repaire

définitions

repaire ​​​ | ​​​ nom masculin

Lieu qui sert de refuge aux bêtes sauvages. ➙ antre, tanière.
Refuge (notamment d'individus dangereux). Un repaire de brigands.

synonymes

repaire nom masculin

tanière, gîte, terrier, antre (littéraire), retraite (littéraire)

refuge, abri, asile, cachette, nid

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je vous somme de me dire en quel repaire je suis, et quels animaux vous êtes ?Pétrus Borel (1809-1859)
Trop amusant, celui-là ; il sait une anecdote sur le compte de chacun ; mais, si on le croyait, la société ne serait plus qu'un repaire de brigands.Jean de la Brète (1858-1945)
Au milieu d'un chaos de rochers noirs s'ouvre une grotte assez profonde, que la légende dit avoir servi autrefois de repaire à des brigands.Henry de Graffigny (1863-1934)
En passant près du repaire de l'ours, ils firent beaucoup de bruit et imitèrent les aboiements des chiens.Pamphile Le May (1837-1918)
Ses rives sont couvertes d'une épaisse forêt de roseaux, de saules et d'autres arbustes qui servent de repaire à une foule de sangliers, d'onces, de chacals, de lièvres et d'oiseaux.Volney (1757-1820)
A cet effet ils ont ci-devant équippé des navires pour chercher le repaire ordinaire de ces monstres.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Ou lion blessé celle d'un frais repaire ; – il me semble, à votre regard, que vous seriez assez tenté de revenir sur vos pas pour entr'ouvrir les entrailles du chasseur.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Désespérée de me trouver dans un pareil repaire, j'ai fait mille efforts pour m'en échapper, et j'ai été assez heureuse pour y réussir.Louis Constant Wairy (1778-1845)
La nuit est profonde : quelques rares lampions au pétrole nous servent de points de repaire.Ernest Michel (1837-1896)
Elle menaçait même, de déloger les associés de leur repaire et d'en faire expéditive justice.Georges Eekhoud (1854-1927)
Las, trop éloigné du repaire, il chercha une retraite où il pût se repaître à l'ombre.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Le magistrat écouta gravement les rapports des plaignants et promit qu'il opérerait le jour même une visite domiciliaire dans ce « repaire de monstruosités ».Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
C'était, cette chambre de domestique, une cellule de moine et je ne sais quel repaire d'alchimiste.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Dès l'aube, il est rentré dans son repaire où il dort, accroché à la voûte.René Martin (1846-1925)
Seulement, sitôt rentrés, je lui mettrai sous les yeux tous les détails de ma longue enquête, et, de gré ou de force, je le tirerai de ce repaire.Alphonse Daudet (1840-1897)
D'autres maisons, commencées à peine, étaient barrées de palissades, dans la crainte que les caves ne devinssent le repaire de tous les bandits du pays.Émile Zola (1840-1902)
Me crois-tu donc naïf à ce point de me hasarder sans précautions dans ton repaire ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Les âmes sensibles, – il en restait encore quelques unes dans ce repaire de loups, – s'étaient calmées en apprenant que la dame et la demoiselle étaient en sûreté.Henry Gréville (1842-1902)
Quand elle fut placée dans ce repaire, on lui enseigna en peu de mots sa nouvelle profession.Jules Janin (1804-1874)
L'aguara ne sort que la nuit, et, le matin venu, il rentre dans son repaire.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REPAIRE » s. m.

Retraitte de bestes farouches & malfaisantes. Les cavernes sont les repaires des lions & des ours. On dit aussi un fauçon de repaire, qui est vieux & hagard, qui a été long-temps à soy. On dit aussi le repaire d'une compagnie de perdrix.
 
REPAIRE, se dit aussi des retraittes de voleurs, Sorciers, & autres gens mal-vivants. Cette hostelerie escartée est un repaire de brigands, un couppe-gorge. Ce vieux chasteau deshabité est un repaire de Sorciers.
 
REPAIRE, en termes d'Artisans, est une marque que les Ouvriers font sur les pieces d'un ouvrage qui se demontent ou se desassemblent, afin de les remettre chacune à leur place, quand il est besoin ; ce qui fait le même effet que les renvois en matiere d'escriture. Ce mot en ce sens vient du Latin reperire, parce qu'il sert à retrouver l'endroit où chaque piece doit être placée.
 
REPAIRE, se dit aussi des marques qui se font sur les tuyaux d'une lunette à longue veuë, afin de les allonger ou restrecir pour les mettre à leur point convenablement à la portée de la veuë de celuy qui s'en sert ordinairement.
Drôles d'expressions Être fleur bleue Être fleur bleue

Pourquoi est-on « fleur bleue » quand on lit des romans à l’eau de rose ?

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 25/05/2021