tracas

 

définitions

tracas ​​​ nom masculin

vieilli Embarras, peine, effort. Se donner bien du tracas.
Souci ou dérangement causé par des préoccupations d'ordre matériel. ➙ difficulté, ennui. Tracas domestiques.
 

synonymes

tracas nom masculin

souci, crainte, inquiétude, souci, tourment (littéraire), aria (vieux)

difficulté, embarras, embêtement, ennui, cassement de tête (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin, après huit mois de pourparlers, de correspondances, de recherches de titres, nous sommes parvenus à nous débarrasser de cette misère et de ce grand tracas de notre vie.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Joseph n'était pas encore arrivé au port où il espérait se reposer des tracas de la vie publique.Albert Du Casse (1813-1893)
C'est terrible, de souffrir de la sorte, avec les tracas qu'il doit avoir dans la tête !Émile Zola (1840-1902)
Que sont les menus tracas d'une jeune fille à côté de l'épreuve d'un homme jeune, intelligent, asservi sous le joug de la médiocrité ?Berthe de Buxy (1863-1921)
Mais ces blessures imméritées m'étaient d'autant plus sensibles qu'elles arrivaient au milieu de la multitude croissante de mes autres tracas et ennuis.Félix Nadar (1820-1910)
On peut lui casser quatre bras et lui fendre deux têtes ; il portera le deuil de deux pères : il aura le tracas de deux femmes.Alphonse Karr (1808-1890)
Il s'installait au ministère avec les tracas, la fièvre de bouleversement, les ardeurs généreuses des prises de possession.Alphonse Daudet (1840-1897)
De cette ferme, d'où ne sortait plus de joie et où n'était plus son travail, venaient des tracas et des tourments.Auguste Angellier (1848-1911)
Jamais elle ne l'aurait acceptée, à cause du tracas ; mais elle était vexée du manque de politesse, car elle avait les mêmes titres que l'autre, et des titres antérieurs.Émile Zola (1840-1902)
Loewenhielm s'applaudissait de ce dénouement et se croyait au bout de ses tracas : il avait compté sans un incident bizarre qui allait encore une fois tout remettre en question.Albert Vandal (1853-1910)
Je ne suis folle, je ne me cause de tracas, en pleurant sur ce que je n'ai pas.Romain Rolland (1866-1944)
Il se repose là des tracas de sa vie agitée, attendant l'heure de la justice, lente à venir.Hector Berlioz (1803-1869)
Ne lui avez-vous pas entendu dire cent fois que c'est pour cette raison qu'elle veut m'épargner les tracas du ménage ; que je ne suis pas faite pour ces choses-là ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Car vous sentez qu'il ne serait pas vraisemblable que vous eussiez été témoin de ce tracas sans en demander la cause.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Les exceptions prévues viennent encore compliquer les tracas administratifs qu'engendre le suivi de la vente d'une œuvre d'art.Europarl
On ne laisse pas couper la tête à une douzaine de ses meilleurs amis sans que cela cause quelque tracas.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Au fond, il vaut peut-être mieux pour toi de rester ouvrier ; on ne t'ennuiera pas toujours, et tu éviteras bien des tracas.Jules Lermina (1839-1915)
Je me demande si vous valez la peine que je me donne pour vous tout ce tracas, et je n'ai pas le plaisir de vous connaître assez pour en décider.Marcel Proust (1871-1922)
Mais nous puisons dans sa force l'élan nécessaire à nous affranchir des soucis, des tracas, des petitesses, des cahots de la route, à échapper au sort commun, au terre-à-terre.Michel Corday (1869-1937)
Pour ne pas faire une nouveauté, au milieu du tracas de la guerre et des passions, il a été difficile de faire autrement.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRACAS » s. m.

Embarras des affaires du monde ; peine & agitation de corps & d'esprit, qu'on se donne pour les faire reüssir. Ce plaideur veut s'accommoder, il hait le tracas des procez ; il a abandonné cette succession, parce qu'il voit qu'il y a trop de tracas à la desbrouiller. Les Hermites se retirent dans le desert pour fuir le tracas & embarras du monde. Ce mot vient de trac ou trace, comme qui diroit aller çà & là, errer par les voyes. Nicod.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020