Email catcher

assiéger

Définition

Définition de assiéger ​​​ verbe transitif

Mettre le siège devant. Assiéger une ville. ➙ encercler, investir.
Entourer ; tenir enfermé dans. ➙ encercler. Les flammes les assiégeaient de toutes parts. ➙ assaillir.
(personnes) Entourer ; essayer de pénétrer dans. Une foule assiégeait les guichets.
au figuré, littéraire Fatiguer (qqn) de ses assiduités, de ses sollicitations. au passif Être assiégé par des créanciers.
(choses) Assaillir, obséder. Les souvenirs qui m'assiègent.

Conjugaison

Conjugaison du verbe assiéger

actif

indicatif
présent

j'assiège

tu assièges

il assiège / elle assiège

nous assiégeons

vous assiégez

ils assiègent / elles assiègent

imparfait

j'assiégeais

tu assiégeais

il assiégeait / elle assiégeait

nous assiégions

vous assiégiez

ils assiégeaient / elles assiégeaient

passé simple

j'assiégeai

tu assiégeas

il assiégea / elle assiégea

nous assiégeâmes

vous assiégeâtes

ils assiégèrent / elles assiégèrent

futur simple

j'assiégerai / ro j'assiègerai

tu assiégeras / ro tu assiègeras

il assiégera / ro il assiègera / elle assiégera / ro elle assiègera

nous assiégerons / ro nous assiègerons

vous assiégerez / ro vous assiègerez

ils assiégeront / ro ils assiègeront / elles assiégeront / ro elles assiègeront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot assiéger

Pour les scolaires, on va proposer de nouveaux ateliers, d'armement en avril, et de poliorcétique (relatif à l'art d'assiéger un château par exemple) en octobre.Ouest-France, 03/01/2015
Il ne reste plus qu'à assiéger ceux-ci pour s'en débarrasser tout à fait.Nouvelles questions féministes, 2006, Christine Delphy (Cairn.info)
Il ne s'agit pas d'assiéger les patients mais au contraire de tenir notre position.EMPAN, 2014, Martine Girard (Cairn.info)
L'année 882 la vit assiéger, prendre et ruiner de fond en comble.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Le régime cherche à assiéger les fiefs rebelles, parfois jusqu'à la famine.Ouest-France, 10/03/2018
Cette architecture bipolaire va vite devenir vétuste, dans un monde où les citoyens vont assiéger leurs leaders.Revue internationale de politique comparée, 2004 (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ASSIEGER verb. act.

Camper une armée tout autour d'une place, afin que rien n'y entre, & qu'on la prenne ou par famine, ou par force. On prend maintenant toutes les villes qu'on assiege, à moins qu'elles ne soient secouruës.
 
ASSIEGER, se dit figurément en choses morales, en parlant de tout ce qui est autour de nous qui nous importune, qui nous embarrasse, qui nous oste quelque liberté. Les pauvres sont en si grand nombre, qu'ils nous assiegent. ceux qui tiennent table, sont assiegés d'escornifleurs. un Ministre est assiegé de personnes qui luy demandent. ce vieillard se laisse assieger par ses parents. il y a long-temps que cette femme est assiegée par un tel. On dit aussi, qu'on est assiegé par les eaux, quand il y a quelque inondation ; par les neiges, par le mauvais temps, lors qu'il pleut, & qu'on n'ose sortir ; par les brigands qui courent la campagne, &c.
 
On dit, qu'une armée est assiegée par les vents dans un port, quand elle n'en peut sortir à cause des vents contraires.
 
ASSIEGÉ, ÉE. part. pass. & adj. Une place assiegée.
 
ASSIEGÉ, est aussi substantif. Les assiegés ont fait une sortie vigoureuse. on a capitulé avec les assiegés. Ce mot vient d'assideo, obsideo.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.