Email catcher

soupçonner

Définition

Définition de soupçonner ​​​ verbe transitif

Faire peser des soupçons sur (qqn). ➙ suspecter. On le soupçonne de vol, d'avoir volé.
Pressentir (qqch.) d'après certains indices. ➙ entrevoir, flairer. Soupçonner un danger.

Conjugaison

Conjugaison du verbe soupçonner

actif

indicatif
présent

je soupçonne

tu soupçonnes

il soupçonne / elle soupçonne

nous soupçonnons

vous soupçonnez

ils soupçonnent / elles soupçonnent

imparfait

je soupçonnais

tu soupçonnais

il soupçonnait / elle soupçonnait

nous soupçonnions

vous soupçonniez

ils soupçonnaient / elles soupçonnaient

passé simple

je soupçonnai

tu soupçonnas

il soupçonna / elle soupçonna

nous soupçonnâmes

vous soupçonnâtes

ils soupçonnèrent / elles soupçonnèrent

futur simple

je soupçonnerai

tu soupçonneras

il soupçonnera / elle soupçonnera

nous soupçonnerons

vous soupçonnerez

ils soupçonneront / elles soupçonneront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot soupçonner

Dans le cas d'un texte théâtral comme le nôtre, il est de fortes raisons pour soupçonner la responsabilité des interprètes.Le Moyen Age, 2014, Christophe Chaguinian (Cairn.info)
Pouvez-vous me soupçonner d'une conduite dont l'idée seule me ferait mourir ?Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Difficile en effet de le soupçonner de faire l'apologie de la liberté du lecteur.Vacarme, 2008, Philippe Mangeot (Cairn.info)
Je lui demandai ce qu'elle vouloit dire par là, & si pour en connoitre un infidele elle devoit soupçonner tous les autres de lui ressembler.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Je commence en effet lentement à soupçonner que nous adoptons ici de plus en plus de résolutions qui semblent ne jamais atteindre leurs destinataires.Europarl
Observons, et ne laissons pas soupçonner que nous avons les yeux ouverts.George Sand (1804-1876)
On peut dès lors soupçonner que ce principe n'est pour elle rien de plus qu'un moyen d'attirer l'attention des médias.Europarl
Elle concerne les salariés que vous avez de bonnes raisons de soupçonner et que vous voulez coincer.Capital, 26/02/2008, « Notes de frais : comment repérer les tricheurs »
Autre indice qui peut laisser soupçonner une petite triche : le fait de remettre systématiquement ses notes en retard et donc de cumuler plusieurs mois.Capital, 26/02/2008, « Notes de frais : comment repérer les tricheurs »
Douter toujours, soupçonner tout et ne vouloir jamais apprendre que la moitié de la vérité, parce que la vérité serait trop cruelle !Théodore de Banville (1823-1891)
Pourquoi commençais-je à soupçonner malgré moi qu'il y avait autre chose ?Paul Bourget (1852-1935)
Mais j'y songe... au nom du ciel, que rien ne puisse lui faire soupçonner que vous avez lu dans ce livre ; je serais perdue.Eugène Sue (1804-1857)
Et, sans compter ces originaux, que d'autres encore dont on ne pouvait soupçonner les secrets !Jules Verne (1828-1905)
De plus, cette proximité constante de l'œuvre fictionnelle nous fait soupçonner la présence de la fiction dans une forme d'écriture selon toute vraisemblance autobiographique.Nord', 2015, Eliza Manz (Cairn.info)
J'en viens donc à soupçonner que des forces obscures manipulent l'ordre du jour.Europarl
J'évite avec plus de soin encore de lui laisser soupçonner que ma conduite avec elle n'a pour but que de la disposer à vous voir.Joseph Fiévée (1767-1839)
C'est notre droit à nous autres de soupçonner, quoiqu'il y ait pourtant abus à soupçonner au-dessus de soi.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SOUPÇONNER v. act.

Avoir du soupçon, entrer en soupçon. Il ne faut pas soupçonner legerement.
 
SOUPÇONNER, signifie aussi, Avoir une connoissance imparfaite, deviner à demi. Cet Interprete soupçonne que son Auteur a voulu dire une telle chose ; il soupçonne que ce mot peut venir d'une telle etymologie.
 
SOUPÇONNÉ, ÉE. part. pass. & adj. Ce n'est pas assez que la femme de Cesar soit chaste, il ne faut pas seulement qu'elle soit soupçonnée.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à...

Édouard Trouillez 26/09/2023
sondage de la semaine