servir

 

définitions

servir ​​​ verbe transitif

Servir qqn.
S'acquitter d'obligations, de tâches envers (qqn, une institution à qui, à laquelle on obéit). Il a bien servi son pays, l'État. —  sans complément Être soldat. Servir dans l'infanterie.
(À titre de subordonné, etc.) Servir le prêtre pendant la messe (➙ servant). —  Servir qqn (comme domestique).
Servir qqn à table. —  Servir un client, lui fournir ce qu'il demande. —  ironique En fait d'embêtements, nous avons été servis ! ➙ gâter.
Aider, appuyer (qqn), en y employant sa peine, son crédit. Servir qqn ; servir les intérêts de qqn. Servir une cause. —  (sujet : chose) Être utile, favorable. Sa discrétion l'a servi. ➙ aider.
Servir qqch.
Mettre à la disposition de qqn pour tel ou tel usage. Servir un repas à qqn. Servir à boire. —  Mettre (la balle) en jeu (au Tennis, etc.); distribuer (les cartes). —  Servir une rente à qqn. ➙ allouer, verser.
Mettre (une chose) en état de se dérouler ou de fonctionner. Servir la messe. —  Servir un canon.
verbe transitif indirect
Servir à. Être utile à (qqn). Cela peut vous servir à l'occasion.
Être utile à, utilisé pour (qqch.). À quoi sert cet instrument ? Ne pleure pas, cela ne sert à rien.
Servir de. Être utilisé comme, tenir lieu de. Servir de modèle à qqn. Cela te servira de leçon.

se servir ​​​ verbe pronominal

Prendre ce dont on a besoin. Servez-vous du vin, de vin.
Se servir de, utiliser. Se servir d'un outil. Se servir de son expérience. —  Se servir de qqn, l'utiliser ; l'exploiter.
passif Être servi. Ce vin doit se servir très frais.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je sers

tu sers

il sert / elle sert

nous servons

vous servez

ils servent / elles servent

imparfait

je servais

tu servais

il servait / elle servait

nous servions

vous serviez

ils servaient / elles servaient

passé simple

je servis

tu servis

il servit / elle servit

nous servîmes

vous servîtes

ils servirent / elles servirent

futur simple

je servirai

tu serviras

il servira / elle servira

nous servirons

vous servirez

ils serviront / elles serviront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il pourrait en outre peut-être servir à déblayer certaines maisons qui se sont effondrées et obstruent actuellement les rues.Europarl
Nous estimons que la proposition de 0,5 pour cent est beaucoup trop élevée, mais qu'elle peut servir de point de départ à une future réduction.Europarl
Nous avons par principe ancré les ports maritimes et fluviaux comme points de jonction dans les réseaux transeuropéens, c'est-à-dire, qu'ils doivent servir de nuds entre les autres liaisons transeuropéennes.Europarl
De plus, je crois que le caractère exhaustif de cet accord peut servir de référence pour les futurs accords conclus avec d'autres pays.Europarl
Dès lors, la croissance démographique ne devrait pas servir d'alibi pour refuser l'octroi des aides nécessaires et des préférences commerciales indispensables.Europarl
C’est un résultat très bien équilibré qui pourra servir de base solide aux futurs travaux.Europarl
Il ne dit pas non plus quelle partie du budget devrait servir à financer cette compensation.Europarl
Procéder à une réduction drastique du nombre de programmes thématiques est justifié, vouloir servir la quasi totalité des intérêts particuliers ne peut se justifier.Europarl
Ces perspectives financières manquent dramatiquement d’ambition pour l’avenir du projet européen et ne font que servir l’intergouvernementalisme.Europarl
Nous constatons dans le même temps qu'il n'y a pas de réelle évaluation des précédentes actions innovatrices qui pourraient servir de base à notre future programmation.Europarl
Je crois qu'une ordonnance de saisie peut servir, au terme de la procédure judiciaire, de mesure d'exécution en vue d'une décision d'exequatur définitive.Europarl
Les achats publics avant commercialisation réduisent la marge d'erreur et devraient donc servir comme un moyen innovant.Europarl
À mon avis, l’initiative actuelle est destinée à servir d’incitation à investir davantage dans le transport intermodal pour les entreprises et le secteur des transports.Europarl
Nous ne pouvons pas nous en servir par exemple à des fins de développement économique et industriel.Europarl
Ce budget ne doit pas nous servir à d'abord faire prospérer l'économie européenne, ce qui serait irresponsable, mais à aider les populations.Europarl
Cette politique est utilisée pour servir les intérêts de l’oligarchie colombienne, alors que la situation du peuple ne fait que s’aggraver.Europarl
Nous avons compris que les hormones ne doivent pas servir d'accélérateur de croissance et n'ont pas à se trouver dans l'alimentation animale.Europarl
La troisième possibilité serait d'imposer au demandeur de licence de servir au même tarif l'ensemble du territoire.Europarl
Ces derniers doivent aussi servir les projets qui ne sont pas directement viables commercialement sur le court terme (financements conjoints afin d'éliminer les « îlots énergétiques ».Europarl
Certes, un report de cette proposition est une bonne chose si cela peut servir à la bétonner.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SERVIR » v. act. & quelquefois neut.

Porter honneur, respect & affection à quelqu'un. Il faut servir Dieu, l'adorer ; servir la Vierge & les Saints. Servir à Dieu, c'est regner. On ne peut servir à deux maistres, à Dieu, & au monde.
 
SERVIR, se dit aussi dans les ceremonies sacrées. Servir & répondre à la Messe. Qui sert à l'Autel, doit vivre de l'Autel.
 
SERVIR, se dit aussi à l'égard du Roy & de la Republique. Aller servir le Roy, c'est s'enroller, prendre parti dans les trouppes. Cet Officier a servi tant de campagnes. Il va servir sur mer. Il va servir en Flandres, en Italie. Il a servi d'Aide de Camp, de Brigadier, de Major. On condamne un criminel à servir tant de temps le Roy dans ses galeres.
 
On le dit aussi dans la Robbe. Cet Ambassadeur a bien servi dans un tel Traitté, celuy-là dans une telle Intendance.
 
SERVIR, se dit aussi en parlant des témoignages d'amitié qu'on donne à son prochain, à ses amis, des bons offices qu'on leur rend. Un homme n'est bon à rien, s'il ne sçait servir ses amis de sa bourse, de son sang, de son credit. On dit entre gens d'épée, qu'un homme a servi un autre, quand il a été son second en un duel. On dit qu'un Rapporteur a bien servi une partie, quand il a si bien tourné son procés, qu'il le luy a fait gagner, quoy qu'il fust douteux.
 
On dit d'un Banquier, qu'il en a bien servi un autre, pour dire, qu'il l'a bien assisté de son argent, que sans luy il auroit fait banqueroute. Servir la passion de quelqu'un, c'est luy aider a la satisfaire.
 
SERVIR, se dit plus particulierement de l'esclavage, de la domesticité. Cet homme est bien servi, il a plusieurs domestiques, plusieurs esclaves. Il faut donner recompense à ceux qui ont bien servi. Il sert en qualité de Maistre d'Hostel, de Secretaire, de Laquais, de Cocher, de Palfrenier. On dit d'un valet à tout faire, qu'il sert à tout, à la chambre & à la cuisine.
 
SERVIR, se dit aussi de l'attachement qu'un homme a auprés d'une Dame, dont il tasche d'acquerir les bonnes graces. Ce cavalier sert cette maistresse depuis dix ans, pour dire, il luy fait l'amour.
 
Servir & perserverer,
 
C'est assez se declarer.
 
SERVIR, se dit aussi absolument, pour dire, Couvrir la table. Les Maistres d'Hostel servent l'épée au costé. On a servi, il n'y a qu'à se mettre à table. On a servi les entrées, le rost, le dessert. La table de ce General est toûjours bien servie.
 
SERVIR, se dit aussi de quelque morceau qu'on presente à table par civilité. Il m'a servi une aisle de perdrix, une part de cette tourte. Ce galant ne s'amuse qu'à servir, & ne mange point.
 
SERVIR, se dit en ce sens figurément. J'étois sur le point de faire condamner mon debiteur, mais il m'a servi de Lettres d'Estat, de Lettres de respit, d'une quittance fausse. Ce chicaneur m'a servi un plat de son mestier. Quand j'ay accusé une quinte major, il m'a servi d'une sixiéme.
 
SERVIR, se dit aussi au jeu de paume, pour dire, Joüer le premier une bale, la faire couler sur le toit. Ce sont d'ordinaire les seconds qui ont le soin de servir.
 
SERVIR, se dit aussi des animaux & des choses inanimées qui sont propres à quelque chose. Un compas sert à faire des cercles. Une plume sert à écrire. Un astrolabe sert à prendre la hauteur des astres ; une boussole à conduire un vaisseau. L'argent n'est bon que pour s'en servir. Servez vous de mon logis, de mon equippage tant que je seray absent. On dit en Droit, qu'un Juge se peut servir de tous moyens pour deffendre sa jurisdiction. Cet Advocat a allegué plusieurs loix, plusieurs raisons qui ne servent de rien à sa cause. Il s'est servi à propos de l'occasion. Il s'est servi d'un tel acte maintenu faux. Dans la necessité on se sert de tout ce qu'on peut. La coustume sert de loy. Que sert-il de vous affliger de cette mort, vous ne ferez pas revivre la personne ?
 
On dit passivement à la guerre, que le canon est bien servi, quand il ne manque point d'Officiers, ni de munitions pour le faire joüer continuellement, quand on en a besoin.
 
On dit en termes de Marine, Faire servir, pour dire, Mettre à la voile, ou porter quelque voile particuliere. Cet Officier a fait servir la grande voile, la misaine ; cet autre les basses voiles.
 
SERVIR, signifie aussi, Proteger, asseurer, couvrir. Ce Prince m'a servi d'asyle dans ma disgrace. Il m'a promis qu'il me serviroit de pere. L'hypocrisie, le manteau de devotion sert de couverture à bien des meschancetez. Cette ville sert de rempart à toute la Province. On dit aussi des personnes, Cet homme m'a servi de guide, de témoin, de caution.
 
SERVIR, se dit aussi en matiere de fiefs, lors que l'un depend d'un autre, & qu'il luy doit quelques rentes & redevances. Un arriere-fief sert au Seigneur feodal. On dit en ce sens, qu'un homme est bien servi d'une rente, lors qu'il en est bien payé ; qu'il y a long-temps qu'il n'en a été servi, pour dire, qu'il luy en est deu des arrerages.
 
SERVIR, se dit aussi en matiere feodale, pour dire, Faire la foy & hommage au Seigneur, & luy payer les droits qui luy sont dûs. Ce fief a été servi, c'est à dire, il est acquité des droits & devoirs.
 
SERVIR, se dit proverbialement en ces phrases. Cela sert comme un clou à soufflet, pour dire, ne sert de rien. Il n'y a qu'un mot qui serve, pour dire, Il faut parler nettement & conclurre. On dit aussi, qu'un homme sert de faquin, de marotte, pour dire, qu'il est en butte à toutes les railleries. On dit aussi, que tout sert en ménage. Il se sert de la patte du chat pour tirer les marrons du feu, pour dire, Il expose un autre en danger pour venir à bout d'une affaire dont il veut avoir le profit. Il est juste de servir Dieu devant son ventre, d'aller à la Messe devant que de déjeuner.
 
SERVI, IE. part. pass. & adj.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020