Email catcher

insulter

Définition

Définition de insulter ​​​ verbe transitif

Attaquer (qqn) par des propos ou des actes outrageants. ➙ injurier, offenser.
(choses) Son scepticisme nous insulte. ➙ outrager. REM. La tournure insulter de (+ nom) est incorrecte.
verbe transitif indirect littéraire Insulter à : constituer une atteinte, un défi à.

Conjugaison

Conjugaison du verbe insulter

actif

indicatif
présent

j'insulte

tu insultes

il insulte / elle insulte

nous insultons

vous insultez

ils insultent / elles insultent

imparfait

j'insultais

tu insultais

il insultait / elle insultait

nous insultions

vous insultiez

ils insultaient / elles insultaient

passé simple

j'insultai

tu insultas

il insulta / elle insulta

nous insultâmes

vous insultâtes

ils insultèrent / elles insultèrent

futur simple

j'insulterai

tu insulteras

il insultera / elle insultera

nous insulterons

vous insulterez

ils insulteront / elles insulteront

Synonymes

Synonymes de insulter verbe transitif

injurier, donner des noms d'oiseau à (familier), pourrir (familier), traiter (familier), traiter de tous les noms (familier), agonir (littéraire), invectiver (littéraire)

offenser, outrager

Exemples

Phrases avec le mot insulter

Les serveurs sont formés pour ridiculiser, ignorer, voire insulter les clients de ce restaurant australien.Géo, 25/02/2022, « Australie : ce restaurant promet des serveurs exécrables »
Le peuple parisien sort de son caractère, jusqu'à insulter, poursuivre des femmes.Jules Michelet (1798-1874)
Il se met alors à l'insulter, à le menacer et cherche à le frapper.Psychothérapies, 2018, Emmanuelle Bonneville-Baruchel (Cairn.info)
Elle était fixée sur ce moment où elle n'avait pu insulter son mari pour l'avoir abandonnée si brutalement.Le Coq-héron, 2021, Jean-Pierre Sag (Cairn.info)
En outre, il ne fallait pas insulter l'avenir, le congrès s'annonçant incertain.Histoire@Politique, 2011, Ismail Ferhat (Cairn.info)
On ne pouvait surprendre le territoire français dans un moment plus favorable pour l'insulter impunément.Adolphe Thiers (1797-1877)
Dire que nous ne reverrons pas des hommes de cette trempe n'est pas insulter l'avenir, ni ceux qui sont venus après.Lignes, 2018, Irving Wohlfarth (Cairn.info)
Lorsque l'on nous insultera maintenant, nous pourrons en avoir raison.Louise Fusil (1771?-1848)
Elle ne se laissera pas faire, pas insulter toutes les nuits.Analyse Freudienne Presse, 2009, Marcel Rockwell (Cairn.info)
Pour un homme de sa trempe, se laisser ainsi impunément insulter et refuser de se battre, le sacrifice était immense.Eugène Sue (1804-1857)
Cessons d’exagérer, de nous insulter et de nous critiquer.Europarl
Et vous, sortez des rangs, jeunes gens qui vous sentez les dents aiguës pour insulter, pour exciter l'ennemi.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il les désigne sans choisir ni écarter, sans juger ni insulter (il n'insulte nullement, quoi qu'on prétende).Lignes, 2004, Michel Surya (Cairn.info)
Lorsqu'elle rentre, au matin, accompagnée d'une copine, il commence par les insulter.Ouest-France, Jean-Loïc GUERIN, 02/06/2021
Vous avez tant souillé la pudeur, tant oublié l'amour, tant avili la femme, que vous êtes réduits à insulter la femme, la pudeur et l'amour.George Sand (1804-1876)
Il faut comprendre la souffrance du surveillant : pourquoi travailler, si c'est pour se faire insulter ?Sciences & Actions Sociales, 2020, Marion Chomienne (Cairn.info)
Il leur est expressément défendu de lier aucune conversation avec les gens de l'équipage et d'insulter personne, sous les peines portées par le précédent article.Louis Ange Pitou (1767-1846)
C'est malice pure, plaisir d'insulter au plus innocent de nos préjugés et à la plus durable de nos institutions nationales.Jules Lemaître (1853-1914)
Mais peut-on bien avoir l'audace de m'insulter à ce point !William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Elle doit se laisser frapper, insulter, traiter comme un animal sans mot dire.L'Autre, 2003, Odile Journet-Diallo (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INSULTER v. act.

Quereller brusquement quelqu'un, luy faire insulte soit par parole, soit à coups de main. Cet yvrogne a insulté son hoste, & luy a chanté mille pouilles. les Archers ont insulté ce cavalier, & l'ont mené en prison.
 
INSULTER, signifie aussi, Affliger quelqu'un qui est desja affligé, luy reprocher sa misere, & s'en réjouir. C'est une grande cruauté d'insulter aux miserables, d'augmenter leurs maux, au lieu de les soûlager. un homme qui voit son ennemi en prison, en disgrace, luy insulte, & se resjouït de son infortune.
 
INSULTER, signifie aussi, enlever d'emblée quelque place, ou quelque poste, sans faire des approches. Les François ont insulté la contrescarpe de Dole, ils s'y sont logez en arrivant. on a insulté les dehors, & on les a enlevez.
 
INSULTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.