tourment

 

définitions

tourment ​​​ nom masculin

littéraire Très grande souffrance physique ou morale. ➙ peine, supplice, torture.
Grave souci. Cette affaire nous a donné bien du tourment.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les soucis accablans vous suivent au milieu des fêtes, & le plaisir même est un tourment pour vous.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Il y a encore une autre cause à notre triste dépérissement ; elle tient aux mœurs modernes et aux universelles et impérieuses nécessités pécuniaires, tourment de notre civilisation horriblement coûteuse.Albert Robida (1848-1926)
Si elle mourait, eh bien, il avait du moins arraché de son esprit l'atroce tourment de la jalousie.Michel Zévaco (1860-1918)
Quel tourment que la jalousie qui flaire, qui poursuit, qui traque une proie invisible et qui cherche à dévorer, et qui ne sait à quoi s'en prendre !Théodore de Banville (1823-1891)
Je vous aime plus que jamais, mais cet amour, qui fait le charme de ma vie, en devient le tourment.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Si tu dois mourir à présent, s'il faut que je te perde, ô mon tourment, ô mon bien, ô mon espoir !George Sand (1804-1876)
Non, ma dot m'importait peu, mais j'étais touchée du tourment qu'elle causait à ma famille.René Boylesve (1867-1926)
Mais tant que mon imagination sera mon tourment et mon plaisir à la fois, qu'importe le bien ou non ?Eugène Delacroix (1798-1863)
Son abominable tourment ne venait-il pas de l'absolu où il voulait vivre, cet absolu qu'il avait jusqu'ici demandé aux êtres et aux choses ?Émile Zola (1840-1902)
Je m'épargne à moi le tourment de contempler en détail un malheur et des pertes d'autant plus vivement senties, que je ne suis en droit de les reprocher à personne.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Il le laissait souffrir, il le laissait expier par ce tourment passager les heures d'ineffables délices qu'il venait de lui reprocher.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un jour de bonheur que l'on dut à l'amour, suffit pour faire le tourment du reste de la vie ; rien n'égale la puissance de ses souvenirs.Adélaïde-Gillette Dufrénoy (1765-1825)
Et, après sa victoire sur son horrible tourment, rien ne lui fut d'une plus délicieuse douceur.Émile Zola (1840-1902)
Ce qui lui restait de son tourment de jadis, ses envolées dernières s'y apaisaient, puisque l'humanité souffrante ne peut vivre sans la consolation du mensonge.Émile Zola (1840-1902)
Depuis des semaines, il était inquiet, agité d'un tourment nerveux, qu'il ne parvenait pas toujours à cacher ; et son triomphe apportait un répit, une distraction dans sa souffrance.Émile Zola (1840-1902)
Puis, quand il eut fait une enquête personnelle, dans un tourment nerveux qu'il ne pouvait cacher, il se fâcha de nouveau.Émile Zola (1840-1902)
Dans le bas de la figure, autour de la bouche, comme un tourment apaisé et un travail de haut souci.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Pourquoi tous ces signes d'usure et de tourment me semblèrent-ils les effets d'une cause secrète et que je m'étonnai de ne pas avoir cherchée plus tôt ?Paul Bourget (1852-1935)
Je consens même, ma bonne mère, à en avoir des enfants mâles, qui seront la joie de votre vieillesse et le tourment de la mienne.Octave Feuillet (1821-1890)
Bientôt, son tourment fut tel, qu'elle se sentit incapable de rester là davantage, à attendre.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOURMENT » s. m.

Douleur violente que souffre le corps, soit par une cause intestine, soit estrangere. La goutte, la pierre, causent de grands tourments, de grandes douleurs. Les Tyrans ont inventé toutes sortes de gesnes & de tourments pour vaincre la constance des Martyrs. Les tourments des damnez sont plus cruels que tout ce qu'on se peut imaginer.
 
TOURMENT, se dit figurément en Morale, des peines & chagrins qu'on se donne soy-même, ou les uns aux autres. Les procez donnent bien du tourment, font de la peine à solliciter. Les amoureux se plaignent sans cesse qu'ils souffrent mille tourments, les tourments les plus rigoureux. C'est un grand tourment, d'être obligé d'aller si loin à l'Eglise, ou querir ses provisions.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020