racorni

 

définitions

racorni ​​​ , racornie ​​​ adjectif

Durci comme de la corne. Un vieux bout de jambon tout racorni. —  au figuré Un cœur racorni. ➙ sec.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle parut sur le point de se porter à quelque voie de fait regrettable ; mais, heureusement, la fière attitude de l'ennemi lui en imposa et toucha son vieux cœur racorni.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Mais tout cela était si fané, si racorni !Octave Mirbeau (1848-1917)
C'est ainsi qu'en une métamorphose singulière ce petit propriétaire racorni se redressa, s'éleva, s'élargit, s'accrut, s'épanouit, grâce au bienfait de l'article 552.Michel Corday (1869-1937)
Ce pauvre homme est si racorni, si vieux, que vous lui donneriez quatre-vingts ans !Honoré de Balzac (1799-1850)
Comme, depuis la veille, il n'avait rien mangé, le goût sur de la faim alors endurée par les muqueuses de son palais racorni lui revint aux lèvres.Paul Adam (1862-1920)
Demain, après, toujours, végéter dans ce bureau, l'esprit racorni et le corps ratatiné, y vieillir !...Paul Margueritte (1860-1918)
Depuis ces jours où j'avais vu passer les grandes révolutions et les grands révolutionnaires, tout s'était bien racorni.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020