trousse

 

définitions

trousse ​​​ nom féminin

anciennement Haut-de-chausses court et relevé.
locution Aux trousses (de qqn), à sa poursuite. Avoir la police aux trousses, à ses trousses. —  Avoir le feu aux trousses : être très pressé.
Poche, étui à compartiments pour ranger un ensemble d'objets. Trousse de médecin. Trousse de toilette. ➙ nécessaire. Trousse à outils.
 

synonymes

trousse nom féminin

étui, boîte, poche, pochette, sacoche, kit (Québec)

trousse à ongles

onglier

trousse de toilette

nécessaire de toilette

être aux trousses de

poursuivre

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je lui prêtai un canif en or, qui pendait à ma trousse de ceinture, et que le juge d'instruction ne m'avait pas enlevé,– par égard, ou par distraction.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le jeune homme regarda l'électricien : celui-ci, déjà penché sur la trousse étincelante, choisissait parmi les grands scalpels de cristal.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il ouvrit ses alforjas et en sortit du linge, une trousse et une petite boîte fermant à clé.Gustave Aimard (1818-1883)
Un de ses aides avait défait sa trousse, et lui présentait un couteau à disséquer.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et plus encore, car il y a des cas où l'on fait faire à la trousse deux tours de plus.Victor Hugo (1802-1885)
Mais, quand il vit la trousse ouverte, quand l'acier poli de trente instruments de supplice étincela sous ses yeux, il pâlit, faiblit et tomba comme pâmé sur une chaise.Edmond About (1828-1885)
Le brave homme ruisselait de sueur, il humait l'air comme un marsouin échoué sur la grève et était rouge comme la trousse de mon oncle.Claude Tillier (1801-1844)
Enfin, l'ouvrier parut, sa trousse de cuir pendue à l'épaule, et aussitôt il se mit à l'œuvre.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'ancien fourreau, étroit, serrait la personne en dessous, et s'était encore surchargé (vers 1700) d'une trousse extérieure, pesante aux reins et échauffante.Jules Michelet (1798-1874)
Il atteignit sur une planche, et se noua autour du corps une ceinture de toile à grosse poche contenant probablement une trousse de chirurgien et des flacons d'élixirs.Victor Hugo (1802-1885)
Bourgeat voulut absolument m'acheter cette trousse garnie en argent que vous avez vue dans mon cabinet, et qui en est pour moi la chose la plus précieuse.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les rois voyageaient à cheval, les princesses allaient en litière et les dames en trousse derrière leurs cavaliers.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
S'ils n'ont pas couché avec, il y a des moments et des endroits où l'on se trousse, pas vrai ?Émile Zola (1840-1902)
Les marins ont toujours un couteau sur eux : c'est leur lancette, leur trousse, l'instrument enfin qui souvent leur sauve la vie.Édouard Corbière (1793-1875)
Un de ces messieurs portait une trousse mignonne et coquette autant que celles des chirurgiens à la mode.Paul Féval (1816-1887)
Il se rend aujourd'hui chez des pratiques, car voici près de lui sa trousse à talismans.Émile Souvestre (1806-1854)
Il avait tiré sa trousse et essayait froidement ses lancettes sur le bout de son doigt.Émile Gaboriau (1832-1873)
Aussi le dentiste de la vieille, en voyant une pratique, se mit tout bas à remercier le ciel : il prépare à la hâte ses instruments il étale hardiment sa trousse.Jules Janin (1804-1874)
Il souriait comme un enfant heureux de voir qu'on n'emportait pas les joujoux, et il le vit placer la trousse fermée dans une grande armoire, près du lit du gardien.Alexis Bouvier (1836-1892)
Pour moi qui n'ai à entretenir que ma trousse et mon hypostase, une hypostase, il est vrai, de cinq pieds neuf pouces : deux pistoles, c'est tout ce que cela vaut.Claude Tillier (1801-1844)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROUSSE » s. f.

Espece de haut de chausses relevé qui ne pend point enbas, qui serre les fesses & les cuisses, tels qu'étoient ceux qu'on portoit au siecle passé. On le dit plus ordinairement au plurier. Les trousses font partie de l'habit de ceremonie des Chevaliers de l'Ordre. Quand on presente les Pages au Roy, ils ont leurs trousses ; & on dit qu'ils ont quitté les trousses, quand ils sont sortis de page.
 
TROUSSE, se dit en ce sens en parlant de ce qui est à la suite continuelle d'une personne, comme s'il étoit attaché à ses chausses. Les filoux ont toûjours une demi-douzaine de bretteurs à leurs trousses, qui les suivent par tout. Un criminel apprehende toûjours qu'on ne mette des Archers, des Prevosts à ses trousses. Cette mere a toûjours son enfant pendu au col, ou à ses trousses. Nos cavaliers ont été une lieuë durant aux trousses de ces fuyards.
 
TROUSSE, signifie aussi un pacquet qu'on fait de quelque chose qu'on replie, qu'on retrousse. Une trousse de fourrage, est ce qu'en peut apporter un cavalier sur la crouppe de son cheval. Ce cuvier est de tant de trousses, pour dire, contient de quoy charger un Crocheteur d'autant de pacquets de linge.
 
Menage dit qu'en Allemagne on appelle tross, le bagage d'une armée, & trossbub, un goujat, un garçon de bagage : d'où vient qu'on a dit aussi trousser bagage, pour dire, ramasser son bagage, & luy faire occuper un plus petit espace. Cette signification a été depuis étenduë à plusieurs autres choses.
 
TROUSSE, se dit aussi de la crouppe du cheval sur laquelle on porte les trousses, le bagage d'un cavalier. Un hobereau mene sa femme en trousse à la campagne, Ce cheval est vicieux, il ne porte point en trousse.
 
TROUSSE, se dit aussi d'un carquois garni de flesches. Cupidon est depeint avec son arc & sa trousse. Un Arpenteur porte aussi sa trousse & ses flêches, qui sont les piquets dont il se sert pour arpenter.
 
TROUSSE, est aussi un estuy de Barbier, ou une petite toilette où il serre ses peignes, ses ciseaux, ses rasoirs & autres choses necessaires à son mestier. L'equipage d'un garçon Barbier qui bat la semelle, consiste seulement en sa trousse.
 
TROUSSE, se dit aussi chez les Ouvriers des cordages mediocres qui servent à elever les moindres fardeaux.
 
TROUSSE, signifie aussi une petite imposture ou tromperie qu'on fait à quelqu'un pour luy donner une baye. Ainsi Mairet dans sa Comedie du Duc d'Ossone luy fait dire,
 
Indubitablement on m'a donné la trousse.
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020