soupçonner

 

définitions

soupçonner ​​​ verbe transitif

Faire peser des soupçons sur (qqn). ➙ suspecter. On le soupçonne de vol, d'avoir volé.
Pressentir (qqch.) d'après certains indices. ➙ entrevoir, flairer. Soupçonner un danger.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je soupçonne

tu soupçonnes

il soupçonne / elle soupçonne

nous soupçonnons

vous soupçonnez

ils soupçonnent / elles soupçonnent

imparfait

je soupçonnais

tu soupçonnais

il soupçonnait / elle soupçonnait

nous soupçonnions

vous soupçonniez

ils soupçonnaient / elles soupçonnaient

passé simple

je soupçonnai

tu soupçonnas

il soupçonna / elle soupçonna

nous soupçonnâmes

vous soupçonnâtes

ils soupçonnèrent / elles soupçonnèrent

futur simple

je soupçonnerai

tu soupçonneras

il soupçonnera / elle soupçonnera

nous soupçonnerons

vous soupçonnerez

ils soupçonneront / elles soupçonneront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le ciel, ainsi vu, présentait un aspect tout nouveau que l'œil humain ne pouvait soupçonner.Jules Verne (1828-1905)
Faible comme il était, sans appui, à la merci du premier venu, il avait compris qu'il pouvait se créer là une retraite sûre, que nul ne pourrait soupçonner.Michel Zévaco (1860-1918)
Douter toujours, soupçonner tout et ne vouloir jamais apprendre que la moitié de la vérité, parce que la vérité serait trop cruelle !Théodore de Banville (1823-1891)
Mais j'y songe... au nom du ciel, que rien ne puisse lui faire soupçonner que vous avez lu dans ce livre ; je serais perdue.Eugène Sue (1804-1857)
En effet, nous ne sommes pas loin de soupçonner qu'il ne s'agit pas ici de répétitions fortuites, mais bien d'une évolution conséquente au changement de climat provoqué par l'homme.Europarl
On a eu soin de donner à chaque pierre le nom de l'une des personnes que l'on a lieu de soupçonner.Paul Lacroix (1806-1884)
Georges put soupçonner une intention générale, si le chevalier disait vrai ; mais rien de particulier dont il dût tirer avantage.Louis Énault (1824-1900)
On peut dès lors soupçonner que ce principe n'est pour elle rien de plus qu'un moyen d'attirer l'attention des médias.Europarl
Il a passé toute la nuit avec vous, il ne vous a pas quitté une minute, comment donc le soupçonner ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Je vous prouverai ce que mes lettres ne doivent pas vous avoir fait soupçonner jusqu'ici, et ce qui m'est très-difficile quand je vous écris, que je sais être court.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Un mot encore... si j'ai deviné juste, je vous le jure sur l'honneur, personne au monde ne m'a rien dit qui put me faire soupçonner que vous m'écriviez....Eugène Sue (1804-1857)
N'y trouvant que des choses insignifiantes, il ne manqua pas de me soupçonner d'en avoir soustrait ceux qu'il y cherchait.Joseph Fouché (1759-1820)
Ce n'est pas que les soins qu'il m'a rendus ne m'aient fait soupçonner qu'il y avoit quelque dessein ; mais jusqu'à ce que l'on ait parlé nous n'entendons point le reste.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Le malheureux éprouva une sourde rage que ses compagnons qui le blaguaient étaient loin de soupçonner.René Boylesve (1867-1926)
C'est notre droit à nous autres de soupçonner, quoiqu'il y ait pourtant abus à soupçonner au-dessus de soi.Victor Hugo (1802-1885)
Pouvez-vous m'en soupçonner, et puisque j'ai été capable de vous parler, suis-je capable de parler à quelque autre ?Madame de La Fayette (1634-1693)
Et, sans compter ces originaux, que d'autres encore dont on ne pouvait soupçonner les secrets !Jules Verne (1828-1905)
Pauvre femme, si elle pouvait soupçonner cela, elle ferait tout au monde pour la changer.Henri de La Blanchère (1821-1880)
A les entendre, il n'existait entre eux qu'une pure amitié et il fallait avoir l'esprit bien mal fait pour soupçonner un autre sentiment.Gaston Maugras (1850-1927)
Ozanam étudie dans le même chapitre ces deux formes de maladies, sans avoir l'air de soupçonner, entre elles, la moindre différence.Charles Anglada (1806-?)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUPÇONNER » v. act.

Avoir du soupçon, entrer en soupçon. Il ne faut pas soupçonner legerement.
 
SOUPÇONNER, signifie aussi, Avoir une connoissance imparfaite, deviner à demi. Cet Interprete soupçonne que son Auteur a voulu dire une telle chose ; il soupçonne que ce mot peut venir d'une telle etymologie.
 
SOUPÇONNÉ, ÉE. part. pass. & adj. Ce n'est pas assez que la femme de Cesar soit chaste, il ne faut pas seulement qu'elle soit soupçonnée.
Les mots de l’époque Féminicide Féminicide

Féminicide a été élu mot de l’année 2019 par les internautes, fidèles des Éditions Le Robert. Le mot n’était entré dans Le Petit Robert que quelques années auparavant, en 2015, et il témoigne d’une urgence de nommer des crimes jusque-là maintenus dans l’ombre. 

 

Aurore Vincenti 05/03/2020