déshonorer

 

définitions

déshonorer ​​​ verbe transitif

Porter atteinte à l'honneur de (qqn). ➙ salir ; discréditer. —  au participe passé Il se croirait déshonoré de travailler de ses mains.
vieilli Déshonorer une femme, une jeune fille, la séduire, abuser d'elle.
littéraire Défigurer, dégrader (qqch.).

se déshonorer ​​​ verbe pronominal

Perdre l'honneur, se couvrir d'opprobre.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déshonore

tu déshonores

il déshonore / elle déshonore

nous déshonorons

vous déshonorez

ils déshonorent / elles déshonorent

imparfait

je déshonorais

tu déshonorais

il déshonorait / elle déshonorait

nous déshonorions

vous déshonoriez

ils déshonoraient / elles déshonoraient

passé simple

je déshonorai

tu déshonoras

il déshonora / elle déshonora

nous déshonorâmes

vous déshonorâtes

ils déshonorèrent / elles déshonorèrent

futur simple

je déshonorerai

tu déshonoreras

il déshonorera / elle déshonorera

nous déshonorerons

vous déshonorerez

ils déshonoreront / elles déshonoreront

 

synonymes

déshonorer verbe transitif

avilir, déconsidérer, déprécier, discréditer, flétrir, salir, souiller, couvrir de boue, traîner dans la boue

[littéraire] défigurer, abîmer, dégrader, déparer, gâter, mutiler

se déshonorer verbe pronominal

s'abaisser, s'avilir, se compromettre

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le gentilhomme le sentit : il était arrivé au bout du questionnaire qu'il pouvait se permettre sans se déshonorer à ses propres yeux.Paul Bourget (1852-1935)
Peuvent-ils bien déshonorer leur vocation au point de faire un vil trafic d'éloges pour un morceau de pain ?Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Mais la glace était rompue, on l'avait annoncé ; sous peine de se déshonorer, il fallait paraître.Octave Féré (1815-1875)
Et c'est un pareil homme, » ajouta le moine avec feu, « que des parents cupides, aidés par d'indignes manœuvres politiques, ont tenté de déshonorer, de dépouiller !Daniel Lesueur (1854-1921)
Et, quand il y consentirait, pensez-vous que moi, que ces messieurs, nous voudrions nous déshonorer, en restant spectateurs tranquilles d'une telle indignité ?Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Pour toucher un adversaire et le mettre hors de combat, on cherche à le déshonorer.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Il ne trouve pas que ce soit assez d'avoir une belle femme, il veut un peu la déshonorer.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Il avait déclaré qu'il périrait plutôt que de laisser entamer la constitution ou déshonorer les pouvoirs qu'elle avait institués (expressions textuelles de l'une de ses lettres).Adolphe Thiers (1797-1877)
Peut-on déshonorer de bons et braves patriotes comme nous en les mettant à la suite d'une jupe !Louis Maigron (1866-1954)
Et puis, j'ai failli déshonorer notre nom, je ne sais pas où je serais à cette heure, si tu ne t'étais saignée aux quatre membres, pour réparer mes sottises.Émile Zola (1840-1902)
Le moins que l'on pût en penser serait que j'ai été me déshonorer par une lâche délation.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Ils se cachèrent sous les formes de la démocratie, pour la déshonorer par des travers aussi funestes que ridicules, et pour l'étouffer dans son berceau.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Je vous rends grâces ; en cherchant à me déshonorer, vous avez, à votre insu, glorifié le travail.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le sceptre et l'encensoir ont conspiré pour déshonorer le ciel et pour usurper la terre.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Tu peux bien penser que, si je retourne, c'est que je dois le faire, c'est que je ne puis faire autrement, sans me déshonorer.Albert Du Casse (1813-1893)
Il savait si bien mêler les vérités aux mensonges qu'il pouvait incriminer les plus innocents plaisirs et me déshonorer à jamais.Hugues Rebell (1867-1905)
Hommes et femmes peuvent, sans se déshonorer, concevoir plusieurs passions ; il est si naturel de s'élancer vers le bonheur !Honoré de Balzac (1799-1850)
Il vous faut interroger quelqu'un, au risque de déshonorer votre sentiment à vos propres yeux par une telle enquête.Paul Bourget (1852-1935)
Même pour l'honneur de son père, elle ne pouvait pas se déshonorer ni déshonorer son amour.Hector Malot (1830-1907)
Constantin avait dit que s'il voyait un prêtre déshonorer son caractère par un péché honteux, il le couvrirait de sa pourpre, c'était une belle et royale parole.Éliphas Lévi (1810-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESHONORER » v. act.

Oster l'honneur, perdre l'honneur. Une fille qui s'est laissée engrosser est deshonorée pour toute sa vie. Ce Magistrat est si infame & si ignorant, qu'il deshonore sa charge, qu'il deshonore la robbe. Ce Predicateur se croit être deshonoré, parce qu'il est demeuré court en son Sermon. On dit aussi, Il est deffendu par les Ordonnances de deshonorer les arbres, c'est à dire, de les étester.
 
DESHONORÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020