Email catcher

promettre se promettre

Définition

Définition de promettre ​​​ verbe transitif

S'engager envers qqn à faire qqch. Il lui a promis son aide, de l'aider, qu'il l'aiderait.
Affirmer, assurer. Je vous promets qu'il s'en repentira. ➙ garantir, jurer.
S'engager envers qqn à donner (qqch.). On leur promet une récompense. locution Promettre la lune, monts et merveilles, des choses impossibles.
Annoncer, prédire. La météo nous promet du beau temps pour demain.
(choses) Faire espérer (un développement, des évènements). Ce nuage ne promet rien de bon.
sans complément Donner de grandes espérances. Un enfant, un début qui promet. ➙ promesse (3) ; prometteur. familier De la neige en septembre, ça promet pour cet hiver !, ça va être encore pire.

Définition de se promettre ​​​ verbe pronominal

(réfléchi indirect) Espérer, compter sur. Les joies qu'il s'était promises. Se promettre de (+ infinitif) : faire le projet de. Elle s'est promis d'essayer.
(réciproque) Se faire des promesses mutuelles. Elles se sont promis de se revoir.

Conjugaison

Conjugaison du verbe promettre

actif

indicatif
présent

je promets

tu promets

il promet / elle promet

nous promettons

vous promettez

ils promettent / elles promettent

imparfait

je promettais

tu promettais

il promettait / elle promettait

nous promettions

vous promettiez

ils promettaient / elles promettaient

passé simple

je promis

tu promis

il promit / elle promit

nous promîmes

vous promîtes

ils promirent / elles promirent

futur simple

je promettrai

tu promettras

il promettra / elle promettra

nous promettrons

vous promettrez

ils promettront / elles promettront

Synonymes

Synonymes de se promettre verbe pronominal

escompter, attendre, compter sur, espérer

Synonymes de se promettre de

compter, décider de, faire le projet de, se flatter de, se jurer de

Exemples

Phrases avec le mot promettre

De nouvelles trajectoires-types émergent en effet qui semblent promettre une seconde révolution.Éducation et Sociétés, 2010, Alexandre Pollien (Cairn.info)
Toutefois, promettre et tenir ses promesses, s’engager et agir sont des choses très différentes.Europarl
Elle rentra chez moi après lui avoir fait promettre le secret.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Dans ce cas, pourrait-elle au moins nous promettre une réponse écrite ?Europarl
Elle avait beaucoup à promettre, beaucoup à donner.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Pouvez-vous promettre que vous présenterez bientôt une proposition ?Europarl
Du coup, rien ne sert de rêver ou de promettre un autre monde.Vacarme, 2006, Pierre Zaoui (Cairn.info)
Chaque salarié s'était vu promettre un emploi reconnu, avec un contrat à durée indéterminée et débouchant sur un diplôme.Revue Française des Affaires sociales, 2002, Muriel Villeneuve (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PROMETTRE v. act.

Faire esperer quelque chose à quelqu'un, l'obliger à donner, ou à faire quelque chose. Dieu a promis son Paradis aux justes, & l'Enfer aux pecheurs. Je confesse devoir, & promets de payer. Ce n'est pas tout que de promettre, il faut tenir. Dans tous les contracts on se promet reciproquement plusieurs choses. Les Charlatans promettent beaucoup, & ne tiennent rien. Je vous promets que cet homme est fort sincere, & qu'il ne vous trompera point.
 
Les Notaires mettent dans tous leurs actes cette clause, Promettant, obligeant, renonçant, qu'ils estendent beaucoup, quand ils les grossoyent. On dit aussi, promettre une fille en mariage.
 
PROMETTRE, se dit aussi figurément des signes ou apparences sur lesquelles en forme quelque conjecture. Saturne dans la Maison de la Mort promet une mort prompte, ou funeste. Cette disposition du ciel nous promet du beau temps. Ce jeune Prince promet beaucoup, il donne de grandes esperances. La campagne a belle monstre, nous promet bien des fruits cette année. Il se promet bien d'avoir sa revanche de cet affront.
 
PROMETTRE, se dit proverbialement en ces phrases. Il ne nous promet pas poires molles. Il nous a promis plus de beurre que de pain. Il ne sera pas si méchant qu'il a promis à son Capitaine. Il nous a promis monts & merveilles. Chose promise est deuë. Il se ruine à promettre, & s'acquite à ne rien tenir.
 
PROMIS, ISE. part. & adj. Une fille promise est une fille accordée en mariage. Il ne faut pas manquer à la foy promise.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le français des régions C'est en lavant qu'on devient lavande C'est en lavant qu'on devient lavande

L’origine du mot lavande interpelle. Sa forme rappelle en effet l’italien lavanda, qui signifie « lavage, toilette ».

22/04/2022