Email catcher

se vendre vendre

Définition

Définition de se vendre ​​​ verbe pronominal

(passif) Être vendu. Ce modèle se vend bien.
(réfléchi) Se mettre au service de qqn par intérêt matériel (➙ vénal, vendu). Se vendre à un parti.
Se mettre en valeur, se faire valoir. Elle sait se vendre.

Définition de vendre ​​​ verbe transitif

Céder (qqch.) à qqn en échange d'une somme d'argent (s'oppose à acheter). ➙ vente. Elle a vendu ses livres. Vendre qqch. (à) tel prix, tant. Vendre à perte. À vendre : offert pour la vente.
Faire commerce de (ce que l'on a fabriqué ou acheté). Vendre qqch. au détail. Vendre en solde. ➙ brader, liquider, solder.
Organiser, faire la vente de. Pays qui vend des produits finis. ➙ exporter.
souvent péjoratif Accorder ou céder (un avantage, un service) en faisant payer, ou contre un avantage matériel. Vendre ses charmes.
Exiger qqch. en échange de. Vendre chèrement sa vie : se défendre avec vaillance jusqu'à la mort.
Trahir, dénoncer (qqn). Il a vendu ses complices. ➙ donner, livrer.

Conjugaison

Conjugaison du verbe vendre

actif

indicatif
présent

je vends

tu vends

il vend / elle vend

nous vendons

vous vendez

ils vendent / elles vendent

imparfait

je vendais

tu vendais

il vendait / elle vendait

nous vendions

vous vendiez

ils vendaient / elles vendaient

passé simple

je vendis

tu vendis

il vendit / elle vendit

nous vendîmes

vous vendîtes

ils vendirent / elles vendirent

futur simple

je vendrai

tu vendras

il vendra / elle vendra

nous vendrons

vous vendrez

ils vendront / elles vendront

Synonymes

Synonymes de vendre verbe transitif

céder, aliéner (Droit)

[Commerce] écouler, débiter, faire commerce de, remettre (Belgique)

monnayer, se faire payer, négocier

se débarrasser de, se défaire de, bazarder (familier)

[Bourse] liquider, brader, échanger, réaliser, rétrocéder, revendre

[familier] trahir, dénoncer, livrer, donner (familier)

Synonymes de se vendre verbe pronominal

s'écouler, s'enlever

se donner, se prostituer

Exemples

Phrases avec le mot vendre

L'actuel propriétaire avait refusé l'offre, le château n'était pas à vendre à l'époque.Ouest-France, 30/08/2010
Ces indications permettront au créateur d'en­treprise de valider la spécificité du produit ou du service qu'il projette de vendre et de déter­miner sa valeur ajoutée.Capital, 06/03/2019, « Comment faire une étude de marché ? »
Dans bien des cas, cependant, plutôt que d'exercer son droit de vote, l'actionnaire préférera vendre ses actions.Revue française de gestion, 2002, Édith Ginglinger (Cairn.info)
On a l'air de vendre ses chevaux en public et sous main on en achète.Victor Cousin (1792-1867)
Et ce n'est pas une invention des cavistes pour vendre plus, mais une réalité constatée par tous les œnologues.Ça m'intéresse, 16/12/2017, « Le vin est-il meilleur dans les grandes bouteilles ? »
Ce dernier ne souhaitait pas vendre au premier venu, car l'alambic date de 1929.Ouest-France, 02/01/2017
Du grec oligos, petit nombre, et polein, vendre, l'oligopole désigne une structure de marché sur lequel intervient un petit nombre de grandes entreprises.Psychanalyse, 2016, François Morin (Cairn.info)
Mais l'idée de vendre leurs produits en direct à la ferme date de 2006.Ouest-France, Alexis PERCHÉ, 13/07/2018
Les cinémas cherchent à diversifier leur clientèle, et vendre du pop-corn se révèle un moyen d'attirer un public plus populaire.Ça m'intéresse, 05/05/2021, « Depuis quand mange-t-on du pop-corn au cinéma ? »
Elle est venue vendre des pommes et des bouquets de fleurs séchées.Ouest-France, 31/10/2017
En revanche, et c'est bien là le risque avec ce type de prêt, plus vous mettrez de temps à vendre, plus l'opération sera coûteuse.Capital, 25/09/2014, « Immobilier : ces prêts bancaires méconnus qui facilitent l’achat-revente »
Ce qui retiendra ici mon attention est le choix des bijoux à vendre.Ethnologie française, 2006, Thierry Bonnot (Cairn.info)
Cette dernière affirme le droit d'utiliser et de vendre ce qui a été donné.Techniques & culture, 2018, Élisabeth Goussard (Cairn.info)
Leur principe : acheter ou vendre une quantité déterminée d'une denrée qui sera livrée à une date ultérieure, mais à un prix fixé aujourd'hui.Capital, 23/02/2015, « Les banques françaises spéculent-elles vraiment sur la faim ? »
Les agriculteurs peuvent en faire ce qu’ils veulent - c’est-à-dire tout sauf le vendre à bas prix sur le marché mondial.Europarl
C'est une jeune femme de 31 ans qui venait vendre l'objet dans l'émission.Ouest-France, 10/06/2021
Car la chute de 30 % du nombre de transactions ces deux dernières années a créé un embouteillage des produits à vendre.Capital, 23/07/2015, « Immobilier : les bonnes affaires se multiplient sur littoral atlantique »
Il sera d'ailleurs sur le salon les deux jours, pour vendre des affiches et des cartes, et dédicacer des albums.Ouest-France, 11/02/2016
Deux schémas coexistent : dans le plus simple, tout le monde peut acheter ou vendre des droits de développement.Monde en développement, 2004, Alain Karsenty (Cairn.info)
Elle arrache l'objet à l'espace physique pour en faire un produit à vendre en tant que tel.Revue du MAUSS, 2019, Julien Aimé (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VENDRE v. act.

Transporter à un autre la proprieté d'une chose qui nous appartient, moyennant l'argent dont on convient. On vend les meubles par une simple tradition. Pour vendre des heritages, il en faut faire un contract. On vend ordinairement de gré à gré & à l'amiable ; quelquefois forcément à l'encan, à l'égard des meubles ; par decret, à l'égard des heritages : l'une & l'autre façon de vendre est à cry public, au plus offrant & dernier encherisseur. Ce mot vient du Latin vendere.
 
VENDRE, se dit aussi de la maniere d'aliener sa marchandise, ses possessions. Il y a des Marchands qui vendent en gros, d'autres en detail, à credit, argent comptant. Les grains se vendent au boisseau, les estoffes à l'aune, les espiceries à la livre. On excommunie au prosne ceux qui vendent à faux poids, ou à fausse mesure. Les bourgeois vendent leur vin à pot. Les Cabaretiers qui vendent leur vin par assiette, n'ont point pour cela d'action en Justice par le 128. Art. de la Coûtume de Paris. Le bled est de requeste en cette saison, & se vend bien, c'est à dire, il est cher, & on en a prompt debit.
 
On vend les charges, les lettres au poing, ou simplement la procuration pour resigner. Les Domeines du Roy se vendent à faculté de rachat perpetuel. Les particuliers les peuvent vendre avec faculté de remeré, ils les vendent avec garentie, ou francs & quittes de toutes charges & hypotheques.
 
VENDRE, se dit quelquefois improprement pour, Eschanger, ou donner pour peu de chose. Esaü vendit son patrimoine pour une esculée de lentilles. Il a vendu sa maison pour une piece de pain. Le commerce est rompu, rien ne se vend. Ce n'est pas là vendre sa marchandise, c'est la donner.
 
VENDRE, signifie aussi, Constituer une rente sur soy. Tous les contracts de constitution portent, qu'un tel a vendu, creé & constitué, assis & assigné sur luy & à toûjours une rente annuelle & perpetuelle de tant. On dit aussi, vendre une rente, quand le creancier la transporte à un autre.
 
VENDRE, se dit figurément en choses morales. Un homme qui se marie vend sa liberté. Un meschant Juge vend la justice. Une femme vend son honneur, quand elle se prostituë pour de l'argent. Un soldat vend bien sa vie, vend cher sa peau, quand il se deffend courageusement, quand il tuë bien des ennemis.
 
VENDRE, signifie aussi, Trahir, tromper. Judas vendit le juste moyennant trente deniers. Un Sergent vendroit son pere, le mettroit en prison. C'est un homme plus fin que ses associez, il les vendroit tous à beaux deniers comptans. On accuse les Procureurs de vendre souvent leurs parties ; & les flatteurs, de vendre de l'encens, de la fumée.
 
À VENDRE. Adverbial. Maison à vendre. Dans les cabinets des curieux tout est à vendre, pourveu qu'ils y trouvent leur compte.
 
VENDRE, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un homme froid, serieux, qui ne rit point, qu'il seroit bon à vendre vache foireuse. On dit, A qui vendez-vous vos coquilles ? à ceux qui reviennent de St. Michel, pour dire, qu'on sçait le prix des choses, qu'on ne les achete pas plus qu'elles ne valent. On dit aussi, qu'un homme vend bien ses coquilles, quand il vend cher ce qui luy appartient. On dit aussi, Marchandise qui plaist est à demi venduë. On dit aussi, qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours, qu'on ne l'ait pris, pour dire, qu'il ne faut pas vendre les esperances de ce qu'on n'a pas encore. Ce n'est pas le tout que de vendre, il faut livrer. On dit aussi des gens d'une compagnie qui parlent bas, ou à quartier, qu'ils vendent la ville. On dit aussi, qu'un homme est à vendre & à despendre à à l'égard d'un autre, pour dire, qu'il est capable de faire toutes choses pour luy. On dit encore d'un prodigue, qu'il vendroit jusqu'à sa chemise. On dit pareillement, Femme qui prend se vend.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa) Le vin : savoir le siroter pour savoir en parler (et vice versa)

Comment peut-on encore expliquer qu'à chaque sortie d'un énième manuel de dégustation, les buveurs affolés se jettent dessus comme la petite vérole...

19/12/2022