pusillanime

définitions

pusillanime ​​​ | ​​​ adjectif et nom

littéraire Qui manque d'audace, craint le risque, les responsabilités. ➙ craintif, timoré. —  nom Les pusillanimes.

synonymes

pusillanime adjectif

craintif, anxieux, faible, frileux, irrésolu, lâche, peureux, poltron, prudent, timoré, froussard (familier), lope (familier), lopette (familier), pétochard (familier), poule mouillée (familier), trouillard (familier), couard (littéraire), pleutre (littéraire), timide (littéraire), veule (littéraire), capon (vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous paraissez, madame, blâmer cette audace, mais je parie que cette opinion pusillanime n'est pas de vous.Gaston Maugras (1850-1927)
Tu diras que j'ai un caractère bien faible, bien pusillanime, bien méprisable ; je te l'avoue, mon cher ange.Stendhal (1783-1842)
Notre profession comporte de ces déboires, mais nous navons point le droit dêtre pusillanime et nous devons fouler aux pieds notre amour-propre quand il sagit du bien général.Gaston Leroux (1868-1927)
Comme il arrive à beaucoup de personnes victimes de ce sentiment pusillanime, elle bravait et froissait volontiers cette opinion, puis elle souffrait des critiques ainsi provoquées.Paul Bourget (1852-1935)
Cela aurait été peu parlementaire, sans doute ; mais l'appréciation : caractère faible et pusillanime, est-elle bien respectueuse ?Claude de La Poëpe (1814-1886)
Ce qu'il faut constater, c'est que les princes la répudiaient, la qualifiaient de pusillanime et d'humiliante.Ernest Daudet (1837-1921)
Il se connaissait assez pour savoir qu'il n'était ni pusillanime, ni superstitieux, et, en ce moment, il se sentit calme et au-dessus de toute vaine frayeur.George Sand (1804-1876)
De même qu'un vrai chagrin donne parfois de l'intelligence aux imbéciles, il peut aussi, – momentanément du moins, – faire un stoïque de l'homme le plus pusillanime.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Aimons donc beaucoup, estimons infiniment les êtres humains qui supportent la laideur, personnellement imméritée, sans amertume pusillanime et sans grotesque illusion.George Sand (1804-1876)
Mais leur naturel farouche et belliqueux supportait impatiemment cette tactique pusillanime : pour combattre, ils n'avaient besoin que de se concerter.Paul Féval (1816-1887)
Il avoit des vertus, des talens, de l'éloquence ; mais, par je ne sais quelle défiance pusillanime de lui-même, il n'osoit se montrer tel qu'il étoit.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Les uns, par un stratagème aussi puéril que pusillanime, s'étaient écrit à eux-mêmes ; après l'avoir déchiré sous le masque de l'anonyme, s'étaient ensuite déchirés entre eux à son occasion.Montesquieu (1689-1755)
Et cependant un diabolique esprit étincelle sous la peau, perce la circonspection, déborde les réticences et compromet ce sage trop pusillanime.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Je n'ai jamais vu de femme plus courageuse pour elle-même, si faible pour les autres, si calme dans les dangers personnels, si pusillanime pour les dangers de ceux qu'elle aimait.George Sand (1804-1876)
J'entendis les cris de ce pauvre héros, si terrible à la guerre, si pusillanime hors du champ de bataille.George Sand (1804-1876)
Siéyès a l'esprit vigoureux au plus haut degré ; son cœur est froid et son âme pusillanime ; son inflexibilité n'est que dans sa tête.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
La peur, une peur pusillanime et furieuse en même temps, s'est emparée de la bourgeoisie.George Sand (1804-1876)
Ces larmes, qui coulaient abondantes et sincères, réconcilièrent tout à coup la jeune fille avec le pusillanime abbé.George Sand (1804-1876)
Engagez-le à être un peu moins pusillanime, à se laisser moins dominer par la peur à la vue des premiers pelotons français.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Né avec une âme tendre, il a commis peu à peu, en avançant dans la vie, tout ce que peut commettre un caractère ambitieux et pusillanime.Jules Claretie (1840-1913)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PUSILLANIME » adj. m. & f.

Homme sans courage & sans generosité, qui n'est capable d'aucune belle resolution, qui s'intimide aisément. Un pusillanime ne vaut rien pour le gouvernement.
Vidéos "Figurez-vous", épisode 2 "Figurez-vous", épisode 2

Ce mois-ci, Julien Barret nous dit tout sur la question oratoire, ou question rhétorique. Ne seriez-vous pas en train d'acquérir une technique...

Julien Barret 25/05/2021