amis d'hommes d'un rang plus humble.Auguste Angellier (1848-1911)
On eût dit qu'il avait la puissance de percer les rideaux d'arbres qui s'étendaient devant lui et qui bornaient l'horizon.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ces nombreuses différences empêchent en particulier les petites et moyennes entreprises de percer sur les différents marchés européens.Europarl
Muets, serrés l'un contre l'autre, ils cherchaient à percer du regard l'ombre étendue devant eux.Albert Delpit (1849-1893)
Quand les marins y abordèrent, leur seul embarras était de percer la foule des phoques bienveillants et curieux qui venaient les regarder.Jules Michelet (1798-1874)
Je me demande souvent pourquoi nous discutons depuis des années de ce que l'on appelle les technologies clés et pourquoi celles-ci ne parviennent pas à percer sur le marché ?Europarl
Nous avons besoin d'enquêteurs dans les services judiciaires qui soient capables de percer les jeux de transferts financiers modernes.Europarl
Aussitôt elles se retournèrent, et longuement, attentivement elles la dévisagèrent, en tachant de percer son voile.Hector Malot (1830-1907)
Avance, et viens percer le cœur de ton frère qui a été en même temps la mère de ton enfant !Paul Féval (1816-1887)
Elle dit que les cornes sont comme les dents ; elles font du mal à percer, et après on en rit.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Son ennemie, pour rien au monde, ne lui aurait coupé la tête ; elle pouvait lui percer le cœur.Jules Michelet (1798-1874)
S'ils viennent à bout de percer le premier, c'est tout ce qu'ils peuvent faire, et encore sont-ils loin de réussir toujours.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Une voûte noire, dont l'œil ne pouvait percer la masse ténébreuse, pesait de plus en plus sur la ravine.Pamphile Le May (1837-1918)
Mais tous, oui, tous, depuis cette femme indifférente qui vient de vous percer le cœur, jusqu'au clubman qui l'écoute sans étonnement.Paul Bourget (1852-1935)
Mon parti était pris : dussé-je vivre cent ans, j'aurais employé le reste de ma vie à percer le mystère.Jules Lermina (1839-1915)
On prétendit, dans le temps, que la crainte qu'il avait laissé percer alors, pouvait bien avoir eu quelque influence sur ses bienveillantes dispositions.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Chaque fois que les roches fondues ont réussi à percer, c'est en profitant de fissures antérieures et non en soulevant les couches superficielles.Pierre Puiseux (1855-1928)
On peut avoir autant d'esprit dans ses propos, mais il est impossible d'en laisser percer davantage dans ses réticences.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PERCER » v. act. & n.

Faire un trou, une ouverture avec un instrument pointu. Ce Cavalier étoit tout percé de traits, de dards, de javelots. Cet autre étoit percé de part en part d'un coup d'épée, de lance, de pique. On a percé un abscés à ce malade avec une lancette. On perce le bois avec des tarrieres, des villebrequins ; le cuir avec des alesnes, des poinçons, des aiguilles. Ce navire étoit percé de coups de canon, percé à jour, percé de vers. On dit aussi, Percer le vin, pour dire, l'entamer, faire un trou au muid pour y mettre un faucet, ou une cannule, une fonteine. Menage derive ce mot de l'Italien pertugiare, ou de l'Anglois to pearce, qui signifient la même chose ; ou plûtost du Latin pertusus, ou de perserere, ou per medium inserere.
 
PERCER, signifie aussi, Faire une ouverture, un passage. Il a percé la muraille pour avoir communication plus libre avec son voisin. Cette maison perce sur l'autre ruë, a deux issuës, traverse deux ruës. On dit à la guerre, Percer la contrescarpe, percer jusque dans le fossé pour y faire une descente. On dit en ce sens, qu'une maison est bien percée, quand elle a de belles vuës, de grandes fenestres & bien disposées. On dit encore, que l'aigle perce la nuë de son vol ; que le foudre perce, fend la nuë. On a percé une montagne pour faire le canal de Languedoc, & on navige dessous. Les chiens & les Piqueurs ont percé le fort de la forest.
 
PERCER, signifie aussi, Entrer dans quelque chose, s'y insinuer, y penetrer. Ce cuir est si bien preparé, qu'il ne perce point à l'eau. La pluye a percé mes habits. On dit aussi, percer la foule, fendre la presse ; percer un bataillon, l'ouvrir & le défaire. Les Voyageurs ont percé bien avant dans le Septentrion.
 
PERCER, se dit aussi des dents. Les enfans sont malades quand les dents leur percent. On dit que les chevreaux bondissent & se rejouïssent quand les cornes leur percent.
 
PERCER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Les gemissements & les cris des innocens ont percé le ciel, & sont parvenus jusqu'au throsne de Dieu. On le dit aussi des choses qui sont sensibles. Rodrigue dit dans le Cid,
 
...perce jusqu'au fonds du coeur
 
D'une atteinte impreveuë aussi-bien que mortelle.
 
On dit aussi d'un homme prevoyant, qu'il perce dans l'advenir ; & d'un qui est profond, qu'il a percé bien avant dans une science.
 
PERCER, se dit proverbialement en ces phrases. Il est bas percé, pour dire, Il n'a plus gueres d'argent. C'est un panier percé, pour dire, C'est un prodigue qu'on ne sçauroit enrichir, quelques dons qu'on luy fasse. On dit aussi de celuy qui a receu plusieurs coups, qu'il est percé comme un crible ; & de celuy qui est fort maigre, que les os luy percent la peau.
 
PERCÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
PERCÉ, en termes de Blason, se dit des pieces ouvertes à jour, qu'on appelle aussi ajourées.
 
EN PERCE. adv. On a mis ce muid en perce, pour dire, C'est celuy qu'on vuide, dont on boit. Le muid chez les Cabaretiers ne demeure pas long-temps en perce, on l'a bientost debité.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020