rageur

définitions

rageur ​​​ , rageuse ​​​ adjectif

Sujet à des accès de colère. Un enfant rageur.
Qui dénote la colère. Un ton rageur.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle l'aperçut, toujours bien mis, pincé dans une redingote, avec sa face mince, sa grande barbe soignée, son air vaniteux de petit homme sec et rageur.Émile Zola (1840-1902)
Il l'entraîna d'un élan presque rageur, fâché contre lui-même et aussi contre elle, sans savoir au juste pourquoi.Daniel Lesueur (1854-1921)
C'était un homme de grande taille – plus de six pieds anglais – vigoureusement bâti, l'air grave, peu communicatif, violent parfois, et très rageur quand on le contrariait.Jules Verne (1828-1905)
Je l'ai toisé, moi, ce garçon, il est naïf, c'est vrai, sentimental en diable, mais rageur... excessivement rageur...Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais si, dans le fond, je suis ravi de la tournure prise par les événements, à la surface, je suis rageur.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Rageur, je te frappai d'un couteau, et, cependant, tu n'avais pas lu dans mon arrière-pensée !Georges Eekhoud (1854-1927)
D'un geste presque rageur, sa main gauche étreint le bras du fauteuil où il s'agite.Hector Bernier (1886-1947)
C'était un homme de grande taille,– plus de six pieds anglais,– vigoureusement bâti, l'air grave, peu communicatif, violent parfois, et très-rageur quand on le contrariait.Jules Verne (1828-1905)
Un refus sec, rageur, violent comme une bourrade, et dont il chancelait presque, étourdi, réduit au silence, incapable de discuter.Fernand Vandérem (1864-1939)
Le plus rageur, de même qu'il est le plus grave et le meilleur des hommes.Pierre Véron (1833-1900)
Tout d'abord, elle ne me reconnut pas et comme je m'étais approché d'elle, mon épaule contre la sienne, elle me repoussa d'un geste rageur en m'appelant « ivrogne ».Arnould Galopin (1863-1934)
Et, dans le redressement rageur de sa petite taille, sa difformité s'accusait davantage, l'épaule gauche plus haute que la droite.Émile Zola (1840-1902)
Il n'est pas possible, dans une tête de deux centimètres, de rendre un dépit rageur de bête d'une manière plus expressive, plus saisissante, plus comique.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Mais quant au tigre, il est vraiment trop bon enfant et trop rageur à la fois.Émile Zola (1840-1902)
Il avait l'air d'un enfant rageur, tout frêle et tout maigre dans sa soutane usée déjà, mais propre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je rencontrai plusieurs fois un petit monsieur blond, le teint coloré, se donnant un genre militaire, jurant, buvant, spirituel, rageur, querelleur, rarement poli.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Au cours du procès on appela un témoin passablement récalcitrant, rageur, bref dans ses paroles, et parlant plutôt avec ses bras qu'avec sa langue.Aristide Filiatreault (1851-1913)
Rageur et querelleur avec cela, il ne parlait que de pourfendre et il pourfendait... quelquefois.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Rageur pourtant à l'occasion, mais se calme tout de suite... peut-être en se rappelant à lui-même que la colère n'est pas hygiénique.Pierre Véron (1833-1900)
Le président fut sévère, d'autant plus sévère que, malgré son tempérament rageur et sa méchanceté naturelle, il ne pouvait pas l'être toujours.Louis Pergaud (1882-1915)
Afficher toutRéduire
Les deux font la paire Figue et foie Figue et foie

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Dr Orodru 15/04/2021