prostituer

 

définitions

prostituer ​​​ verbe transitif

Livrer (une personne) ou l'inciter à se livrer aux désirs sexuels de qqn pour en tirer profit (➙ prostitution). Prostituer des enfants. —  pronominal Se livrer à la prostitution.
littéraire Déshonorer, avilir. Prostituer son talent, l'utiliser pour des besognes indignes, déshonorantes. —  pronominal S'abaisser, se dégrader.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je prostitue

tu prostitues

il prostitue / elle prostitue

nous prostituons

vous prostituez

ils prostituent / elles prostituent

imparfait

je prostituais

tu prostituais

il prostituait / elle prostituait

nous prostituions

vous prostituiez

ils prostituaient / elles prostituaient

passé simple

je prostituai

tu prostituas

il prostitua / elle prostitua

nous prostituâmes

vous prostituâtes

ils prostituèrent / elles prostituèrent

futur simple

je prostituerai

tu prostitueras

il prostituera / elle prostituera

nous prostituerons

vous prostituerez

ils prostitueront / elles prostitueront

 

synonymes

prostituer verbe transitif

dégrader, avilir, déshonorer, galvauder, profaner, salir, souiller, vendre

débaucher, dépraver, dévoyer, maquereauter (familier)

se prostituer verbe pronominal

se vendre, s'abaisser

vivre de ses charmes, faire commerce de ses charmes, faire boutique mon cul (populaire, Afrique, Antilles), faire le trottoir (familier), faire le tapin (familier), racoler (familier), tapiner (familier), trafiquer de ses charmes (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les grandes manifestations sportives permettent également de se livrer à la traite des êtres humains, où les femmes sont obligées de se prostituer.Europarl
Et voilà les hommes qui nous accusent de réclamer l'immunité, de prostituer le nom sacré de liberté.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Des millions d'enfants, garçons et filles, sont obligés de se prostituer pour satisfaire le caprice de citoyens américains, japonais, européens, australiens et beaucoup d'autres encore.Europarl
En m'unissant à une autre femme, je craindrais de prostituer et de dissiper l'âme du monde qui palpite en moi.Gérard de Nerval (1808-1855)
Deuxièmement : proposer des mesures radicales, comme la perte de l'autorité parentale, face aux parents qui obligent leurs enfants à travailler, à mendier ou à se prostituer.Europarl
Sur le plan politique, il faudrait donc établir si une femme qui n’est pas forcée à se prostituer doit avoir le droit de le faire ou pas.Europarl
Les femmes ne choisissent pas de se prostituer, elles y sont forcées pour une raison ou pour une autre.Europarl
Pratiques jusqu'à l'excès, les « jeunes » d'aujourd'hui ne font que prostituer chaque jour les forces de leurs pensées et de leurs affections.Ossip Lourié (1868-1955)
Il avait toujours composé pour lui-même, par impulsion ; il lui semblait que c'était, comme il le dit, « prostituer » son génie que de s'en servir pour battre monnaie.Auguste Angellier (1848-1911)
Il respecte trop le nom sacré de liberté pour le prostituer au désir de ne pas partager les charges que tous les citoyens doivent supporter.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Néanmoins, on estime à entre 40 000 et 60 000 le nombre de femmes qui ont été contraintes à s'y prostituer.Europarl
Et à quoi a obéi cette femme, qui vient de se prostituer bêtement à un inconnu, sans intérêt et sans plaisir ?Jean Lorrain (1855-1906)
Cependant je n'aurais point dû prostituer le noble nom de poëtes aux auteurs de ces farces lugubres ; la guillotine, et non le théâtre, était alors pour les poëtes.Victor Hugo (1802-1885)
Je pense au sort des enfants réfugiés, aux enfants de la rue, à ceux qui sont contraints à se prostituer ou à effectuer un travail pénible pendant des longues heures.Europarl
Voyant qu'elle persistait dans son refus de se prostituer aux clients qu'il lui amenait, il la chassa et s'associa à une autre femme plus complaisante.Arsène Bessette (1873-1921)
Des milliers de pauvres femmes sont attirées par la promesse d’un travail décent et bien payé et sont ensuite forcées à se prostituer.Europarl
Selon les estimations, des milliers de femmes et d’enfants seront introduits en fraude durant cette période et seront contraints de se prostituer.Europarl
Dans de nombreux cas, les personnes qui finissent par se prostituer sont victimes de la traite des êtres humains et sont traités comme des .Europarl
Nous parlons d’un esclavagisme des temps modernes, dans lequel les femmes et les enfants n’ont pas le choix de se prostituer ou non.Europarl
Ces personnes sont contraintes à se prostituer ; elles sont mises au travail forcé ou obligées de mendier.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROSTITUER » v. act.

Abandonner laschement son corps, son honneur, pour quelque plaisir, ou quelque interest mercenaire. Les Marchands d'esclaves les achetent souvent pour les prostituer. Une femme lubrique & paillarde se prostituë à tous venants. Un Auteur qui a une plume venale la prostituë à ceux qui luy donnent le plus. Un homme sans honneur se prostituë, s'abandonne aux actions les plus serviles, les plus basses & les plus deshonnestes.
 
PROSTITUÉ, ÉE. part. pass. & adj. Femme prostituée, plume prostituée.
Le dessous des mots La ribouldingue du samedi soir La ribouldingue du samedi soir

En ces temps moroses où les réjouissances nous sont chichement comptées, laissons-nous aller à recenser les multiples mots désignant le fait de s’amuser sans retenue.

Marie-Hélène Drivaud 12/02/2021