répudier

 

définitions

répudier ​​​ verbe transitif

(dans certaines civilisations) Renvoyer (son épouse) en rompant le mariage selon les formes légales et de manière unilatérale.
littéraire Rejeter, repousser (un sentiment, une idée, etc.). Répudier ses engagements. ➙ renier.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je répudie

tu répudies

il répudie / elle répudie

nous répudions

vous répudiez

ils répudient / elles répudient

imparfait

je répudiais

tu répudiais

il répudiait / elle répudiait

nous répudiions

vous répudiiez

ils répudiaient / elles répudiaient

passé simple

je répudiai

tu répudias

il répudia / elle répudia

nous répudiâmes

vous répudiâtes

ils répudièrent / elles répudièrent

futur simple

je répudierai

tu répudieras

il répudiera / elle répudiera

nous répudierons

vous répudierez

ils répudieront / elles répudieront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ces idées n'étaient pas seulement accueillies par des jeunes gens prompts à répudier le passé et à s'engouer des nouveautés.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Si j'étais coupable, il fallait commencer par me répudier, et si je ne l'étais pas, il ne fallait pas faire le généreux.George Sand (1804-1876)
Si les idées nouvelles doivent lui servir, il les comprend et les utilise ; mais il ne se hâte pas de répudier les anciens usages, il leur superpose des procédés nouveaux.Camille Jullian (1859-1933)
Sans répudier les obligations de l'alliance, il s'en délia subrepticement et aima mieux transgresser sa parole que de la redemander.Albert Vandal (1853-1910)
Nous ne vous demandons plus de répudier votre femme : continuez à être pour elle ce que vous avez été jusqu'ici ; mais prenez-en une seconde qui puisse vous donner des enfants.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je me flattais de le répudier quand ma passion serait assouvie, et je ne songeai plus qu'à l'assouvir.George Sand (1804-1876)
La qualité de citoyens français, qu'on leur imposait sans qu'ils l'eussent souhaitée, les mettait dans la nécessité de répudier sur l'heure toutes leurs femmes, excepté une.Hugues Le Roux (1860-1925)
Nous l'ignorons ; dans tous les cas, il accueillit les ouvertures à lui faites et se décida à répudier la suzeraineté fatemide pour laquelle il avait combattu jusqu'alors.Ernest Mercier (1840-1907)
Il n'y avait pour tout le monde qu'un embarras, celui de remettre en usage des mots qu'on avait proscrits, d'en répudier d'autres qu'on avait adoptés avec enthousiasme.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le génie et la poésie ont aussi une famille qu'il n'est pas permis de répudier.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et puis, tant d'histoires d'amour sont nées de la jarretière qu'il serait dommage de la répudier.Pierre de Lano (1859-1904)
Je dis plus ; j'affirme que s'il y a un principe caché dessous, c'est un principe que tout le monde est convenu de répudier comme désastreux et ruineux.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Si la femme a consenti, son mari doit la répudier, ou payer une amende égale à celle du coupable et il ne sera plus écouté comme témoin.Joseph Vilbort (1829-1911)
Nous voyons bien la mine de quelques supérieurs, mais ils n'oseront répudier tant d'années de gloire.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il avait déjà retiré les profits de l'alliance et, à part soi, il était décidé à en répudier les obligations.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Mais, parmi les autres amis du peuple arverne, beaucoup n'attendaient sans doute que l'heure du danger pour répudier l'obéissance.Camille Jullian (1859-1933)
Carrel refusait, comme une « lâcheté », de « répudier ces hommes audacieux, indisciplinés, que le ministère qualifiait d'anarchistes, de républicains », mais qu'on avait trouvés « entreprenants, intrépides, au jour du danger ».Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Dès qu'elle aura recueilli tous les bénéfices de l'alliance, ne va-t-elle point en répudier les obligations ?Albert Vandal (1853-1910)
Animé à la poursuite d'un tel but, peu lui importaient de nouvelles vies à sacrifier, des crises à soulever, des engagements à répudier, une politique traditionnelle à démentir.Albert Vandal (1853-1910)
Le prince est trop bon prince pour me répudier à cause de ma naissance : mon père était chiffonnier, mais il a vécu en homme libre, c'est un titre de noblesse.Arsène Houssaye (1815-1896)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REPUDIER » v. act.

Abandonner une femme legitime, rompre l'engagement de mariage qu'on a avec elle. Les Payens, les Infideles & les Heretiques repudient les femmes, & en espousent d'autres. Les Jurisconsultes marquent les cas où l'on peut repudier une femme. Les Catholiques ne peuvent repudier leurs femmes en aucun cas pour rompre le lien de mariage ; leur divorce n'aboutit qu'à une separation de biens & d'habitation.
 
REPUDIER, se dit aussi en pays de Droit Escrit, des testamens & des successions, quand on ne veut pas se porter pour heritier, accepter une succession ou quelque legs. En pays Coustumier on dit renoncer à une succession, à un legs.
 
REPUDIÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020