tronçon

 

définitions

tronçon ​​​ nom masculin

Partie coupée (d'un objet plus long que large).
Partie (d'une voie, d'une distance). Un tronçon d'autoroute.
 

synonymes

tronçon nom masculin

morceau, fragment, part, partie, portion, segment, tranche

[de bois] bille, billon, billot, grume, rondin

[de route] portion, segment

[de texte, de musique] passage, extrait

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Par conséquent, nous devrons attendre la fin de l'année pour entamer la discussion sur cet important tronçon.Europarl
Le tronçon à une voie sera mis à niveau et l'ensemble de la ligne sera électrifié.Europarl
Le pilote, qui avait la plus haute taille, prit un mouchoir rouge, l'attacha au tronçon d'une rame qui restait et l'agita en l'air comme signal de détresse.Augustine Fouillée (1833-1923)
Ils se mirent six, arc-boutés au tronçon du mât, tenant l'hiloire horizontale hors du bord et droite comme une lance devant la hanche de l'écueil.Victor Hugo (1802-1885)
Ne voyez-vous pas comme l'eau s'enfuit par les deux bouts du tronçon, chaude et fumante encore du combat qu'elle a rendu ?Cyrano de Bergerac (1619-1655)
Tirant alors de la poche de son caleçon une petite boîte de cuivre, il y prit une aiguille d'une finesse, d'une acuité extraordinaire, et un tronçon de racine noirâtre.Eugène Sue (1804-1857)
Les échelles et les cordes se réduisaient à un bout de câble enroulé autour du tronçon de mât.Jules Verne (1828-1905)
Voilà ce que je vois comme je vous vois : mais derrière ce tronçon de votre existence, ne me demandez plus rien, je n'y vois plus !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Lorsqu'on approcha de midi, les piétons mêmes durent montrer un coupe-file, ou déclarer qu'ils demeuraient dans le tronçon intercepté.Daniel Lesueur (1854-1921)
Vous paierez les accises britanniques dans les eaux territoriales britanniques, aucun droit d'accise dans les eaux internationales et les accises néerlandaises sur le dernier tronçon du voyage.Europarl
Mais une épave, un reste de carcasse, le tronçon d'un mât, une hune brisée, quelques planches, cela résiste, cela surnage, cela ne peut fondre !Jules Verne (1828-1905)
J'avoue que j'attendais mieux, et, cependant, ce tronçon d'histoire était comme une nouvelle énigme proposée à mon imagination, déjà si tendue.Paul Féval (1816-1887)
J'avais vingt-deux ans, je tenais si bien le tronçon de mon épée que pour l'avoir il aurait fallu me couper le poing.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un d'eux s'était fait un poignard d'un crochet de chaussonnier en cassant le crochet et en aiguisant le tronçon.Victor Hugo (1802-1885)
Rodriguez retire de sa joue sa main ensanglantée : c'est un tronçon de pique qui lui est resté dans le visage.Édouard Corbière (1793-1875)
Celui-ci, emporté par la colère, injurie gravement son compagnon et finit par le frapper d'un tronçon de lance.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Il se compose d'un tronçon de colonne noire, qui s'élève sur une base en marbre blanc, et que surmonte une urne en marbre blanc.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Il est en outre naturellement sensé de rechercher les possibilités de déterminer si un tronçon routier fait réellement partie d'un trajet de transport combiné.Europarl
Au beau milieu de la nuit, notre tronçon de mât heurta violemment un corps dur ; nous nous retrouvâmes à la nage.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
Et, jetant le tronçon de sa carabine, et croisant les bras, il présenta sa poitrine.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRONÇON » subst. masc.

Partie detachée d'un tout. On le dit particulierement des corps animez. On l'a assassiné & couppé par tronçons. Pour cuire les viandes à l'étuvée, on les couppe par tronçons. Un tronçon de brochet, de carpe. On le dit aussi de la queuë d'un cheval, quand on veut designer quelques noeuds.
 
On dit aussi un tronçon de lance, de pique. Leurs lances volerent par éclats ; il luy en entra un tronçon dans l'oeuil qui le tua : & c'est sa propre & originaire signification. On dit aussi d'un ouvrage, qu'on l'a couppé par pieces & par tronçons, pour dire, qu'on en tire divers passages, & qu'on en change l'ordre, comme font les Auteurs des centons & des rapsodies.
 
On dit proverbialement, Faire un tronçon de chere lie, pour dire, Faire un bon repas. Les mots de tronçon & de tronçonner ont été faits du Latin truncio & truncionare. Menage.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020