Email catcher

tourment

définitions

tourment ​​​ nom masculin

littéraire Très grande souffrance physique ou morale. ➙ peine, supplice, torture.
Grave souci. Cette affaire nous a donné bien du tourment.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le prisonnier ne put s'empêcher de frémir à la pensée des tourments qu'il allait endurer.Pamphile Le May (1837-1918)
Comme si les affres de la vie intérieure, les tourments privés, étaient des soucis et des réalités bourgeoises.ADEN, 2015, Elodie-Amandine Roy (Cairn.info)
Le tourment de cette séance ne finissait qu'à deux heures du matin.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Déterminée et fragile, hébétée et fière, elle cherche un rai de lumière qui permettra de sortir de ses tourments.Ouest-France, Pierre LUNN, 06/01/2021
C'est la marque d'un tourment intérieur et d'une contradiction profonde.Ouest-France, 27/05/2021
Rejeté, accusé, acculé, on assiste à son tourment et à la recherche de la vérité de celui-ci.Ouest-France, 25/11/2015
Elles se séparent néanmoins sur deux points : la résolution mystique des tourments humains et la volonté d'inspirer un changement par la lutte sur le terrain.Cités, 2016, Avishag Zafrani (Cairn.info)
Ceux pour qui la pensée finalement tient plutôt du tourment.Lignes, 2012, Jacques Brou (Cairn.info)
Dans un semblant de sommeil, le détenu échappait à son tourment.Le monde juif, 1991 (Cairn.info)
Comme par compensation de cette hardiesse, le deuxième article, en revanche, dénie cette légitimité au désir d'échapper aux tourments.Revue des sciences philosophiques et théologiques, 2020, Alain Boureau (Cairn.info)
On y retrouve sans surprise, et pourtant avec plaisir, tous les codes du récit initiatique quand il évoque les tourments de l'adolescence.Ouest-France, Pierre FORNEROD, 09/07/2015
Essentiellement lymphatique, il n'a connu ni les transports ni les tourments des passions.Louis Nicolardot (1822-1888)
Cette fois-ci, notre entrepreneuse découvre les tourments liés au recrutement d'un salarié.Capital, 28/06/2017, « Quand ma super recrue me plaque au bout de huit… »
Je me déplaisais dans ce tourment presque perpétuel ; mais il fallait bien y vivre.Jacques Cazotte (1719-1792)
Et ils causent mille tourments aux arbres des forêts vendéennes, les chênes notamment.Ouest-France, Philippe ECALLE, 19/08/2015
Dans l'ensemble, l'enlumineur semble conserver les tourments les plus différenciés.Le Moyen Age, 2009, Myriam White-le goff (Cairn.info)
Il convient de lui rendre hommage pour ses efforts, qui lui ont valu bien des tourments, ainsi qu'à sa famille.Europarl
Elles nous parlent de choses essentielles, d'amour et de passions, de peines et de joies, de souffrance et d'espérance, du tourment des âmes.Ouest-France, François-Xavier LEFRANC, 18/09/2021
Un tourment troublerait-il, désormais, le cœur de ces enfants ?Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Enguerrand demande à ces tristes personnages le motif de leurs tourments.Jacques Cazotte (1719-1792)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOURMENT » s. m.

Douleur violente que souffre le corps, soit par une cause intestine, soit estrangere. La goutte, la pierre, causent de grands tourments, de grandes douleurs. Les Tyrans ont inventé toutes sortes de gesnes & de tourments pour vaincre la constance des Martyrs. Les tourments des damnez sont plus cruels que tout ce qu'on se peut imaginer.
 
TOURMENT, se dit figurément en Morale, des peines & chagrins qu'on se donne soy-même, ou les uns aux autres. Les procez donnent bien du tourment, font de la peine à solliciter. Les amoureux se plaignent sans cesse qu'ils souffrent mille tourments, les tourments les plus rigoureux. C'est un grand tourment, d'être obligé d'aller si loin à l'Eglise, ou querir ses provisions.
Drôles d'expressions Être dans le coaltar Être dans le coaltar

La personne qui, mal réveillée, tente d’expliquer son état d’hébétude, emploie bien souvent des images aériennes et légères : je suis dans le...

Alain Rey 25/01/2022