aigre

 

définitions

aigre ​​​ adjectif et nom masculin

Qui est d'une acidité désagréable au goût ou à l'odorat. ➙ acide. Saveur aigre.
Vent aigre, froid et piquant.
Voix, son aigre, criard, perçant.
Devenu acide en se corrompant. Lait aigre.
Plein d'aigreur (II). ➙ acerbe, mordant. Des paroles un peu aigres. —  nom masculin La discussion tourne à l'aigre, s'envenime.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Alors, dominant le tumulte de la bataille, s'élevant au-dessus des détonations de la fusillade et du vacarme de la mêlée, on entendit un cri aigre, déchirant, inouï.Joseph Marmette (1844-1895)
Quand ils opèrent enfin le décuvage, le vin a le caractère que j'ai cité plus haut, il est aigre-doux.Joseph Audibert (1854-1921)
On respirait une aigre salure et les cils mettaient une touche froide aux paupières en battant.Marc Elder (1884-1933)
On admet même que les derniers, bien soufrés, collés et clarifiés ne tournent plus à l'aigre.Joseph Audibert (1854-1921)
Ils ont apporté avec eux des odeurs d'étable et de sueur, de lait, aigre et de fumier.Guy de Maupassant (1850-1893)
La vieille femme devient de jour en jour plus aigre et plus montée contre ce qu'elle appelle ma paresse et mon insouciance.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Au-dessus de ce rire qui était celui d'une femme, une voix d'homme grêle et aigre s'élevait, qui paraissait gronder.Émile Gaboriau (1832-1873)
Pourquoi le mot se quitter avait-il été jeté par lui tout à coup comme un cri aigre au milieu de cet air tranquille qu'ils respiraient ensemble ?George Sand (1804-1876)
Achmet cependant organise pour moi une fête d'adieu et commande un orchestre : deux hautbois à l'aigre voix de cornemuse, un orgue et une grosse caisse.Pierre Loti (1850-1923)
Mais ce fut seulement de froid que ses épaules frissonnèrent, sous une aigre rafale qui s'engouffra dans le hangar.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ils s'en firent une qui allait mieux à deux vieillards, une aigre petite guerre d'écrits, de jugements, de conflits de tribunaux.Jules Michelet (1798-1874)
Ses murailles de briques d'un jaune malsain produisaient l'effet du teint aigre et blême d'un débauché à côté des faces rougeaudes et bien portantes des édifices juxtaposés.Théophile Gautier (1811-1872)
L'aigre, le faisandé, le moisi, le goudronneux, ne sauraient être confondus par un odorat un peu subtil.Jean Pérez (1833-1914)
Il méprise son époque ; il a le ton maussade et aigre ; il se tient volontiers sur les échasses.Hippolyte Taine (1828-1893)
Dans ces cloches d'enterrement, il y en a une petite, de son aigu et si aigre !Jules Michelet (1798-1874)
Poupaud jure comme un comité révolutionnaire, quand nous ne sommes pas assez lestes pour emporter un très-petit broc de vin très-aigre, dont la nation nous fait cadeau pour la journée.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Elle roulait des pensées nullement humaines, quand elle entend ou croit entendre un miaulement de chouette, puis un aigre éclat de rire.Jules Michelet (1798-1874)
À part ce ragoût infernal et le quarss aigre qui est une boisson du pays, je mangeai et bus de tout avec appétit.Astolphe de Custine (1790-1857)
La chouette, perchée sur une colonne du théâtre antique, répondait d'un ton aigre à un appel plus éloigné et plus aigre encore.George Sand (1804-1876)
Autrefois c'était une choriste qui, chantant indignement faux avec une petite voix aigre, venait défigurer cette charmante page et jeter du ridicule sur l'ensemble de l'exécution.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AIGRE » adj. masc. & fem.

Espece d'acide qui a une qualité rude, picquante & desagreable, tant à l'égard du goust, que de l'ouye & de l'odorat. Le vinaigre est aigre, & picque le goust. la voix aigre, est un ton rude qui écorche l'oreille. ces gands sentent l'aigre, ou blessent l'odorat. On appelle un goust aigre, celuy qu'on sent quand les viandes reviennent à la bouche.
 
Ce mot vient du Latin acer, comme alaigre de alacer. Menage. D'autres le derivent de agreste.
 
AIGRE, se dit aussi d'un metail qui est cassant quand il vient de la mine, & avant qu'il ait passé plusieurs fois par la fonte ; & en cet état il est difficile à mettre en oeuvre. Le cuivre est aigre jusqu'à ce qu'il ait été fondu. les pistolets & autres ouvrages de balle ne valent rien, parce qu'ils sont faits d'un fer aigre. il y a des Officiers creés pour marquer le fer aigre d'avec le fer dous.
 
AIGRE, se dit aussi figurément en Morale de l'esprit & des humeurs. C'est un esprit aigre, son humeur est aigre, pour dire, Il est prompt à piquer les autres, & il est difficile à s'appaiser. En ce sens on dit, une aigre reprimende, une aigre repartie.
 
AIGRE-DOUX. Qui a le goust meslé de doux & d'aigre. Il ne se dit gueres que des fruits. Les anciens Poëtes disoient, Ton esprit aigre-doux.
 
AIGRE DE CETRE, est un breuvage un peu aigret qui se fait avec du citron & du sucre.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020