questionner

 

définitions

questionner ​​​ verbe transitif

Poser des questions à (qqn), d'une manière suivie. ➙ interroger. Questionner un candidat.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je questionne

tu questionnes

il questionne / elle questionne

nous questionnons

vous questionnez

ils questionnent / elles questionnent

imparfait

je questionnais

tu questionnais

il questionnait / elle questionnait

nous questionnions

vous questionniez

ils questionnaient / elles questionnaient

passé simple

je questionnai

tu questionnas

il questionna / elle questionna

nous questionnâmes

vous questionnâtes

ils questionnèrent / elles questionnèrent

futur simple

je questionnerai

tu questionneras

il questionnera / elle questionnera

nous questionnerons

vous questionnerez

ils questionneront / elles questionneront

 

synonymes

questionner verbe transitif

interroger, consulter, interviewer, poser des questions, la question à, sonder, tâter, [en insistant] cuisiner (familier), mettre, tenir sur le gril (familier), tenir sur la sellette (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il aurait bien voulu questionner quelqu'un, mais il n'osait pas : chacun était à son poste, fort occupé.Augustine Fouillée (1833-1923)
L'idée ne lui vint même pas de décacheter une de ces lettres, mais elle se décida à questionner sa fille.Daniel Lesueur (1854-1921)
Elle essuya une larme du bout de ses doigts, et se mit à me questionner avec une bonté qui me touchait.Amédée Achard (1814-1875)
Je le regardais toujours sans questionner, n'ayant jamais aimé la bavarde indiscrétion assez fréquente parmi nous.Alfred de Vigny (1797-1863)
Je ne suis pas de ceux qu'on a le droit de questionner sur leur pourquoi.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il parut très content de me voir, et se mit à me questionner sur les terribles événements dont j'avais été le témoin.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Bien que ma mère évitât toute conversation qui eût trait aux travaux de mon père, je ne cessais de la questionner.Jules Lermina (1839-1915)
Et, tout en le sachant occupé de la question des petits moteurs, qui le passionnait lui-même, il montrait la plus grande discrétion, il attendait, sans le questionner.Émile Zola (1840-1902)
Et, à son retour, sa femme elle-même n'osait le questionner, trop heureuse de le revoir, après l'anxiété de l'attente.Émile Zola (1840-1902)
C'était une façon d'impatienter son frère et de le pousser à la questionner, pour ne pas avoir toute la responsabilité de l'offre qu'elle venait lui faire.Émile Zola (1840-1902)
Au lieu de gronder le jeune homme, vous auriez dû le questionner, et le sauver en l'arrêtant à propos.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il me fit un jour appeler pour me questionner sur des choses dont il supposait que je serais informé.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Shoking n'eut donc pas le temps de questionner la femme sur le but de ces quatre voyages accomplis en un jour.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Quand elle fut plus calme, elle parla, d'elle-même, sans qu'il fût besoin de la questionner.Marcel Prévost (1862-1941)
Il fallait questionner, lire, comparer ensuite, enfin trouver et saisir la vérité, qui semble toujours fuir et se cacher au milieu de mille réponses et rapports contradictoires.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Je ne pouvais questionner personne ; d'ailleurs, le souvenir seul de ce moment m'obsédait comme un mal, et je le chassais au lieu d'essayer de le savoir !Jules Vallès (1832-1885)
Jacques n'osait dire qu'il n'avait pu la retrouver, et nous n'osions le questionner sur ses recherches.Émile Zola (1840-1902)
Il était timide, mais plutôt réservé que gauche, et, voulant le mettre à l'aise, j'y parvins très-vite en m'abstenant de l'examiner et en me bornant à le questionner.George Sand (1804-1876)
Elle trouva moyen de le questionner devant sept ou huit personnes sur le point qui la préoccupait.Edmond About (1828-1885)
N'essayez pas de questionner celui qui va venir, et soumettez-vous à tout ce qui sera exigé de vous.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « QUESTIONNER » v. act.

Interroger, faire plusieurs demandes à quelqu'un. Vous soupçonnez ce valet de vous avoir pris vostre monstre, je l'ay tiré à part, je l'ay fort questionné, je l'en crois innocent. Il se dit plus souvent des indiscrets, des importuns, qui font cent questions impertinentes à ceux qui leur veulent respondre. Menage dit que ce mot vient de quaestionari.
 
QUESTIONNÉ, ÉE. part. & adj.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020