roi

 

définitions

roi ​​​ nom masculin

Chef souverain (homme) de certains États (➙ royaume), accédant au pouvoir par voie héréditaire (➙ dynastie). Le roi et la reine. —  Le Roi-Soleil, Louis XIV. —  Les Rois mages*. La fête des Rois. ➙ épiphanie. Tirer les rois, se réunir pour manger la galette* des rois.
locution Heureux comme un roi, très heureux. —  Morceau de roi, de choix.
en apposition (invariable) Bleu roi : bleu très vif.
Homme qui règne quelque part, dans un domaine. —  Personne qui a la maîtrise (d'un secteur économique). Les rois du pétrole. ➙ magnat.
Chef, représentant éminent (d'un groupe ou d'une espèce). Le roi des animaux, le lion. —  familier Le plus grand. Le roi des imbéciles, des cons.
Pièce la plus importante du jeu d'échecs. Échec au roi. —  Carte à jouer figurant un roi.
 

synonymes

roi nom masculin

monarque, souverain, empereur, [Égypte] pharaon, [en Iran] schah, [Russie] tsar

magnat, baron, grand manitou (familier), grand sachem (familier)

numéro un, leader

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était, il est vrai, un roi sans courtisans, mais entouré d'amis ; les hommages qu'on lui rendait étaient dictés par le cœur.Gaston Maugras (1850-1927)
Une jeune paysanne, fraîche et piquante comme un fruit sauvage, s'était trouvée sur le passage du roi.André Le Glay (1785-1863)
Au surplus, aucune de ces idées n'avait été discutée dans le conseil tumultueux, où roi, princes, généraux, ministres, délibéraient sur les opérations de la prochaine guerre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le roi augmente tous les fonds destinés à créer des ateliers de charité dans les campagnes ou à venir en aide aux indigents, et souvent il en établit de nouveaux.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Ce n'est pas un consommateur-roi que l'on fait, mais, une fois de plus, un consommateur-dupe.Europarl
Cette marque était faite avec l'extrémité ardente du sceptre que le roi des ténèbres portait à la main, ou bien avec une de ses cornes.Paul Lacroix (1806-1884)
S'il vient des courriers, le roi se retire un moment pour lire ses lettres, et puis revient.Madame de Sévigné (1626-1696)
Le roi et ses ministres furent d'abord insinués dans des chemises et des caleçons de tricot collants.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Dans le fait, la connaissance que le roi possédait des faibles de la nature humaine l'avait trompé en cette occasion.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Mais le roi préférait ne pas dormir, et, pour se tenir éveillé, il discourait toute la nuit avec chacun de ses compagnons, à tour de rôle.André Le Glay (1785-1863)
Les microphones perfectionnés que le roi avait à sa disposition, étaient réglés de façon à apporter dans ce souterrain les bruits les plus lointains de la vie terrestre.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Cependant ni le roi, ni les grands vassaux, ne sont assez forts pour obtenir une victoire décisive et complète.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Je ne sais si je ne vous ai pas parlé de quelques-unes de vos lettres au roi, mais je les admire toujours.Madame de Sévigné (1626-1696)
Il s'agit donc de savoir si le roi soupera ou non ; car, s'il ne soupe pas, la main n'écrira pas.Armand Gasté (1838-1902)
Sans aucun doute, la défaite du roi les affecte profondément ; mais ce qui les tourmente par-dessus tout, c'est la crainte de ne pas souper.Armand Gasté (1838-1902)
Le peuple vint en foule saluer le jeune roi que depuis si long-temps appelaient tous ses vœux, et le combla de mille bénédictions.Adolphe Thiers (1797-1877)
Elle fut reçue avec la vénération due à l'envoyée du plus grand roi du monde ; mais elle retourna à la cour comme elle en était sortie.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Le roi trouve qu'il a déjà assez de sinécures autour de lui, et il résiste quelque temps.Gaston Maugras (1850-1927)
Peu nombreux au milieu d'un peuple entier qu'ils opprimaient, les barons furent obligés de se serrer autour du roi.Jules Michelet (1798-1874)
Lui, qui s'entend si bien en flatteries, n'a garde d'oublier celle qui est toute-puissante dans l'esprit du roi.Gaston Maugras (1850-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ROY » s. m.

Souverain, Maistre absolu. C'est la qualité qu'on donne à Dieu, qui est le Roy, le souverain Createur du ciel & de la terre, le Roy des Rois. On a donné à JESUS-CHRIST sur la terre la qualité de Roy des Juifs.
 
ROY, signifie aussi, Monarque qui commande seul & souverainement à une region de la terre. Les Grecs appelloient le Roy de Perse, le Grand Roy. Les Europeans regardent le Roy de France comme le Roy le plus grand & le plus puissant de l'Europe. On l'appelle le Roy tres-Chrestien. Le Roy Louïs XIV. est le plus grand Roy qui ait été depuis l'établissement de la Monarchie. Le Roy d'Espagne est appellé le Roy Catholique. Le Roy des Romains, est un Prince designé Empereur, qui est une espece de Coadjuteur à l'Empire. On a aussi appellé Roy le Seigneur d'Yvetot. Les Hongrois ont appellé autrefois leur Roy, le Roy Marie, pour effacer la honte que la loy du pays leur faisoit d'obeïr à une femme, comme remarque du Tillet.
 
ROY, se dit aussi des personnes qui sont de vaines images ou representations du Roy : comme celuy qu'on fait au jour des Rois, qu'on nomme le Roy de la féve. C'est celuy qui a trouvé la féve au gasteau dans sa part. On va faire les Rois, crier, Le Roy boit, en un tel lieu, pour dire, y faire la ceremonie de cette rejouïssance, qu'on celebre en l'honneur de la Feste des Rois ou de l'Epiphanie, qui est pourtant une imitation des Saturnales des Payens, parce qu'en quelques lieux on mettoit un enfant sous la table qui representoit Apollon, pour le consulter comme un oracle sur la distribution du gasteau, en criant Phoebe Domine. Tacite parle aussi des Rois des Festins, qui se faisoient dans les Festes Saturnales, & qui s'élisoient au sort des dez, qui avoient droit de commander tout ce qui leur plaisoit. On appelle aussi Roy, celuy qui doit payer pour tous les autres un repas qu'on a joué ; & on dit alors qu'on a fait un Roy. On appelle aussi le Roy du bal, celuy qui en fait les frais, & qui danse la premiere courante. Un Roy de theatre, est un Roy en representation, ou un Roy qui laisse toute son autorité entre les mains de ses Ministres.
 
ROY, se dit aussi entre les animaux, de celuy qui est le plus excellent en leur espece. Le lion est appellé le Roy des animaux, à cause de son courage. Le phenix est le Roy des oiseaux, à cause de sa rareté, qui est encore plus grande qu'on ne pense. Le basilic est appellé le Roy des serpens, à cause qu'il tuë de ses regards, à ce que disent les Naturalistes, qui ne l'ont jamais veu. Les abeilles ont aussi leur Roy, qu'on dit être femelle & sans aiguillon.
 
ROY, se dit aussi de ce qui est excellent en chaque chose, de ce qu'on veut louër. Cet homme a mille bonnes qualitez, c'est le Roy des hommes. Voilà un manger de Roy, un plaisir de Roy, pour dire, excellent. Quand ce seroit pour le Roy, il ne seroit pas plus chaud, il ne seroit pas meilleur. C'est un homme qui a un coeur de Roy, qui est vaillant, liberal, magnifique, qui fait une dépense de Roy, qui traitte en Roy, c'est à dire, fort bien.
 
ROY, se dit aussi au jeu des Cartes, des quatre premieres peintures ; & on appelle ironiquement un jeu de cartes, le livre des Rois. Aux Eschecs le Roy est la principale piece du jeu, à qui il faut donner eschec & mat pour gagner. On dit aussi, qu'aux eschecs les fous sont les plus prés des Rois, pour monstrer qu'il n'est pas nouveau que les fous ayent souvent l'oreille du Roy, la faveur du Roy.
 
Pied de Roy, pouce de Roy, c'est la mesure publique des longueurs, sur laquelle on estalonne les autres. Le pied de Roy a 12. pouces. Le pouce de Roy a 12. lignes, ou grains d'orge. Voyez Pied.
 
ROY, se dit aussi en plusieurs phrases qui regardent la personne, ou le service du Roy. On appelle Maison du Roy, non pas seulement son Palais, mais tous ses Officiers qui servent à sa Cour, & qui sont couchez sur l'Etat. A la Guerre on appelle la Maison du Roy, tous les gens de guerre qui servent à sa garde, tant cavalerie qu'infanterie. En general on dit, Aller servir le Roy, pour dire, S'enroller, prendre parti dans ses troupes. La Justice s'exerce sous le nom & l'autorité du Roy, sous les ordres du Roy, de par le Roy. Tous les Officiers Royaux de Judicature s'appellent Conseillers du Roy, même les Notaires & les Secretaires. On dit que les choses saisies sont mises sous la main du Roy & de Justice. Les Edits & Declarations du Roy, arrest du Conseil d'Etat du Roy, donné le Roy étant en son Conseil. On appelle dans les prisons le pain du Roy, celuy qui est pris sur le fonds des amendes, que le Roy donne pour la subsistance des prisonniers qui n'ont pas le moyen de se nourrir. On n'entend dans les rejouïssances que des cris de Vive le Roy. On appelle dans un siege le quartier du Roy, celuy ou est campé le General. On appelle dans les grandes maisons, ou dans les hosteleries, la chambre du Roy, celle où il a couché une fois en allant par pays.
 
ROY, se dit figurément en Morale. Un Stoïque dit, que le sage est son Roy, pour dire, qu'il est maistre de ses passions.
 
ROY, s'est dit aussi autrefois de celuy qui étoit le superieur, le premier, ou le Juge en quelque Corps & Compagnie. Ainsi on appelloit le Roy des Merciers, celuy qui avoit l'oeuil sur les poids, aunes & mesures des Marchands : le Roy des Barbiers, celuy qui avoit droit de visite sur les autres : le Roy des Arbalestriers, celuy qui étoit le premier des Maistres. On trouve des Lettres Patentes du Roy Charles VI. de l'an 1411. qui portent, qu'il a receu la supplication des Rois, Connestable & Maistres de la Confrairie des 60. Arbalestriers de Paris. Il y avoit aussi un Roy de la Basoche pour les Clercs ; un Roy des Arpenteurs, &c. Il y a encore maintenant un Roy des Violons, qui est le Chef de la Maistrise. Aux Jeux Floraux on appelloit le Roy des Poëtes, celuy qui avoit emporté le prix, & qui l'année suivante jugeoit des Poësies des autres. Il y a eu aussi un grand Officier à la Cour qu'on nommoit Roy des Ribauds. Il est expliqué à Ribaud.
 
Le Roy d'armes étoit autrefois un Officier fort considerable dans les armées & dans les grandes ceremonies. Il commandoit aux Herauts. Il presidoit à leur Chapitre, & avoit jurisdiction sur les Armoiries. Quelques-uns disent que ce fut Clovis qui institua ces sortes d'Officiers, & qui les baptiza du nom de son cri, St. Denys Montjoye. D'autres disent que ce fut Dagobert. La Colombiere pretend que ce fut le Roy Robert, & que le premier qui eut cette Charge, fut un nommé Robert Dauphin, noble & vaillant Chevalier. Charlemagne les appella Compagnons des Rois, & les receut entre ses principaux Conseillers. Leur établissement en cette Charge se faisoit avec de grandes ceremonies, qui parce qu'elles sont curieuses, seront icy rapportées. Celuy qui étoit éleu par le Chapitre des Herauts, étoit presenté au Roy, qui luy donnoit des habits royaux d'escarlate fourrez de menu vair, qu'il luy faisoit vestir par ses Valets de Chambre. Ensuite il étoit conduit par le Connestable, & plusieurs Chevaliers, & tous les Herauts & Poursuivans d'Armes deux à deux, jusqu'au lieu où le Roy devoit entendre la Messe. Là on le plaçoit devant l'autel dans une chaise sur un tapis velu, ayant à ses deux lez ou costez des Chevaliers qui portoient les honneurs, comme la couronne, la cotte d'armes & l'épée. Le Roy arrivé, luy faisoit faire serment sur les Evangiles, & luy donnoit le cri de Mont-joye St. Denys, avec plusieurs articles concernans ses fonctions. Ensuite le Roy le faisoit Chevalier, en luy donnant l'épée qu'il luy faisoit ceindre par le Connestable, & le Roy luy mettoit sa cotte d'armes, luy accrochoit à la poitrine le blason émaillé des Armes de France, & luy mettoit la couronne sur la teste. Puis le Roy d'armes étoit assis dans la chaise du Roy vis à vis de luy pendant le service, & le Roy le faisoit disner au bas bout de sa table, & servir par ses mêmes Officiers. Il luy faisoit un grand present dans une couppe d'or, & ensuite il étoit reconduit en son Hostel avec la couronne sur la teste & la cotte d'armes sur l'habit royal par deux Mareschaux de France & plusieurs Chevaliers en grande ceremonie. Voyez dans Louvan Geliot plusieurs autres particularitez.
 
Le Roy d'armes Mont-joye a l'avantage de tenir le premier rang sur les autres Rois d'armes des Marches ou Provinces, lesquels avoient sous eux chacun des Herauts & deux Poursuivans, qui composoient un College, dont le Chapitre se tenoit à Paris en l'Eglise du Petit St. Antoine. Il est distingué des autres par sa cotte d'armes de velours violet cramoisi, ornée devant & derriere de trois grandes fleurs de lis en broderie d'or, surmontées & couvertes d'une couronne royale frangée & galonnée d'or ; sur la manche droite trois fleurs de lis, & le nom & titre de Mont-joye écrit en broderie d'or, & Roy d'armes de France sur la gauche. Anciennement il portoit sur sa poitrine un camayeu ou émail de cristal rehaussé d'or, garni & bordé de pierreries fines, où étoient peintes les armes du Roy. A present il porte un cordon large, d'où pend une medaille d'or avec l'effigie du Roy. Son bonnet est une toque de velours noir avec un cordon d'or semé de deux rangs de perles, & des touffes ou aigrettes de heron. Il porte à la main droite un sceptre couvert de velours violet semé de fleurs de lis d'or en broderie, orné au bout d'une fleur de lis massive, chargée d'une couronne royale de même. Favin dit que la cotte d'armes des Rois d'armes de Province étoit appellée tunique, ayant les manches courtes & arrondies par enbas, sur lesquelles étoient marquez les noms de leurs Provinces.
 
Les Rois d'armes ont eu divers noms en divers lieux. Celuy du Roy d'armes de France s'appelloit Mont-joye Saint Denys. Celuy de l'Empereur est appellé Arche-Roy, qui est creé par l'Empereur, aprés que le Marquis du Saint Empire le luy a nommé. Celuy du Roy d'Espagne s'appelle Toison d'or, à cause de l'Ordre de la Toison dont le Roy d'Espagne est le Chef. Jean de St. Remy fut le premier Roy d'armes sous le nom de Toison d'or, qui a laissé un Traitté de l'an 1463. où il rapporte les Ordonnances faites par les anciens Ducs de Bourgogne sur les Armoiries.
 
En Angleterre il y a trois Rois d'armes, nommez Jarretiere, Clarence, & Norroy. En Ecosse il est appellé Leon
 
Ils prennent aussi leurs noms des Ordres de Chevalerie, dont ils sont Rois d'armes, comme celuy du Roy Louïs XI. Mont St. Michel ; celuy des Ducs d'Orleans, Porc-Espic ; celuy d'Anjou, Croissant ; celuy de Bretagne, Hermines, &c.
 
Maintenant les Rois d'armes sont bien descheus de leur ancienne élevation & autorité. Le Grand Escuyer pretend que la qualité de Roy d'armes est comme annexée à sa Charge. Il en fait plusieurs fonctions, & en pretend les plus beaux droits. En la Cour des Ducs de Normandie les Rois d'armes s'appelloient Ducs d'armes.
 
ROY, se dit proverbialement en ces phrases. Un Dieu, un Roy, une Loy. On dit aussi, Souhait de Roy, fils & fille. On dit d'un homme de bonne maison, qu'il est noble comme le Roy : & on dit pour affirmer une chose, Cela est vray, ou le Roy n'est pas noble. On dit de celuy qui a obtenu une chose qu'il souhaittoit fort, Maintenant le Roy n'est pas son cousin. On dit parlant des choses qui sont hors d'usage, Cela estoit bon du temps du Roy Guillemot. On dit d'une assemblée tumultueuse, C'est la Cour du Roy Peto, où chacun est maistre. Voyez l'origine de ce proverbe à Maistre. On dit à table, quand on prend du sel avec les doigts, J'ay veu le Roy. On appelle, Joüer au Roy despouillé, quand plusieurs personnes sont aprés quelqu'un pour le piller, le ruiner, pour en tirer chacun sa piece. On dit, Aller où le Roy va à pied, pour dire, à ses necessitez. On dit, Qui aura de beaux chevaux, si ce n'est le Roy ? quand on s'étonne de voir un homme riche bien meublé. On dit, Qui mange la vache du Roy, à cent ans de là en paye les os, pour dire, que celuy qui a manié les deniers du Roy, qui a fraudé les droits du Roy, en est recherché tost ou tard. Pour se mocquer de celuy qui dit absolument, Je le veux, on répond, Et le Roy dit, Nous voulons. On dit d'un opiniastre qui s'est placé quelque part, qu'il n'en sortiroit pas pour le Roy. On dit, Au Royaume des aveugles les borgnes sont Rois, pour dire, que ceux qui ont le moins de defauts sont les plus estimables. On dit encore, Nous verrons cela avant qu'il soit trois fois les Rois, pour dire, dans quelque temps d'icy.
 
ROYAL, ALE, adj. & au pluriel Royaux. Ce qui regarde, ce qui concerne le Roy. On fait des prieres pour le Roy & toute la Maison, la Famille Royale, pour tous les Princes du Sang Royal. Le Frere du Roy s'appelle son Altesse Royale. La Duchesse de Savoye s'appelle Madame Royale. Il y a un fonds destiné pour l'entretien des Maisons Royales. Le Palais Royal. La Place Royale. Un Historiographe des Maisons Royales. Le Roy dans son Sacre est revêtu de ses ornemens royaux. On appelle aussi Lettres Royaux, les Lettres qui s'expedient en Chancelerie au nom du Roy. On a aussi appellé royaux d'or, plusieurs monnoyes ou écus qui portoient les armes de France. Ils ont été de divers poids, prix & caracteres. Les cinq florins de Florence valoient quatre royaux de France. Les Comtes de Provence ont eu aussi une monnoye qu'on appelloit royaux d'or couronnés. Un appartement royal, est une sale, antichambre, chambre, cabinet, & galerie. Ce mot vient du Latin regalis, comme Roy vient de Rex.
 
ROYAL, se dit aussi de tout ce qui est grand, pompeux, magnifique, excellent en son genre. Cette place est entourée de douze bastions royaux, c'est à dire, grands & forts. Ce Seigneur a fait une dépense royale à ce bâtiment ; il a l'ame royale & magnifique ; c'est un royal homme, il est fort accompli.
 
ROYAL, se dit aussi de tous les Officiers de Justice établis par le Roy, & des Sieges où elle se rend en son nom. Un Siege, un Bailliage Royal. Un Juge, un Notaire, un Sergent Royal. Les cas royaux & prevostaux sont ceux qui sont reservez aux Officiers Royaux, dont les Juges des Seigneurs ne peuvent pas connoître, comme rapt, fausse monnoye, &c.
 
On appelle Tresor Royal, ce qu'on appelloit autrefois l'Espargne, le lieu où toutes les finances du Roy sont apportées par tous les Receveurs Generaux ou Traittants. Les contraintes pour deniers royaux vont par corps. On a appellé droit royal, une taxe faite pour l'heredité des offices. La Chambre Royale, celle qui a été établie pour la reünion des Maladeries.
 
On appelle armée royale, celle qui est capable d'assieger une grande place, qui marche avec du gros canon. On pend un Gouverneur qui a eu la temerité de tenir dans une bicoque contre une armée royale.
 
On appelle Abbaye Royale, celle dont la fondation est faite par un Roy, ou par quelque Prince, auquel le Roy a succedé. Le Roy nomme à toutes les Abbayes de fondation royale.
 
Chant royal, est une ancienne Poësie où l'on observe les mêmes regles qu'à la Ballade, excepté que le sujet doit être grand & serieux. Le Chant royal est encore en usage aux Palinodes de Roüen.
 
À LA ROYALE. adv. A la mode, à l'imitation du Roy. Les barbes à la royale sont fort en vogue. On dit du boeuf à la royale, qui a certain assaisonnement.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020