seconder

 

définitions

seconder ​​​ | ​​​ verbe transitif

Aider (qqn) en tant que second. ➙ assister.
Favoriser (les actions de qqn ; qqch.). Seconder les projets de qqn.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je seconde

tu secondes

il seconde / elle seconde

nous secondons

vous secondez

ils secondent / elles secondent

imparfait

je secondais

tu secondais

il secondait / elle secondait

nous secondions

vous secondiez

ils secondaient / elles secondaient

passé simple

je secondai

tu secondas

il seconda / elle seconda

nous secondâmes

vous secondâtes

ils secondèrent / elles secondèrent

futur simple

je seconderai

tu seconderas

il secondera / elle secondera

nous seconderons

vous seconderez

ils seconderont / elles seconderont

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Par contre, il demanda au clergé de « le seconder », réclama de lui « quelque chose de plus que la soumission aux lois ».Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
L'ordre fut donné pour nous préparer un logement commode, et nous fûmes logés pendant plusieurs jours chez un riche marchand qui n'épargna rien pour seconder les intentions de son prince.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il y va de son intérêt autant que du nôtre, et il nous trouvera, sur tous les points, disposés à le seconder et à l'appuyer.Henri Welschinger (1846-1919)
Il faut pour seconder vos vues, si je les partage, que je sache votre opinion sur la vie mondaine que vous redoutez tant pour votre fille.George Sand (1804-1876)
Quand il a accepté cette mission, quand il vous a proposé de le seconder, vous a-t-il demandé de grands efforts, de grands sacrifices ?François Guizot (1787-1874)
Il n'avait pas encore de témoins ; mais, l'heure s'avançant, il trouva dans la caserne des amis disposés à le seconder.Henry Gréville (1842-1902)
Tenez-vous toujours en mesure de reconnaître les bonnes velléités et de les seconder : une bienveillance constante et toujours prête, sans association de responsabilité.François Guizot (1787-1874)
J'ai besoin que vous mettiez autant d'empressement à me seconder que je mettrai de zèle à remplir la tâche qui m'est imposée.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Je lui promis de seconder ses moindres vœux à cet égard, et depuis ce temps, je ne le vis plus....François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Trois bataillons d'infanterie étaient embarqués sur ces bâtiments de toutes sortes, pour seconder la bravoure de nos marins.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais alors il est difficile d'expliquer comment il a pu tolérer et seconder la coalition de tous les intérêts municipaux contre une seule industrie.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Cependant je dois dire que la princesse électorale n'en fit pas longtemps avec moi, et qu'elle avait une rare intelligence pour me seconder.George Sand (1804-1876)
Si même tu veux passer la frontière on s'offre à seconder tes efforts, pour y atteindre.Ernest Daudet (1837-1921)
Pour seconder tous ces préparatifs, on avait songé à se procurer de nouveaux moyens de finances.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mon silence lui a indiqué combien j'étais éloigné de le seconder, et enfin, grâce à moi, les dames qu'il accompagnait ont pu entrer.Maurice Fleury (1856-1921)
J'ai tâché, autant qu'il était en moi, de seconder son zèle pour le bien de l'humanité !Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Il était évident que je ne pouvais la seconder qu'en me faisant comprendre des acheteurs.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Qu'ils portent en ce cas tous leurs efforts pour seconder leurs amis plus favorisés par la chance.Henry de Graffigny (1863-1934)
Je pense qu'ils auront dû y trouver la franche expression du désir que j'ai toujours éprouvé de seconder les intentions du gouvernement du roi, en servant ici leurs intérêts.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Je ne pouvais douter que le roi n'eût à cœur de seconder le cabinet qu'il venait d'appeler.François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SECONDER » verb. act.

Servir de second, & aider à celuy qui fait quelque action. Ce General a de bons Officiers qui le secondent bien. Ce joüeur est bon à seconder, & n'est pas si fort à primer. Le ciel a secondé mes voeux. Cet homme ira loin, pourveu que la faveur le seconde. Je parleray le premier, promettez moy de me seconder. Cet enfaut ne seconde pas les bons desseins de son pere, c'est à dire, il y répond mal.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020