profaner

 

définitions

profaner ​​​ verbe transitif

Traiter sans respect (un objet, un lieu), en violant le caractère sacré. Des vandales ont profané plusieurs tombes.
au figuré Faire un usage indigne, mauvais de (qqch.), en violant le respect qui est dû. ➙ avilir, dégrader. Profaner un grand sentiment.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je profane

tu profanes

il profane / elle profane

nous profanons

vous profanez

ils profanent / elles profanent

imparfait

je profanais

tu profanais

il profanait / elle profanait

nous profanions

vous profaniez

ils profanaient / elles profanaient

passé simple

je profanai

tu profanas

il profana / elle profana

nous profanâmes

vous profanâtes

ils profanèrent / elles profanèrent

futur simple

je profanerai

tu profaneras

il profanera / elle profanera

nous profanerons

vous profanerez

ils profaneront / elles profaneront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Était-ce donc qu'il craignait de profaner cette illusion en la décrivant dans un lieu semblable ?Jules Lermina (1839-1915)
Je tremblais de respect, et la seule chose matérielle qui m'occupât était la crainte de profaner le pain sacré.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Lorsque les sauvages virent les fugitifs profaner de nouveau cette sépulture tabouée, ils firent éclater de nombreux coups de feu et d'épouvantables hurlements, ceux-ci aussi bruyants que ceux-là.Jules Verne (1828-1905)
Je ne garnirai pas, comme un jeune évaporé, la plante de mes pieds de souliers de fer pour t'honorer, et pour profaner le lieu de repos de mon eau bien-aimée.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Je n'ose ni ne veux vous demander votre amour ; ce serait profaner un tel sentiment que de croire qu'il puisse naître dans deux cœurs qui ne se connaissent pas encore.Émile Zola (1840-1902)
Mais gardons-nous de profaner cette sainte retraite ; arrête promptement le char, que je puisse en descendre.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ils croiraient profaner la passion dont ils ont vécu et dont ils souffrent, s'ils en discouraient autrement qu'avec éloquence et respect.Auguste Angellier (1848-1911)
A-t-on du mérite à ne pas profaner en soi une image qui ne vous plaît qu'attendrissante et pure ?Paul Bourget (1852-1935)
J'aime mieux vivre seul que de profaner ailleurs le cœur que le lui ai donné sans réserve... et sans espoir.Henry Gréville (1842-1902)
Il t'appartient bien de profaner ainsi la source de notre bonheur et de la gloire du genre humain.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
J'ai hésité devant l'œuvre, par scrupule de diminuer, de profaner ma vision intérieure, par désespoir de l'égaler.Paul Bourget (1852-1935)
Il saisit le bras du meunier, partagé entre le désir de le lui faire répéter et la crainte de le profaner en le livrant aux échos de la solitude.George Sand (1804-1876)
Jour hostile où loin de mes larmes, tu as permis que de barbares mains soient venues profaner les membres que j'adore !Remy de Gourmont (1858-1915)
Les embrassements de l'amour ne sont beaux qu'entre deux êtres qui le ressentent ; c'est profaner l'amitié que de les lui imposer.George Sand (1804-1876)
Cela était touchant, beau à voir, je vous assure, et c'est une honte que de profaner ces mystères augustes.Anatole France (1844-1924)
Instruit de la querelle par la voix publique, dès le lendemain le gouvernement défendit d'employer les couleurs sacrées à l'usage par lequel on avait essayé de les profaner.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Avait-elle secrètement souhaité qu'il reçût, de cet entretien avec elle, une impression assez forte pour ne pas vouloir la profaner le même soir ?...Paul Bourget (1852-1935)
Vous êtes hardie et vous aimez à profaner, jusque dans vos élans d'amour pour les choses saintes.George Sand (1804-1876)
Quelle sécurité trouveras-tu désormais derrière ces rideaux dont je n'ai pas craint de profaner le mystère ?Albert le Roy (1856-1905)
Je ne dirai pas qu'il vous aime, lui ; ce serait profaner le mot d'amour ; mais il vous veut, et il est jaloux.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROFANER » v. act.

Manquer de respect pour les choses saintes & sacrées. Les estrangers ont plusieurs fois profané le Temple de Jerusalem. Les Heretiques ont profané l'Escriture, en ont corrompu les passages.
 
PROFANER, en discours ordinaire, signifie aussi, Faire un mauvais ménage des choses illustres & precieuses, en les communiquant à des personnes indignes. On profane les sciences, quand on en parle devant des ignorants qui ne s'y connoissent pas. C'est profaner cette beauté, de la marier à un si grand brutal.
 
PROFANÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020