Email catcher

repaire

Définition

Définition de repaire ​​​ | ​​​ nom masculin

Lieu qui sert de refuge aux bêtes sauvages. ➙ antre, tanière.
Refuge (notamment d'individus dangereux). Un repaire de brigands.

Synonymes

Synonymes de repaire nom masculin

tanière, gîte, terrier, antre (littéraire), retraite (littéraire)

refuge, abri, asile, cachette, nid

Exemples

Phrases avec le mot repaire

La caverne a aussi servi de repaire, après un mystérieux cambriolage, puisqu'on y a retrouvé de nombreux objets qui avaient été volés dans une maison.Ouest-France, 02/10/2020
Justement, c'est à son tour de faire visiter son repaire.Ouest-France, Roselyne SÉNÉ, 03/10/2019
Entre les pauses gourmandes et les apéros marins, les festivaliers étaient nombreux à profiter des animations et du repaire des moussaillons installé pour les enfants.Ouest-France, Charlotte BOUVIER, Romane LHÉRIAU, 21/08/2021
Enfin, l'hôtel peut devenir un repaire d'invidus aux activités répréhensibles, sans que son propriétaire en soit averti.Le Moyen Age, 2002, Jean-Louis Picherit (Cairn.info)
Résultat : la ville est devenue un repaire de tintinophiles !Ouest-France, Clémence Olivier, 25/12/2017
Du repaire proprement éthique des personnalités, la politique a besoin.Lignes, 2017, Pierre-Damien Huyghe (Cairn.info)
De nos jours, les cayes sont, en général, le repaire des contrebandiers.Joseph de Bonnefoux (1782-1855)
Quand il a trouvé le repaire de l'ours, il va se poster avant l'aube à quelque distance de ce repaire et attend.Charles Buet (1846-1897)
Installé dans son repaire, son nouveau repère, il entame un curieux confinement, un an avant nous tous.Ouest-France, 31/03/2021
La position de ce burg, le repaire du noble frank, n'est-elle pas bien choisie ?...Eugène Sue (1804-1857)
Pour transmettre les codes, on utilise des pigeons, parachutés dans une caisse au-dessus d'un repaire de résistants.Ça m'intéresse, 01/06/2017, « Comment la radio nous a changé la vie ? »
L'aguara ne sort que la nuit, et, le matin venu, il rentre dans son repaire.Jules Verne (1828-1905)
Ils vivent en dehors de la société des hommes et ne sortent de leur repaire souterrain qu'au crépuscule.Études sur la mort, 2011, Thierry Jandrok (Cairn.info)
Il n'est en effet pas un seul enfant en âge de se déplacer qui n'entre tous les jours dans ce repaire/repère de professionnels.Empan, 2021, Sindy Boulanger, Alexandre Hugues (Cairn.info)
Ils préparent leur nouveau repaire pour préparer des lendemains qui chantent.Ouest-France, 22/05/2018
Il est repaire en tant que lieu refuge protecteur des agressions extérieures mais aussi repère affectif, historique, mémoriel.Gérontologie et société, 2012, Jean-Michel Caire, Frédéric Morestin, Arnaud Schabaille (Cairn.info)
Mercredi, pour ce premier café repaire, une quinzaine de participants a assisté à une conférence sur l'ufologie.Ouest-France, 14/01/2017
Combien de « lieux incultes, sans chemins, repaires de bêtes fauves », défrichés de leurs mains, fécondés de leurs sueurs, devenant des sources de richesse agricole !Oscar de Poli (1838-1908)
La nuit est profonde : quelques rares lampions au pétrole nous servent de points de repaire.Ernest Michel (1837-1896)
Depuis, la station est devenue le repaire des puristes du ski et de la nature.Humanisme et Entreprise, 2010, Maud Tixier (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de REPAIRE s. m.

Retraitte de bestes farouches & malfaisantes. Les cavernes sont les repaires des lions & des ours. On dit aussi un fauçon de repaire, qui est vieux & hagard, qui a été long-temps à soy. On dit aussi le repaire d'une compagnie de perdrix.
 
REPAIRE, se dit aussi des retraittes de voleurs, Sorciers, & autres gens mal-vivants. Cette hostelerie escartée est un repaire de brigands, un couppe-gorge. Ce vieux chasteau deshabité est un repaire de Sorciers.
 
REPAIRE, en termes d'Artisans, est une marque que les Ouvriers font sur les pieces d'un ouvrage qui se demontent ou se desassemblent, afin de les remettre chacune à leur place, quand il est besoin ; ce qui fait le même effet que les renvois en matiere d'escriture. Ce mot en ce sens vient du Latin reperire, parce qu'il sert à retrouver l'endroit où chaque piece doit être placée.
 
REPAIRE, se dit aussi des marques qui se font sur les tuyaux d'une lunette à longue veuë, afin de les allonger ou restrecir pour les mettre à leur point convenablement à la portée de la veuë de celuy qui s'en sert ordinairement.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.