râtelier

 

définitions

râtelier ​​​ nom masculin

Assemblage de barreaux parallèles incliné contre un mur (d'étable, etc.), qui sert à recevoir le fourrage du bétail.
locution, au figuré Manger à tous les râteliers : tirer profit de toutes les situations, sans hésiter à servir des camps opposés.
Support servant à ranger verticalement des objets longs. Râtelier d'armes.
familier et vieilli Dentier.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était une cause au sujet de la pension d'un cheval de trait qui mangeait au râtelier depuis plusieurs mois à ne rien faire.Aristide Filiatreault (1851-1913)
Quand il n'y a rien dans le râtelier, les chevaux les plus jolis, les mieux élevés se battent, je connais, ça, moi !Émile Gaboriau (1832-1873)
Sa vanité se vautre à l'écurie et se nourrit à grand bruit au râtelier en tirant son fourrage.Honoré de Balzac (1799-1850)
Des broches géantes, vieilles armures de cuisine, rouillées au râtelier, attestent ce qu'on mangeait au château et ce qu'on n'y mange plus.Léon Gozlan (1803-1866)
Il mange haut et avec grand bruit ; il roule les yeux en mangeant ; la table est pour lui un râtelier ; il écure ses dents, et il continue à manger.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Il rentre quelquefois le soir à son gîte, regarde tristement son râtelier vide et repart.George Sand (1804-1876)
Il m'arrive souvent d'être obligé de m'arrêter, la nuit, dans de si pauvres endroits que mon cheval se voit devant un râtelier vide.Eugène Chavette (1827-1902)
Martin fut acquitté à l'unanimité, moins une voix, celle du président d'âge qui, depuis quinze ans, mandibulait d'un râtelier.Émile Bergerat (1845-1923)
Il se dirigea lentement vers le râtelier et empoigna deux vieilles massues où quelques traces de vernis vert indiquaient encore la couleur de leur jeunesse.Fernand Vandérem (1864-1939)
Les petits tableaux m'énervent, m'ennuient ; de même les tableaux de chevalet, même grands, faits dans râtelier ; on s'épuise à les gâter.Eugène Delacroix (1798-1863)
Des réparations successives à son énorme râtelier avaient mis des dents d'azur trouble à côté d'autres qui semblaient de vieil ivoire.Alphonse Allais (1854-1905)
Là-bas, à travers le semis grêle des pignadars, il sentait l'écurie avec son odorante fourchée de foin au râtelier.Jean Rameau (1858-1942)
Accoquiné à l'écurie que la monarchie lui a faite, qu'il ait litière fraîche et paille au râtelier, peu lui importe le reste !Pétrus Borel (1809-1859)
Un jour, au moment où je versais l'avoine dans sa mangeoire, il me prit par le dos et me jeta dans son râtelier.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Pardaillan, après s'être restauré, se dirigea vers l'écurie, constata que son cheval était toujours au râtelier et que la noble bête n'avait pas souffert de son absence.Michel Zévaco (1860-1918)
Sur des planches sont les toupines de confit ; et le râtelier au pain, garni de tourtes, est au fond de la cuisine solidement attaché aux poutres.Eugène Le Roy (1836-1907)
Je l'aperçus près d'un râtelier ; il était occupé à découper un bonnet à poil pour en faire un couvre-oreilles.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Je vous écris bien à courir, et encore je profite de l'heure du déjeuner, et je suis sur le râtelier du grand mât.Pierre Loti (1850-1923)
Les canots se hâtent, s'amarrent aux échelles montant à pic le long du granit, comme un troupeau de bêtes, la tête pressée vers le râtelier.Marc Elder (1884-1933)
La jolie toilette de bal, société, ma mie, et que ce râtelier te va mieux que ta double rangée de dents déchaussées.Jules Claretie (1840-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RASTELIER » s. m.

Ce qui sert dans les escuries & dans les estables à mettre le foin, ou le fourrage, afin que les chevaux ou les bestiaux le tirent au travers des bastons à claires voyes qui le composent. Les rasteliers des escuries du Roy sont faits en forme de balustrade de menuiserie.
 
RASTELIER, se dit aussi de ces pieces de menuiserie qui sont dans les Greffes ou Estudes des Procureurs, pour y pendre des sacs à des crocs qui sont en saillies ; ou de ceux qui sont dans les corps de garde, & dans les magasins d'armes, où on pose les mousquets & les hallebardes ; & enfin de ceux où les Artisans posent & attachent leurs outils.
 
On appelle proverbialement deux rangées de dents bien complettes, un beau rastelier, soit pour dire qu'elles mangent bien, soit pour dire qu'elles sont belles. On dit aussi, qu'on a mis le rastelier trop haut à quelqu'un, pour dire, qu'il ne peut atteindre à une affaire, parce qu'elle est trop chere, au delà de son pouvoir.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020