poltron

définitions

poltron ​​​ , poltronne ​​​ adjectif et nom

Qui manque de courage physique. ➙ couard, lâche, peureux ; familier froussard, trouillard. —  nom Un poltron, une poltronne.

synonymes

poltron, poltronne adjectif et nom

peureux, craintif, lâche, couille molle (vulgaire), dégonflé (familier), froussard (familier), pétochard (familier), poule mouillée (familier), trouillard (familier), couard (littéraire), pleutre (littéraire), pusillanime (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On a beau n'être pas poltron, cela fait tout de même quelque chose de se sentir lancé dans la tourmente sur cette bête d'acier qui fonce comme une folle.Maurice Level (1875-1926)
Mais il est poltron en face de moi, et le moindre froncement de sourcil coupe court à ses velléités de représailles.George Sand (1804-1876)
J'oubliais que moi aussi, provincial, je suis un poltron, et je n'ai osé aborder personne.George Sand (1804-1876)
Figure-toi l'être le plus insolent, le plus poltron, le plus espiègle, le plus gourmand, le plus extravagant.Albert le Roy (1856-1905)
Quant à moi, reprit-il en se retournant encore vers moi ; je vous disais donc que je ne suis pas poltron.George Sand (1804-1876)
Chassez sans miséricorde de votre établissement l'élève qui aura exposé sa classe à se faire punir pour sa faute non avouée : car cela révèle un caractère orgueilleux, injuste et poltron.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Il ne croyait pas à un danger prochain, et d'ailleurs il n'était pas si poltron que son cousin paraissait le croire.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Mais tout à l'heure, vous n'y serez pas, il ne pourra pas se cacher derrière vous comme un poltron... car il est poltron, je le sais bien, moi.George Sand (1804-1876)
Aussi pourquoi l'ai-je laissé venir avec moi ; ces enfants de château, c'est poltron comme tout ; je vous demande un peu, là !Comtesse de Ségur (1799-1874)
Une passion change souvent en un moment le caractère : l'indiscret devient diplomate, le poltron est tout à coup brave.Honoré de Balzac (1799-1850)
Non content d'en faire un poltron, on en fit un sot : la scène du dîner fut falsifiée et ridiculisée et devint un thême de dérision.Pétrus Borel (1809-1859)
Il n'est pas de poltron qui n'achète du cœur avec de l'or : les honneurs, les distinctions, la gloire même, se vendent comme une denrée.Gustave de Beaumont (1802-1866)
Mais ils savaient que ce dernier n'était point lâche ni poltron, comme le sont, en général, tous ceux de son espèce.Claudius Ferrand (1868-1930)
Allons, donne-moi la main, poltron ; le follet n'est pas si méchant que tu crois, et il ne fait de mal qu'à ceux qui s'en épeurent.George Sand (1804-1876)
L'abbé était parfois d'une méfiance outrageante, parce qu'il était horriblement poltron ; mais, aveuglé par une sotte présomption et troublé par une grossière impatience, il se fût laissé prendre au piége.George Sand (1804-1876)
Quand je l'ai vu si poltron, pensais-je, j'aurais dû l'épargner ; j'aurais dû oublier mon ressentiment contre lui, et mon amour pour la femme capable de me préférer un pareil homme.George Sand (1804-1876)
Je ne suis pas poltron, loin de là, mais j'avoue que ces irruptions de la dernière heure sont toujours pénibles.Maurice Leblanc (1864-1941)
J'y avais bien songé, mais on a son amour-propre : je ne voulais pas qu'on me prît pour un poltron...Joseph Henri Rosny (1856-1940)
En se voyant au-dessus de cette mer sans limites, le poltron fut repris d'une belle épouvante.Jules Verne (1828-1905)
Quoique ma déclaration eût été mal reçue, elle était faite ; j'étais dans la situation du poltron qui a croisé le fer avec son ennemi.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POLTRON, ONNE » adj. & subst.

opposé à brave & vaillant. Qui est timide, qui n'ose rien entreprendre, de peur de courir quelque danger. Le plus grand vice d'un Gentilhomme, c'est d'estre poltron. Il sied bien aux femmes d'estre un peu poltronnes. Un poltron aime la vie & la faineantise. Saumaise derive ce mot à pollice truncato, parce que ceux qui vouloient éviter d'aller à la guerre se couppoient le poulce. Menage avec plus de raison le derive de l'Italien poltrone, & de poltro, qui signifie un lit, à cause que les poltrons & faineans se plaisent à demeurer au lit ; & il tient que l'Italien poltro a été fait de l'Alleman polster, qui signifie coussin. D'autres le derivent à poletro ou poltro, qui signifie en Italien un poulain ou jeune cheval qui est fort disposé à s'enfuir n'estant pas accoustumé à la guerre.
 
POLTRON, en termes de Fauconnerie, est le nom qu'on donne à un oiseau de proye à qui on a couppé les ongles des poulces, qui sont les doigts de derriere où sont ses armes & sa force, pour luy oster le courage, & empêcher qu'il ne vole le gros gibier. C'est en ce sens qu'on peut dire à pollice truncato.
Déjouez les pièges ! « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ? « Elle a l'air gentille » ou « elle a l'air gentil » ?

Vous aussi, vous hésitez toujours ?... Alors consultez les règles d'or de l'accord de l'adjectif qualificatif avec « avoir l'air ».

27/02/2020