Challenge

So British... ou pas !

Le mot anglais challenge s’est glissé dans la langue française comme synonyme de « défi, compétition » déjà depuis la fin du XIXe siècle.

D’abord réservé au domaine sportif, il s’est étendu à toutes sortes de défis. Il s’est si bien intégré qu’on l’entend couramment prononcé /chalange/, à la française. Cette prononciation est en fait un retour aux sources, car il s’agit bien d’un mot français à l’origine ! On recommande encore, pourtant, de lui préférer son synonyme défi : pourquoi, après tout, ne pas simplement revenir à la forme originelle ?

Le challenge anglais apparaît dès le XIVe siècle : il a alors non seulement le sens qu’on lui connaît de « provocation, défi », mais également celui d’« accusation, attaque ». Il s’agit d’un emprunt direct de l’ancien français chalonge (XIIe siècle), que l’on trouve sous des formes très diverses : ainsi chalange, calange, calonge, etc. D’abord féminin, il passe au masculin dès le Moyen Âge. Le terme est d’abord juridique : il peut ainsi signifier « poursuite en justice, dispute, réclamation » : par extension, il a pris celui de « contestation, dispute », puis « défi en duel », une façon comme une autre, au Moyen Âge, de résoudre un litige. Ce dernier sens s’est ainsi conservé jusque dans son acception moderne de « duel sportif » !

L’ancien français chalonge remonte au latin calumnia « tromperie, supercherie », qui a également le sens juridique d’« accusation fausse, injuste ». Son dérivé, le verbe calumniari, donne l’ancien français chalongier « poursuivre en justice, disputer, attaquer », à l’origine de l’anglais to challenge « mettre au défi », et donc du verbe français challenger, qui n’est finalement pas l’anglicisme qu’on croirait !

Le latin calumnia nous semble familier : il a en effet été emprunté au XIVe siècle sous la forme calomnie, avec son sens originel d’« imputation mensongère » encore conservé aujourd’hui. Challenge et calomnie font donc partie de la liste des doublets étymologiques, quoique le premier nous soit revenu par la langue anglaise.

Alors, avant d’envoyer un défi ou un challenge, lancez plutôt une chalonge !

Recommandés pour vous

So British... ou pas !