torturer

 

définitions

torturer ​​​ verbe transitif

Infliger la torture (1), faire subir des tortures à (qqn). Torturer un prisonnier. ➙ supplicier ; tortionnaire.
Faire beaucoup souffrir. ➙ martyriser. Ne le torturez pas avec vos questions. Se torturer l'esprit : faire des efforts intellectuels pénibles. —  (sujet : chose) La faim, la jalousie le torture. ➙ tourmenter.
Transformer par force. Torturer un texte, l'altérer en le transformant. ➙ défigurer, dénaturer. —  au participe passé Un visage torturé, déformé (par l'angoisse, un sentiment violent).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je torture

tu tortures

il torture / elle torture

nous torturons

vous torturez

ils torturent / elles torturent

imparfait

je torturais

tu torturais

il torturait / elle torturait

nous torturions

vous torturiez

ils torturaient / elles torturaient

passé simple

je torturai

tu torturas

il tortura / elle tortura

nous torturâmes

vous torturâtes

ils torturèrent / elles torturèrent

futur simple

je torturerai

tu tortureras

il torturera / elle torturera

nous torturerons

vous torturerez

ils tortureront / elles tortureront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils continuèrent pendant tout le mois de septembre à se dévorer le cœur et à se torturer mutuellement.Arvède Barine (1840-1908)
Il avait deviné tout ce que le chevalier allait souffrir en voyant torturer son père.Michel Zévaco (1860-1918)
Souvenirs des tendresses passées, des plaisirs perdus sans retour, laissez-moi, – moi, proscrit, errant et solitaire, – laissez-moi dans le deuil, sans me torturer l'ame.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il peut, par l'effet de l'imagination, exalter ou torturer notre âme de telle sorte que nous nous croyions dans l'enfer.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Dire qu'elle a la bonté de se torturer le cœur pour un être pareil, un sot, un fat, qui la néglige et la dédaigne !William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Un autre objecteur de conscience qui a travaillé dans un établissement pour déficients mentaux a, quant à lui, pris un malin plaisir à torturer les personnes vivant dans cet établissement.Europarl
A mesure qu'elle parlait, son visage devenait plus pâle, comme si le souvenir du passé achevait de la torturer.Albert Delpit (1849-1893)
Il n'existe pas d'homme, par exemple, qui à un certain moment n'ait été dévoré d'un ardent désir de torturer son auditeur par des circonlocutions.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Ils eurent toute sécurité et tout le temps, trois longs jours, trois affreuses nuits, pour torturer lentement, outrager à loisir.Jules Michelet (1798-1874)
Il y avait assurément de quoi se torturer l'esprit : aussi le jeune homme cherchait-il de cent manières différentes la clef de l'énigme qui le tourmentait.Alfred de Musset (1810-1857)
Tu m'aimas trop, trop je t'aimai : nous n'étions pas faits pour nous torturer ainsi l'un l'autre, bien que ce fût un affreux péché que de nous aimer comme nous fîmes.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle se dit qu'il n'est pas temps encore de cesser de torturer, et qu'il faut auparavant donner au condamné les plausibles raisons qui déterminèrent la perpétualité du supplice.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Vous auriez dû en rire et ne pas vous emparer d'un mot échappé à une jeune fille interloquée, pour torturer sans pitié une femme qui vient se livrer à vous.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Vous ai-je écrit des volumes d'outrages pour venir le lendemain pleurer à vos pieds et vous faire des protestations délirantes, sauf à recommencer à vous torturer le lendemain ?George Sand (1804-1876)
Comment pourra-t-il renoncer au père chéri malgré tout, qu'il ne doit, pas humilier, qu'il ne veut pas torturer ?Hector Bernier (1886-1947)
Soun entrait alors, pâle comme un homme que le mal de mer vient de torturer pendant quarante-huit mortelles heures.Jules Verne (1828-1905)
Il faut être bête à ramer des choux pour se torturer à plaisir, alors que tout s'accorde pour votre tranquillité.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Il n'eut pas le temps de se torturer l'esprit à chercher la solution de cet insoluble problème.Émile Gaboriau (1832-1873)
Pourquoi ces dons de l'esprit, si semblables à d'efficaces malédictions, qui ne semblaient lui avoir été départis que pour le torturer ?Léon Bloy (1846-1917)
Il lui avait semblé tout d'un coup entrevoir une interprétation surnaturelle aux événements qui venaient de la torturer.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020